Auteur Sujet: [Discussion] Astuces pour passer d'une PS à un RL  (Lu 2349 fois)

Hors ligne Lune-Bleue

  • Modérateur du forum
  • ******
  • Messages: 8099
  • Sexe: Femme
[Discussion] Astuces pour passer d'une PS à un RL
« le: 18 mai 2016, 21:28:19 pm »
0
Coucou tout le monde,

D'abord je voudrais préciser le titre de ce sujet : il ne s'agit pas exclusivement de PS, je pense que ça peut (plus ou moins) s'appliquer à d'autres états intermédiaires (je pense notamment à certains FE dans lesquels on est groggy avec le corps onirique un peu limité, je pense à des états transitoires entre deux rêves, etc...).

Donc je propose qu'on partage ici nos différentes astuces pour concrétiser un RL à partir d'une PS ou autres états un peu du même ordre, car c'est une question qui revient souvent. En effet, une fois la PS atteinte, il reste encore la moitié du boulot à faire et ce n'est pas le plus aisé : il faut passer en RL formé.
On ne parle donc pas de comment atteindre la PS ici, il y a déjà un topic pour ça > ici <.
Si vous êtes débutant et que le WILD par PS vous intéresse, je vous recommande de lire > ceci < avant.



Pour commencer voici mes astuces :

-> Déjà le premier conseil que je peux vous donner c'est de toujours garder en tête que vous êtes plus près du rêve que ce que vous croyez. Évidemment ce n'est pas systématiquement véridique, mais d'expérience j'ai constaté que dans cet état on a une tendance phénoménale à se décourager, à se sentir incapable, à se croire loin...
Et donc on abandonne alors qu'il y avait juste à persister un peu.
Très très souvent, les fois où j'allais abandonner mais que dans un dernier espoir je donnais le tout pour le tout, ça marchait beaucoup plus facilement que ce que j'aurais cru. Comme si j'étais juste à côté depuis le début mais qu'inexplicablement je me croyais à mille lieues du RL.
Alors maintenant, même quand je ne le sens pas, j'insiste quand même car je sais que c'est sans doute un piège pour que j'abandonne.


Ensuite je vais vous expliquer mes deux manières de m'y prendre, en espérant que d'autres apporteront de l'eau au moulin et partageront d'autres techniques.

 -> Ma technique principale consiste à rouler hors de mon lit. En fait quand on est en PS, on passe globalement par deux étapes, la première pendant laquelle on est complètement bloqués, soumis aux délires hallucinatoires, et la deuxième pendant laquelle nos sensations commencent à être celles de notre corps onirique, qu'on peut donc commencer à bouger (le corps réel est en atonie musculaire, pas le corps onirique).
Personnellement je laisse passer quelques fourmillements/vibrations, et assez vite je commence à me balancer sur les côtés.
Au début, ça coince, c'est normal, mais petit à petit (ne pas se laisser abattre par les échecs!) je finis par sentir que je me détache un petit peu. Et puis au bout d'un moment, je me balance tant que j'ai suffisamment d'élan pour rouler sur le lit, et j'atterris debout dans ma chambre (onirique).

Là c'est encore un conseil très important que tous les pratiquants du WILD plussoieront je pense : au stade où on est debout dans la chambre, il faut absolument stabiliser en touchant le décor, en se frottant les mains, car on n'est pas encore en rêve formé. Il faut s'ancrer au décor pour qu'il se concrétise.
Ça peut être long, il ne faut pas hésiter à y passer le temps nécessaire, en fait on a tendance à le sentir quand c'est bon.
Ça peut être bien aussi de chercher à sortir de la chambre car il semblerait que le rêve ait besoin d'un espace autre que celui ci pour nous offrir sa lumière et sa stabilité.
Donc sans se précipiter pour autant, et tout en stabilisant, ne pas trop tarder à rejoindre une fenêtre ou une porte pour passer en rêve pour de bon.

 -> Cependant il arrive que malgré tous les efforts du monde, ça coince vraiment, on ne roule pas, on est cloués au lit !
Dans ces cas là, ce que je fais c'est que j'attends tout simplement, qu'un rêve se forme tout seul. On croit à tort qu'on va se réveiller, mais même si ça arrive, ce qui est probable c'est qu'un rêve s'en suive tout seul. Le truc c'est qu'il faut quand même maintenir sa lucidité en se répétant à voix haute qu'on rêve car sinon on embraye sur un RN. Parfois aussi ça m'est arrivé de visualiser des choses pour accélérer le processus.



Voilà en espérant que ça en aide quelques uns, si vous avez d'autres techniques persos partagez les ;)
Silence gives answers

Journal de RL

Hors ligne Djazz

Re : [Discussion] Astuces pour passer d'une PS à un RL
« Réponse #1 le: 19 mai 2016, 13:39:55 pm »
0
Merci Lune-Bleue pour la technique.

J'ai testé la roulade et effectivement pour un premier essai ça à l'air efficace. Sauf que bien sûr  quand je me suis mis à me balancer d'un côté, j'ai senti ma tête toucher l'oreiller et donc j'ai cru que c'était mon vrai corps qui bougé alors j'ai arrêté l'experience . La prochaine fois, je ne me ferais pas avoir.

Pour ma technique perso. Ce que je fais, c'est de m'imaginer m'élever en levant les bras en avant et je me retrouve souvent assis, à partir de la presque à chaque fois je galère soit à enlever les draps, soit a bougé. Du coup, je me laisse tomber du lit pour enfin me retrouvé debout dans la chambre, ce qui marche bien mieux. Mais bien sûr quelquefois tout comme la roulade, j'ai l'impression que c'est mon vrai corps qui bouge alors j'arrête bêtement ^^   .

Comme quoi je suis d'accord sur le fait d'insister et ne pas se décourager juste parce que l'on croit que l'on est loin de Rler. faut pas se faire avoir !  tout comme  avec la visualisation, souvent au bout d'un moment je me retrouve dans un endroit et j'ai la fausse croyance d'être vraiment dans ce lieu . Du coup, j'essaye de RLer à partir de ce lieu, ce qui me fait perdre du temps et je finis souvent par me réveiller, ou bien cela ne marche pas et je décide d'abandonner et me réveil vraiment.  Alors qu'en fait j'étais déjà dans un Rêve !
Ici, TOUT est possible.( ou presque ^^')

Hors ligne MaxLucid

  • Membre Onironaute
  • **
  • Messages: 10
Re : [Discussion] Astuces pour passer d'une PS à un RL
« Réponse #2 le: 19 mai 2016, 14:06:47 pm »
0
J'ai testé et ça à plutôt bien marché.
J'ai réussi à tomber du lit, à m'accrocher à un mur, à me hisser à ma fenêtre (pas difficilement mais de façon très peu agile j'ai trouvé) et à sauter pour voler, mon RL n'a pas duré longtemps, je l'ai perdu en voulant améliorer la beauté du paysage ..

Merci pour la technique !

Hors ligne SOMNUS

Re : [Discussion] Astuces pour passer d'une PS à un RL
« Réponse #3 le: 19 mai 2016, 15:33:03 pm »
0
Personnellement, je fais partie de ceux qui, pour arriver à ces états intermédiaires, ne passent pas par une PS mais tout en douceur par une longue relaxation profonde, soit presque accidentellement, soit en visant l'endormissement conscient dès le début. Le signe de reconnaissance pour moi sont les vibrations dans mes jambes. Je les laisse monter en intensité et puis je roule de mon lit. C'est un peu délicat car le réalisme des sensations est tel qu'on est pas absolument sûr de rêver et on craint de bouger le corps réel et de se réveiller. De ce fait, le TR qui exige un mouvement est risqué, lui aussi. Dans ce cas, j'utilise une AS type : "si je rêve, je veut monter vers le plafond". Si ça marche, là au moins, c'est clair !
Arriver à cet état intermédiaire via FE est différent, du moins pour moi, car déjà pour savoir qu'il s'agit d'un FE, il faut que je fasse un TR. Mais il n'est pas forcément plus facile effectuer la sortie du lit (ou du corps, c'est comme vous voulez). Les difficultés décrites par Luna sont souvent les mêmes.

Je voudrais juste rappeler qu'il est malaisé de définir exactement cet état intermédiaire. Par pure coïncidence, je suis entrain de lire l'article "État intermédiaire et induction de la lucidité onirique Par Christian Bouchet" et il peut être intéressant de citer quelques phrases (car comprendre cet état peut aussi servir pour savoir mieux l'exploiter) :
"Contrairement à ce que pourrait suggérer sa dénomination, il ne s’agit pas de la simple transition de la veille au sommeil et au rêve couramment décrite par les rêveurs ... bien qu’elle présente un point commun avec lui : le sentiment de ne pas encore dormir et pourtant de ne plus veiller. ... Au cours de la transition simple l’attention du sujet devient flottante, comme dans une rêverie éveillée ; dans l’état intermédiaire au contraire, le sujet reste parfaitement conscient. Du point de vue du sujet qui s’observe, « l’état intermédiaire » est un état dans lequel il pense ne pas dormir alors qu’il peut constater « en lui » des phénomènes qui n’appartiennent manifestement pas à la veille. ... De son point de vue, le rêveur ne considère pas qu’il dort. Il a en effet la pleine conscience de l’état de veille et il commente ce qui lui arrive en fonction d’elle. Mais, d’un autre côté, ce qui lui arrive ne relève pas de l’état de la vie de veille, et il en est bien conscient (« là j’ai vraiment l’impression qu’il se passe quelque chose d’inconnu »). Comment situer cet état, s’agit-il déjà de l’endormissement ? Il n’est guère possible de dire que le sujet « rêve », puisqu’il a conscience de son corps, le bouge même. C’est cet état qui appartient à la fois à la veille et au sommeil tout en conservant une pleine conscience que nous appelons ici « état intermédiaire ». ... On pourrait néanmoins tenter de l’expliquer par une impression subjective de veille et le ramener entièrement du côté du rêve : le rêveur croirait être éveillé et rêverait ses sensations de l’état d’éveil. De fait, certains cas s’expliquent manifestement ainsi. ... "

Ensuite, l'auteur établit une distinction entre le FE et cet état intermédiaire, approfondie beaucoup ce qui se passe dans cet état et donne deux techniques comment parvenir à cet état (PS et par les tensions physiques).

Lune, si ça te semble hors sujet, n'hésite pas à faire le ménage...  ;)

 
Iktomi : 4 — Iktomi : 2

JR de SOMNUS

Hors ligne Lune-Bleue

  • Modérateur du forum
  • ******
  • Messages: 8099
  • Sexe: Femme
Re : [Discussion] Astuces pour passer d'une PS à un RL
« Réponse #4 le: 19 mai 2016, 16:02:36 pm »
0
Merci pour vos retours!
Comme toi Giov il m'arrive de temps en temps (très récemment encore) de croire que c'est mon corps réel qui roule!! L'autre jour j'ai du arrêter car je croyais que j'allais vraiment rouler et tomber du lit ;D


Pareil aussi que toi, Maxlucid, lors de mes WILD ce n'est pas rare que j'ai des soucis moteurs, je trébuche, je vacille, c'est un peu galère (et ridicule...).


SOMNUS ça me semble au contraire tout à fait dans le sujet, merci du partage ! :)
Comme je l'avais précisé au début, ce topic s'applique à mon sens à ce genre d'états qui s'exploitent souvent de la même façon que les PS pures et dures. Donc c'est tout à fait pertinent et clair :)
Silence gives answers

Journal de RL

Re : [Discussion] Astuces pour passer d'une PS à un RL
« Réponse #5 le: 03 juin 2016, 23:05:50 pm »
0
C'est pertinent, en effet Somnus, et merci de cette réflexion. Mais ça me semble encore trop théorique par rapport à la nécessité immédiate, lorsqu'on est en PS de sortir de cette état pour atteindre le RL.

Il y a des techniques concrètes, des gestes, des mouvements qui permettent de sortir de la PS, mais pour ma part lorsqu’on se rend déjà compte que l'on est dans cet état, on a déjà fait la moitié du boulot. Dans mes PS récentes ce que je tentais c'était de visualiser ma main sur une poignet de porte et d'imaginer toutes les sensations liées au geste. Je me projetais par l'esprit dans ce geste et dans le contact tactile avec la poignet, sa résistance, le mouvement des muscles sollicités... Ça n'est absolument pas intellectualisé, il faut faire comme si ça se passait vraiment en temps réel. Le geste et sa visualisation conjointe se passent en une fraction de seconde, et ça marche ou pas. À partir d'une tentative réussi de ce genre, il faut ensuite se servir du début de visualisation effectué comme d'une sorte de levier, comme ceux dont on se sert pour soulever un gros objet, au sens presque littéral, c'est à dire "s'accrocher" au mouvement de la porte qui tourne sur ses gonds après le déclenchement du mécanisme de la poignet et projeter son corps "physique" hors de la pièce où l'on se trouvait en s'appuyant sur la poignet.
“We are like the dreamer who dreams and then lives inside the dream... but who is the dreamer?”