Bienvenue, Invité
01 février 2023, 10:03:39 am 
Attrape-Songes le forum sur le rêve lucide
Contrôlez vos rêves ! Découvrez toutes les méthodes et techniques d'induction pour avoir un rêve lucide tout en vous amusant. Devenez le capitaine de vos explorations oniriques...
Merci de vous connecter ou de vous inscrire.
Avez-vous perdu votre e-mail d'activation ?

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Rêves de la communauté
Aujourd'hui      Total     
RN : 2 24966
RL : 0 13227
FE : 0 2563
Au hasard :
rêve normal   rêve lucide   faux-éveil
La boîte à rêves
Recherche avancée  

Nouvelles:

Vous souhaitez nous aider à faire vivre le forum avec une participation aux frais de fonctionnement du site (hébergement, nom de domaine) , cliquez > ICI <

Auteur Sujet: [Méthode Test] Induction sauce Talreac  (Lu 21979 fois)

Hors ligne Talreac

[Méthode Test] Induction sauce Talreac
« le: 18 mai 2017, 13:56:54 pm »
0
Méthode d'induction des RL V1.1

Voici une description de ma méthode d'induction des RL. La version 1.0 se trouve dans mon JR ici :
https://www.attrape-songes.com/forum/journaux-de-reves/(journal)-de-talreac/msg147242/#msg147242

Cette méthode est largement expérimentale et encore en cours de mise au point. Les changements par rapport à la version précédente seront en rouge.

Je n'ai aucune prétention vis à vis de l'efficacité de cette méthode, mais j'invite tous volontaire qui souhaiterai la tester, même partiellement, à me faire part des résultats qu'ils soient positifs ou négatifs. Cela contribuera à l'évolution de la méthode.


1 - Endormissement du soir

Il ne s'agit pas ici de viser directement le RL dès le premier rêve car les chances de succès sont mince. En revanche c'est une mise en condition qui me semble utile pour la suite de la nuit.

1.1 : recherche du calme


Je me met sur le dos dans une position confortable. Cette position n'est pas ma position de sommeil mais plutôt une position de méditation.
Il faut être dans un état d'esprit calme. Si j'ai un problème qui tourne en boucle, l'induction ne sera pas possible, il faut d'abord calmer le problème (ceci fera l'objet d'une autre méthode actuellement en cours de mise au point). Une fois sur le dos, il ne faut plus bouger d'où l'intérêt que cela soit confortable. Le but est d'aller chercher le sommeil, chaque mouvement qui est fait relance la machine de la conscience et éloigne un peu plus le sommeil.

1.2 : formulation de l'objectif

Si cela n'a pas été fait durant la journée, je cherche une formulation verbale la plus simple possible de mes objectifs. La formulation doit prendre en compte les aspects suivants :

- pas de question dont on c'est déjà fait une idée de la réponse (la réponse sera très certainement l'idée que l'on s'est déjà fait, ce qui n'avance à rien)
- pas de question dont la réponse est en oui ou non (trop facile de se faire un avis éclair sur ce qui nous arrange le plus)
- pas de concept trop abstrait dans la formulation (l'inconscient accède très mal à l'abstrait, cela fait parti des rôles de la conscience de gérer cela)
- pas de formulation à rallonge (il faut se remémorer facilement l'objectif, si l'expression de celui-ci c'est une poésie, cela ne sera pas facile)
- si l'expression de l'objectif ne peut pas être exprimé de façon courte, c'est qu'il y a peut être plusieurs objectifs dans la même phrase. Dans ce cas décomposer l'objectif macro en plusieurs sous objectifs plus simples.
- un seul objectif par nuit : il faudra accéder à l'objectif durant le RL, donc être modeste et ne traiter qu'un objectif à la fois
- être sur de soi lors de la formulation de l'objectif (pas de terme du style je souhaiterai que, je veux essayer de... utiliser l'affirmative : je veux que )

Exemple : je veux me réveiller après chaque rêve.

Une fois la bonne formule trouvée, il faut essayer de ressentir émotionnellement l'objectif sans utiliser la parole mental (cette voix dans notre tête qui formule les mots lorsque l'on réfléchit). L'exercice est pas forcément évident. L'émotion est la langue du subconscient, les mots la langue de la conscience. Le subconscient est plus réceptif si on parle dans sa langue.

Une fois l'objectif mis au point, je l'exprime une ou deux fois le plus clairement possible. Je ne pilonne pas mon objectif pendant des heures, mon subconscient n'est pas sourd.

1.3 sondage corporel

Mon corps me sert de thermomètre pour savoir où j'en suis au niveau de l'endormissement. Voici les grandes sensations m'indiquant mon niveau d'endormissement (de l'état le plus conscient à l'état le plus proche du sommeil) :

- 1 aucune vibration dans les bras
- 2 vibrations dans les bras

- 3 démangeaison sur une partie ciblé du corps (le nez, la joue, la plante des pieds ...)
- 4 forte expiration involontaire
- 5 envie de se tourner
- 6 vibrations dans le torse


Je "regarde" donc ou j'en suis dans cette liste. En principe je suis toujours au stade 2 voir 1. Le sondage corporel peut être fait de temps en temps pour voir où l'on en ai. L'inconvénient du sondage est qu'à chaque fois qu'il est fait, je remonte un peu dans le niveau de conscience. L'abus de sondage m'empêche donc de m'endormir. Je fais également un sondage corporel avant tout ré-endormissement.

1.4 visualisation des rêveries

Les bons jours, lorsque je ferme les yeux, j'ai directement des images spontanés qui s'affichent  Suivre ces rêveries sans interférer va grandement favoriser l'endormissement. Si pas d'image spontané, j'essaie de me mettre en observateur de mes propres pensée, le but étant d'aller chercher ses rêveries. Je fais un effort pour ne pas parler mentalement, la parole appartenant à la conscience, l'utilisation de celle-ci empêche l'endormissement.

1.5 laisser aller


Une fois que je suis au niveau 4 sur l'échelle du sondage corporel, il est temps de laisser le subconscient prendre le relais. Pour cela je me tourne dans ma position de sommeil (sur un côté). Cette action va entraîner une remonté de la conscience donc il faut rester calme, laisser aller ses pensées  et ne plus bouger. Si tous se passe bien, je ne tarde pas à perdre conscience et à sombrer dans le sommeil. Si Morphée tarde à venir, retour à l'étape 1.1 plutôt que de tourner comme un lion dans le lit.

2 - Premiers réveils nocturnes

 A force d'entrainement, j'arrive à me réveiller spontanément après plusieurs rêves durant la nuit.
Je pense que le sommeil à deux grandes familles de rôle : la régénération physique dans un premier temps (éliminations des toxines, guérison, croissance ...) et régénération mentale dans un second temps. Aux premiers réveils, c'est signe que désormais mon sommeil va servir davantage à la régénération mentale que physique. Les premiers rêves ne sont pas propices aux RL, je ne m'en sert que pour travailler la mémoire onirique. Il faut attendre d'avoir à peu près 5h de sommeil avant de tenter l'induction d'un RL. Durant chaque éveil, j'utilise les petits objects que j'ai mis sur ma table de nuit pour atteindre le niveau de pleine conscience. Pour cela, je dois avancer le premier objet pour le premier rêve, le second objet pour le second rêve etc ... La pleine conscience est également atteinte en faisant un WBTB. J'en fait au moins un par nuit plus par nécessité physiologique (s'endormir avec l'envi d'aller aux toilettes est à éviter) que systématiquement par utilité pour les RL.

Je travail ensuite le ré-endormissement exactement comme dans la partie 1 sauf que je saute l'étape 1.2 de formulation de l'objectif, toujours pour ne pas pilonner avec mon objectif.

Je peux enchaîner plusieurs RN avant que l'heure propice au RL arrive. Un indice qui m'indique aussi que je vais pouvoir tenter un RL est la facilité et la quantité de souvenirs que j'ai du dernier RN. Si celui-ci est long et bien fourni, c'est un bon signe, sinon c'est que mon sommeil est encore trop axé sur le physiologique.

Une fois le moment propice arrivé, je fais l'induction du RL à proprement parler.

3 - Induction du RL

Je procède exactement comme la partie 1, la seule différence est l'étape d'expression de l'objectif. Cette fois, je fais un rappel de mon objectif une seule fois. J'ajoute également dans l'objectif une AS de style : "je veux être lucide". Pas besoin de prononcer cette AS mentalement, la ressentir émotionnellement suffit.

Si par la suite j'arrive à me rendormir rapidement, j'ai de forte chance de faire un RL, sinon c'est un RN qui suit ou le lever définitif
- Va ! Accomplis ton rêve !
- D'accord !
- Pas toi ! C'est à elle que je parle ! Toi ton rêve il est nul !
Extrait du film Raiponce

Hors ligne Talreac

Re : [Méthode Test] Induction sauce Talreac
« Réponse #1 le: 01 juin 2017, 11:56:16 am »
0
Méthode d'induction des RL V1.2

Voici une description de ma méthode d'induction des RL. Elle est l'évolution de la V1.1 se trouvant plus haut.

Cette méthode reste largement expérimentale et encore en cours de mise au point. Les changements par rapport à la version précédente seront en rouge.

Je n'ai aucune prétention vis à vis de l'efficacité de cette méthode, mais j'invite tous volontaire qui souhaiterai la tester, même partiellement, à me faire part des résultats qu'ils soient positifs ou négatifs. Cela contribuera à l'évolution de la méthode.


1 - Endormissement du soir

Il ne s'agit pas ici de viser directement le RL dès le premier rêve car les chances de succès sont mince. En revanche c'est une mise en condition qui me semble utile pour la suite de la nuit.

1.1 : recherche du calme


Je me met sur le dos dans une position confortable. Cette position n'est pas ma position de sommeil mais plutôt une position de méditation.
Il faut être dans un état d'esprit calme. Si j'ai un problème qui tourne en boucle, l'induction ne sera pas possible, il faut d'abord calmer le problème (ceci fera l'objet d'une autre méthode actuellement en cours de mise au point). Une fois sur le dos, il ne faut plus bouger d'où l'intérêt que cela soit confortable. Le but est d'aller chercher le sommeil, chaque mouvement qui est fait relance la machine de la conscience et éloigne un peu plus le sommeil.

1.2 : formulation de l'objectif

Si cela n'a pas été fait durant la journée, je cherche une formulation verbale la plus simple possible de mes objectifs. La formulation doit prendre en compte les aspects suivants :

- pas de question dont on c'est déjà fait une idée de la réponse (la réponse sera très certainement l'idée que l'on s'est déjà fait, ce qui n'avance à rien)
- pas de question dont la réponse est en oui ou non (trop facile de se faire un avis éclair sur ce qui nous arrange le plus)
- pas de concept trop abstrait dans la formulation (l'inconscient accède très mal à l'abstrait, cela fait parti des rôles de la conscience de gérer cela)
- pas de formulation à rallonge (il faut se remémorer facilement l'objectif, si l'expression de celui-ci c'est une poésie, cela ne sera pas facile)
- si l'expression de l'objectif ne peut pas être exprimé de façon courte, c'est qu'il y a peut être plusieurs objectifs dans la même phrase. Dans ce cas décomposer l'objectif macro en plusieurs sous objectifs plus simples.
- un seul objectif par nuit : il faudra accéder à l'objectif durant le RL, donc être modeste et ne traiter qu'un objectif à la fois
- être sur de soi lors de la formulation de l'objectif (pas de terme du style je souhaiterai que, je veux essayer de... utiliser l'affirmative : je veux que )

Exemple : je veux me réveiller après chaque rêve.

Une fois la bonne formule trouvée, il faut essayer de ressentir émotionnellement l'objectif sans utiliser la parole mental (cette voix dans notre tête qui formule les mots lorsque l'on réfléchit). L'exercice est pas forcément évident. L'émotion est la langue du subconscient, les mots la langue de la conscience. Le subconscient est plus réceptif si on parle dans sa langue.

Une fois l'objectif mis au point, je l'exprime une ou deux fois le plus clairement possible. Je ne pilonne pas mon objectif pendant des heures, mon subconscient n'est pas sourd.

1.3 sondage corporel

Mon corps me sert de thermomètre pour savoir où j'en suis au niveau de l'endormissement. Voici les grandes sensations m'indiquant mon niveau d'endormissement (de l'état le plus conscient à l'état le plus proche du sommeil) :

- 1 aucune vibration dans les bras
- 2 vibrations dans les bras
- 3 démangeaison sur une partie ciblé du corps (le nez, la joue, la plante des pieds ...)
- 4 forte expiration involontaire
- 5 envie de se tourner
- 6 vibrations dans le torse


Je "regarde" donc ou j'en suis dans cette liste. En principe je suis toujours au stade 2 voir 1. Le sondage corporel peut être fait de temps en temps pour voir où l'on en ai. L'inconvénient du sondage est qu'à chaque fois qu'il est fait, je remonte un peu dans le niveau de conscience. L'abus de sondage m'empêche donc de m'endormir. Je fais également un sondage corporel avant tout ré-endormissement.

1.4 visualisation des rêveries

Les bons jours, lorsque je ferme les yeux, j'ai directement des images spontanés qui s'affichent  Suivre ces rêveries sans interférer va grandement favoriser l'endormissement. Si pas d'image spontané, j'essaie de me mettre en observateur de mes propres pensée, le but étant d'aller chercher ses rêveries. Je fais un effort pour ne pas parler mentalement, la parole appartenant à la conscience, l'utilisation de celle-ci empêche l'endormissement.

1.5 laisser aller


Une fois que je suis au niveau 4 sur l'échelle du sondage corporel, il est temps de laisser le subconscient prendre le relais. Pour cela je me tourne dans ma position de sommeil (sur un côté). Cette action va entraîner une remonté de la conscience donc il faut rester calme, laisser aller ses pensées  et ne plus bouger. Si tous se passe bien, je ne tarde pas à perdre conscience et à sombrer dans le sommeil. Si Morphée tarde à venir, retour à l'étape 1.1 plutôt que de tourner comme un lion dans le lit.
2 - Premiers réveils nocturnes

A force d'entrainement, j'arrive à me réveiller spontanément après plusieurs rêves durant la nuit.
Je pense que le sommeil à deux grandes familles de rôle : la régénération physique dans un premier temps (éliminations des toxines, guérison, croissance ...) et régénération mentale dans un second temps. Aux premiers réveils, c'est signe que désormais mon sommeil va servir davantage à la régénération mentale que physique. Les premiers rêves ne sont pas propices aux RL, je ne m'en sert que pour travailler la mémoire onirique. Il faut attendre d'avoir à peu près 5h de sommeil avant de tenter l'induction d'un RL.


2.1 Atteinte de la pleine conscience

L'éveil spontané ne fournir qu'un niveau de conscience très faible, insuffisant pour se remémorer durablement ce qui vient d'être rêver. Il faut donc accéder à la pleine conscience. Toute la difficulté va consister à atteindre cet état tout en conservant la sensation de sommeil utile pour se rendormir. Pour atteindre la pleine conscience, le plus efficace est un WBTB mais il rend le réendormissement plus difficile.

Pour atteindre un bon niveau de conscience tout en gardant la facilité de replonger dans le sommeil, j'utilise une technique "Kinder".
Cela consiste en une série de petits objets que j'ai disposé sur ma table de nuit. Les objets sont disposés sur une feuille de papier A4 (il faut avoir une table de nuit suffisamment grande) sur laquelle j'ai imprimé les éléments suivants :

Avant de se coucher, j'ai placé dans chaque cercle un petit objets style jouet Kinder. Les cercles servent à positionner les objets tous au même niveau. Chaque soir je modifie l'ordre des objets de façon aléatoire afin que je n'ai pas en mémoire l'ordre de ceux-ci. Au premier réveil, je prend l'objet numéro 1 entre mes doigts, je l'identifie à l'aide du toucher et de la pénombre. Si le rêve est un RN, je l'avance vers la ligne de RN, si c'est un RL je le recul sur la ligne de RL. Pas la peine d'essayer de viser exactement la ligne, dans la pénombre elle n'est pas visible. L'idée ici est juste de changer l'objet de sa position initiale afin que je puisse clairement au réveil définitif voir s'il a bougé et dans quel sens. Cette micro-réflexion à pour conséquence de me faire utiliser un peu ma conscience ce qui me rapproche de l'état de pleine conscience. J'en profite pour regarder l'heure pour tenter de la mémoriser. 

Au deuxième réveil, je procède exactement de la même façon sauf que je dois bouger l'objet n°2. Il faut bouger les objets dans l'ordre car si on en prend un au hasard, on a plus de chance de bousculer les objets se trouvant autour et ainsi ne plus savoir ceux qui ont réellement été déplacés durant la nuit de ceux qui ont été bousculés. De plus au hasard (j'ai essayé) au bout d'un moment cela devient difficile de trouver un objet qui n'a pas été déplacé. Trop de mouvement dans le lit réveil alors ma femme.

2.2 Mémorisation du rêve

Une fois un bon niveau de conscience établit, je créer la clef mémorielle du rêve afin de m'en rappeler plus tard. En fonction de mon état d'éveil, et de la facilité d'accès au rêve, je fais ensuite une revisite de celui-ci afin d'en encrer en mémoire les détails.
Pour plus de détails sur la méthode de mémorisation :
https://www.attrape-songes.com/forum/acces-libre-vous-etes-nouveaux/comment-vous-rappeler-de-vos-reves-le-matin/msg146500/#msg146500

2.3 Ré-endormissement

Le ré-endormissement se fait exactement comme dans la partie 1 sauf que je saute l'étape 1.2 de formulation de l'objectif, toujours pour ne pas pilonner avec mon objectif.

 

Je peux enchaîner plusieurs RN avant que l'heure propice au RL arrive. Un indice qui m'indique aussi que je vais pouvoir tenter un RL est la facilité et la quantité de souvenirs que j'ai du dernier RN. Si celui-ci est long et bien fourni, c'est un bon signe, sinon c'est que mon sommeil est encore trop axé sur le physiologique.

Une fois le moment propice arrivé, je fais l'induction du RL à proprement parler.

3 - Induction du RL

Je procède exactement comme la partie 1, la seule différence est l'étape d'expression de l'objectif. Cette fois, je fais un rappel de mon objectif une seule fois. J'ajoute également dans l'objectif une AS de style : "je veux être lucide". Pas besoin de prononcer cette AS mentalement, la ressentir émotionnellement suffit.

Si par la suite j'arrive à me rendormir rapidement, j'ai de forte chance de faire un RL, sinon c'est un RN qui suit ou le lever définitif
- Va ! Accomplis ton rêve !
- D'accord !
- Pas toi ! C'est à elle que je parle ! Toi ton rêve il est nul !
Extrait du film Raiponce

Hors ligne Talreac

Re : [Méthode Test] Induction sauce Talreac
« Réponse #2 le: 14 août 2017, 11:11:18 am »
0
Méthode d'induction des RL V2.0

Ceci est l'évolution de ma méthode d'induction des RL. Je vais continuer à l'appliquer pour pouvoir mieux l'éprouver et la faire évoluer.
De votre côté, si vous avez des remarques ou suggestions que se soit sur un point qui fonctionne ou qui ne fonctionne pas, n'hésitez pas à partager.

1 - Pré-requis : les objectifs

1.1 : formulation des objectifs

Avant de m'endormir, j'ai forcément défini mes objectifs ainsi que leur priorité. Il ne faut pas hésiter à réviser ses objectifs ou leur priorité en fonction des résultats obtenus dans les RL et RN. Par exemple, si un objectifs se manifeste plus facilement durant les rêves, ne pas hésiter à le faire passer en priorité même s'il est moins agréable qu'un autre.

Ce passage sur la formulation de l'objectif je le reprend de la version précédente de ma technique en le corrigeant (en vert ce qui n'a pas changé, en noir ce qui est nouveau) :


- pas de question dont on c'est déjà fait une idée de la réponse (la réponse sera très certainement l'idée que l'on s'est déjà fait, ce qui n'avance à rien)
- pas de question dont la réponse est en oui ou non (trop facile de se faire un avis éclair sur ce qui nous arrange le plus)
- pas de concept trop abstrait dans la formulation (l'inconscient accède très mal à l'abstrait, cela fait parti des rôles de la conscience de gérer cela)
- pas de formulation à rallonge (il faut se remémorer facilement l'objectif, si l'expression de celui-ci c'est une poésie, cela ne sera pas facile)
- si l'expression de l'objectif ne peut pas être exprimé de façon courte, c'est qu'il y a peut être plusieurs objectifs dans la même phrase. Dans ce cas décomposer l'objectif macro en plusieurs sous objectifs plus simples.
- un seul objectif par nuit : il faudra accéder à l'objectif durant le RL, donc être modeste et ne traiter qu'un objectif à la fois

- plusieurs objectifs peuvent être formulés mais ils doivent être classés par ordre de priorité
- l'ordre de priorité d'un objectifs doit tenir compte de la charge émotionnel qu'il implique : un objectif très chargé positivement à plus de chance de se retrouver pendant le rêve qu'un objectif plus neutre
- la formulation de la liste de objectifs doit pouvoir se résumer en quelque mots et doit rester la plus simple possible
- focaliser sur le côté émotionnel de l'objectif plutôt que sur sa formulation exacte, le monde des rêves étant le domaine de l'émotion par excellence.

- être sur de soi lors de la formulation de l'objectif (pas de terme du style je souhaiterai que, je veux essayer de... utiliser l'affirmative : je veux que )


1.2 : rappel des objectifs

Je fais un rappel global de tous mes objectifs durant la première phase d'endormissement de la nuit. Inutile de pilonner avec des rappels des objectifs. Un seul rappel en ressentant bien émotionnellement chaque objectif est beaucoup plus efficace que les répéter sans cesse vocalement comme une prière creuse de sens.

Lorsque au cours de la nuit je vais faire tenter l'induction d'un RL, je fais un rappel d'un seul objectifs à réaliser. Si la lucidité est suffisante durant le RL et que j'ai réussi cet objectif, les suivants devraient également être disponible en mémoire.

2 - Procédure d'endormissement progressif

Arriver à accéder au RL c'est trouver un équilibre entre la charge consciente que l'on contrôle et la charge de l'inconscience que l'on favorise par le laisser-aller. Il faut trouver le juste dosage car trop de l'un ou trop de l'autre ne donne aucun résultat. La difficulté c'est que l'on ne dispose pas d'un moyen pour mesurer ces charges. Ma technique d'endormissement s'appuie sur des ressentis physique pour évaluer l'équilibre entre ses deux charges.

Cette procédure d'endormissement doit être faite dès le couché mais également à chaque fois qu'il y a réveil dans la nuit. La seule chose qui va changer c'est l'objet de l'induction. Pour le premier endormissement, on va induire la volonté de se réveiller après le premier rêve. Une fois le premier rêve passer on va induire la volonté de se réveiller au prochain rêve. Quand il se sera passé au moins 5h de sommeil entre le premier endormissement et le moment de s'endormir de nouveau, on pourra induire la volonté de faire un RL. C'est dans cette procédure que réside toute la nouveauté de cette méthode d'induction par rapport à la version 1.

Durant cet endormissement, je vais suivre les étapes ci-dessous. Durant chaque étape, il ne faut pas bouger. Il faut faire le minimum de mouvement pour passer d'une étape à l'autre.


2.1 : position de méditation

Je me met sur le dos en position de méditation : les bras le long du corps mais surtout la paume des mains tournées vers le plafond au lieu qu'elles soient tournées vers le matelas. De plus je joint le pouce et l'index en cercle comme ceci :


Cette position n'est pas naturelle, il faut maintenir un petit effort musculaire conscient pour la maintenir. Cette position va donc être un acte de volonté consciente permettant de ne pas sombrer tout de suite dans le sommeil. Mais elle va également offrir la possibilité de lâcher du lest progressivement pour favoriser le laisser aller. Durant cette phase, c'est là que je place une petite AS pour induire ce qui doit suivre ("je veux me réveiller au premier rêve" ou "je veux me réveiller au prochain rêve" ou "je veux faire un rêve lucide"). L'AS change en fonction du moment de l'endormissement. L'AS n'est pour moi pas une formule magique qui doit être répétée en boucle un nombre incalculable de fois, le plus important c'est le ressenti émotionnel de ce que l'on veut faire.

Lorsque je suis au stade de tenter l'induction du RL, c'est également ici que je fais le rappel de l'objectif principal devant être fait dans le RL.

2.2 : détente musculaire

Au bout de 20 minutes (ce temps est valable pour le premier endormissement, il diminue par la suite), je détends volontairement les muscles permettant de maintenir la position paume vers le plafond. Il peut arriver qu'en détendant les muscles, les mains tournent légèrement. Je ne lutte pas contre ce mouvement et les laissent tourner un peu jusqu'à une position d'équilibre. Les muscles des mains sont désormais vérouillées et maintenir cette position ne demande plus d'effort.

Autre indicateur de détente musculaire, je ne sens désormais plus le contact entre mon pouce et mon index. J'ai l'impression qu'ils ne se touchent plus.

2.3 : retournement des mains

Lorsque je ressens une sensation de tension musculaire dans les bras m'indiquant que la position paumes vers le plafond devient pénible, je retourne volontairement mes paumes en direction du matelas. La tension musculaire disparait. Pour ma part, cette sensation arrive au bout d'une vingtaine de minutes lors du premier endormissement et s'écourte également lors des autres étapes d'endormissement au cours de la nuit.

C'est à cette étape que les premières images hypnagogiques apparaissent. Si elle tardent à venir, je tente de leur forcer un peu la main en visualisant quelque chose en rapport avec mon objectif et trouvant un écho émotionnelle positif (par exemple en ce moment, je visualise une figurine de Musclor en me focalisant sur ses abdos pour aller dans le sens de mon objectif de les travailler durant le RL). Dès qu'une autre image apparait, même sans aucun rapport avec celle proposée consciemment, je n'insiste pas et tente désormais de suivre les images qui arrives spontanément.

2.4 : passage en position de sommeil normal

Lorsque l'envi de me tourner en position de sommeil arrive, je ne résiste pas et passe sur le côté. Je tente ici aussi de favoriser les images hypnagogiques. Si tous se passe bien, elles sont plutôt abondantes et signe d'un endormissement proche. Je continue à suivre ces images jusqu'à sombrer dans le sommeil.

2.5 : passage en position de sommeil de l'enclume

Cette étape est facultative et je ne m'en sert que lorsque je n'ai pas encore trouvé le sommeil à l'étape 2.4. L'envi de bouger devient forte et le maintient de l'immobilité est difficile. Je me retourne sur le ventre, position dans laquelle je m'endors normalement si je ne suis aucune procédure d'endormissement.

2.6 : retour à l'étape 2.1

Si on interrompt la procédure avant d'avoir atteint l'endormissement ou si arrivé à l'étape 2.5 pendant un moment je n'ai toujours pas trouvé le sommeil, je recommence la procédure d'endormissement du début. Les temps entre chaque étape peuvent être beaucoup plus cours si je suis plus proche du sommeil qu'au départ.



3 - Illustration générale

Pour donner une bonne image de cette procédure, je la comparerais à l'envol d'une montgolfière. Le ballon représentant l'inconscience et le passager représentant la conscience. Accéder au sommeil s'est arriver à faire s'envoler la montgolfière. Accéder au RL c'est s'envoler avec la conscience en passager. Il faut donc trouver l'équilibre à apporter entre charge consciente (le passager et son leste) et charge inconsciente (le gonflage du ballon).



Il y a plusieurs situation possibles :

3.1 : endormissement classique

Lors d'un endormissement classique, le passager monte dans le ballon et attends que celui-ci soit suffisamment gonflé (charge inconsciente montant progressivement) pour s'envoler sans rien faire : pas d'action particulière de la conscience, pas de répercutions particulière non plus sur les rêves.

3.2 : l'excès de laisser aller

Le ballon est déjà bien gonflé, le passager n'a même pas le temps de monter à bord que le ballon s'envole laissant la conscience sur le carreau. Ici c'est uniquement l'inconscient qui contrôle le sommeil, la charge consciente est insuffisante ce sera au mieux de jolis RN.

3.2 : l'excès de volonté

Le passager monte dans un ballon à peine gonflé et embarque avec lui une quantité astronomique de lest tellement ses attentes en RL sont fortes. Bilan : le ballon ne décolle pas. A l'usure, le sommeil finira par venir mais c'est comme si les accroches entre le ballon et le panier avaient cédées laissant le ballon s'envoler seul avec la conscience restant à terre. Ici c'est le sommeil de l'enclume avec peu de rêve et un bon état de fatigue.

3.3 : le lâcher de lest volontaire 

Ici c'est ce que propose ma méthode, on embarque la passager avec un peu de lest. On laisse se gonfler le ballon progressivement et on lâche petit à petit du leste. Cette action consciente de lâcher de lest offre pour moi les meilleurs chances de RL.
- Va ! Accomplis ton rêve !
- D'accord !
- Pas toi ! C'est à elle que je parle ! Toi ton rêve il est nul !
Extrait du film Raiponce

Hors ligne SOMNUS

Re : [Méthode Test] Induction sauce Talreac
« Réponse #3 le: 14 août 2017, 17:53:23 pm »
0
Super travail ! Merci d'avoir pris le temps pour rédiger tout cela. A l'occasion, je vais essayer. On verra bien.  ;)
Iktomi : 4 — Iktomi : 2

JR de SOMNUS

Hors ligne Pygmalion

  • Expert onironaute
  • *****
  • Messages: 3781
  • Sexe: Homme
    • Rêve lucide
Re : [Méthode Test] Induction sauce Talreac
« Réponse #4 le: 14 août 2017, 18:37:20 pm »
0
Eh Talreac, quel sacré travail tu as fait là.

Cette méthode me séduit à plus d'un titre et je te remercie de l'avoir partagée. Je vais la tester dans la semaine. Peut-être même ce soir. Il faut que je la relise plusieurs fois pour bien l'intégrer, mais il y a des points communs avec celle que je pratique déjà, notamment la relaxation,  le retournement sur le côté après l'arrivée des HH (phase critique) et aussi les techniques de visualisation, mais pas forcément en lien avec un objectif.

J'en profite pour te poser une question pour voir si tu ressens la même chose que moi lors de la descente. Souvent, je suis confronté à deux types d'HH. Il y a celles que je vois plutôt devant, comme extérieures à moi, bien délimitées, petites, et celles qui me semblent être plus globales, plus vastes, plus enveloppantes, comme si elles étaient derrière ma tête, ou alors l'englobant totalement. Elle semblent aussi plus oniriques que celles de devant.

Si je me focalise sur les HH que je perçois devant, j'ai plus de chances de rester conscient jusqu'au RL, mais je pends aussi le risque de remonter en veille normale et de me taper 1h30 d'insomnie. Je rate le train pour ainsi dire. Si je me laisse aller dans les HH de derrière, je pars très facilement dans le sommeil, mais avec de fortes chances de ne pas rester conscient.  

Je pense que c'est là où il faut savoir trouver le dosage et l’équilibre dont tu parles très souvent. Qu'est-ce que tu en penses?
"S'éveiller, c'est arrêter de rêver. Autrement dit, disparaître de cet univers onirique pour devenir celui qui le rêve". Alexandro Jodorowsky

Hors ligne Talreac

Re : [Méthode Test] Induction sauce Talreac
« Réponse #5 le: 14 août 2017, 20:23:07 pm »
0
Merci pour votre intérêt, je suis preneur de tous type de résultat que vous pouvez obtenir, n'hésitez pas à poster ici.

@Pygmalion : Pour ma part il y a effectivement plusieurs type d'HH et pour être plus précis en fait plutôt plusieurs niveau d'intensité. Les plus faible s'emblent effectivement se passer devant les yeux souvent en réduit comme si on regardait au travers d'une lucarne. Celles-ci sont très fugaces et disparaissent dès qu'on tente de se fixer dessus. Ce type d'HH je les ais quand je suis proche de l'éveil. Il y a l'autre type beaucoup plus riche qui sont limite des images oniriques (je pense que c'est ce que tu appel enveloppante) là c'est comme si je voyais à la première personne. Il peut par contre y avoir différents niveau de zoom. De moment c'est une visualisation normale à d'autre cela peut être un zoom sur un détail d'un objet. Ce type d'HH, je peux les fixer et effectivment ce sont pour ma part celles qui consduisent au rêve. Elle sont plus solide mais une trop forte focalisation entraîne quand même un retour à un état de conscience plus éveillé. Ce type d'HH se produit quand je suis proche du sommeil. Entre les deux types, il y a toutes les nuances possibles.

Là où je pense qu'il y a une différence entre nos expériences c'est que toi tu semble avoir deux types d'HH, une qui te permet de garder la conscience active et l'autre contre laquelle tu lutte et qui t'embarque dans un rêve normal. De mon côté, je ne lutte pas contres les HH, je les laissent m'embarquer. Si j'ai fait un travail de concentration suffisante avant et que je ne suis pas crevé physiquement, j'ai de bonne chance d'entrer en RL. Sinon c'est une entré en RN mais qui me permet de recharger grandement les batteries.
- Va ! Accomplis ton rêve !
- D'accord !
- Pas toi ! C'est à elle que je parle ! Toi ton rêve il est nul !
Extrait du film Raiponce

Hors ligne Pygmalion

  • Expert onironaute
  • *****
  • Messages: 3781
  • Sexe: Homme
    • Rêve lucide
Re : Re : [Méthode Test] Induction sauce Talreac
« Réponse #6 le: 14 août 2017, 21:30:04 pm »
0
Pour ma part il y a effectivement plusieurs type d'HH et pour être plus précis en fait plutôt plusieurs niveau d'intensité. Les plus faible s'emblent effectivement se passer devant les yeux souvent en réduit comme si on regardait au travers d'une lucarne. Celles-ci sont très fugaces et disparaissent dès qu'on tente de se fixer dessus. Ce type d'HH je les ais quand je suis proche de l'éveil. Il y a l'autre type beaucoup plus riche qui sont limite des images oniriques (je pense que c'est ce que tu appel enveloppante) là c'est comme si je voyais à la première personne.

C'est exactement ça.

Là où je pense qu'il y a une différence entre nos expériences c'est que toi tu semble avoir deux types d'HH, une qui te permet de garder la conscience active et l'autre contre laquelle tu lutte et qui t'embarque dans un rêve normal. De mon côté, je ne lutte pas contres les HH, je les laissent m'embarquer. Si j'ai fait un travail de concentration suffisante avant et que je ne suis pas crevé physiquement, j'ai de bonne chance d'entrer en RL. Sinon c'est une entré en RN mais qui me permet de recharger grandement les batteries.

Les HH enveloppantes, à la première personne comme tu dis, sont justement elles qui m'entraînent insidieusement dans les profondeurs du sommeil si je ne résiste pas, d'autant qu'elles s'accompagnent souvent d'HH sonores, un peu comme des espèces de vocalises à plusieurs voix ou la musique des sphères, le truc très beau, lointain, onirique, super envoûtant. Cette nuit, typiquement, ça m'a fait le coup: bien relaxé après 45' de descente, près à basculer en RL, mais non, dès que je me suis tourné sur le côté, je suis tombé dans l'endormissement en moins de 1'. Pourquoi? parce que je n'ai pas voulu "me battre contre les HH", ça me pose désormais un problème dans le sens où je me dis que je me bats contre moi-même, que je me fais peut-être du mal, que ça n'est pas une solution acceptable. Pourtant, c'est bien ce combat qui m'a permis de réaliser pas mal de RL. Lutter, lutter, lutter lutter jusqu'à ce que les HH me lâchent la grappe et que je me retrouve devant la porte du RL, tranquille, où il ne me reste plus qu'à l'ouvrir et vivre une belle expérience.

Donc tu vois, je suis en porte-à-faux. C'est un vrai casse-tête. Il faudrait que je trouve un autre terme, quelque chose de moins guerrier ou alors, une méthode plus douce, mais qui va dans le même sens pour une forte probabilité d'entrée en RL.

En affinant l'ensemble de toutes nos techniques respectives qu'on voit sur le forum, je pense qu'on pourrait arriver à flirter avec le WILD quasi parfait, mais il y a encore un sacré boulot et du chemin à parcourir en matière de tests et de recherches  :)  

"S'éveiller, c'est arrêter de rêver. Autrement dit, disparaître de cet univers onirique pour devenir celui qui le rêve". Alexandro Jodorowsky

Hors ligne SOMNUS

Re : [Méthode Test] Induction sauce Talreac
« Réponse #7 le: 15 août 2017, 09:24:37 am »
0
Je voudrais avoir vos souci.  ;) Comme je l'ai noté déjà à plusieurs reprises, pas de HH chez moi... .  :'( Comment appliquer ta technique dans ce cas ?
Iktomi : 4 — Iktomi : 2

JR de SOMNUS

Hors ligne Paul

  • Expert onironaute
  • *****
  • Messages: 19078
  • Sexe: Homme
Re : [Méthode Test] Induction sauce Talreac
« Réponse #8 le: 15 août 2017, 10:21:01 am »
0
Gros boulot Talreac, merci. :)

Je suis resté tapis dans l'ombre hier, après avoir lu plusieurs fois ta technique dans la journée afin de l'assimiler, comme Pygmalion. J'avais comme prévision de la tester aussi, mais toujours avec le doute sur les HH. Malgré tout, comme je suis allé chercher les HH avec la technique de Pygmalion vendredi soir dernier au coucher pour ensuite réussir à faire un RL, je me suis dis pourquoi pas.

Bon pas de RL, mais j'ai noté  plusieurs faits intéressants. J'ai essayé de reprendre point par point ta technique, un peu à ma sauce^^, mais en gardant le principe. Je n'ai fait que très peu d'AS, et quand je dis cela, c'est 3 ou 4, pas plus. J'ai laissé venir la détente, et j'ai bien senti des petites vibrations dans mes bras, j'aurais tendance à dire plutôt de l'engourdissement chez moi. L'envie de me tourner sur mon côté s'est manifestée, mais je ne saurais dire après combien de temps. C'est alors qu'une belle HH est apparue une fois tourné sur mon côté gauche, avec un coucher de soleil entouré d'un cadre en forme de feuillage noir. En essayant de la tenir le plus longtemps possible, des oiseaux au loin ont fait leur apparition au début par groupe de 2/3, puis par dizaines. J'étais vraiment confiant, mais mal m'en a pris, j'ai voulu forcer pour renter dedans, et tout s'est arrêté.

La fin est encore moins glorieuse, car j'ai remis le procédé en place pour avoir de nouvelles HH et viser le RL au 1er cycle. J'ai balancé des AS et un dialogue de la méthode de Pygmalion, et me suis tapé une insomnie de plus d'un cycle.^^

Je n'ai pas eu le courage de renouveler l’exercice cette nuit, car trop fatigué.

Je remets ça ce soir.
Technique pour provoquer des FE en cliquant ICI

Hors ligne Pygmalion

  • Expert onironaute
  • *****
  • Messages: 3781
  • Sexe: Homme
    • Rêve lucide
Re : Re : [Méthode Test] Induction sauce Talreac
« Réponse #9 le: 15 août 2017, 10:23:40 am »
0
Je voudrais avoir vos souci.  ;) Comme je l'ai noté déjà à plusieurs reprises, pas de HH chez moi... .  :'( Comment appliquer ta technique dans ce cas ?
Est-ce que tu as déjà essayé de résister le plus longtemps possible au sommeil, jusqu'à l'épuisement, sans forcément rechercher le RL ou être au lit? Genre assis dans ton canapé ou ailleurs, parce qu'il te faut veiller pour une raison ou pour une autre. Normalement, dans de telles conditions, n'importe quel être humain devrait crouler sous une avalanche d'HH visuelles et sonores.

Ca vaudrait peut-être le coup d'essayer volontairement un jour, juste pour voir si vraiment tu n'en as pas.

Sinon, rien ne t'empêche de faire le même exercice de relaxation en portant plutôt ton attention sur les sensations corporelles (SSILD), ou sur l'absence de sensations. Ca va bien aussi.
"S'éveiller, c'est arrêter de rêver. Autrement dit, disparaître de cet univers onirique pour devenir celui qui le rêve". Alexandro Jodorowsky

Hors ligne SOMNUS

Re : [Méthode Test] Induction sauce Talreac
« Réponse #10 le: 15 août 2017, 13:36:55 pm »
0
Figure-toi : ça m'arrive souvent, de rester debout jusqu'à l'épuisement... .   :P J'ai parfois (trèèèèèèèèès rarement) quelques hallus auditives (quelques voix c'est tout) mais jamais visuelles. Ce qui m'arrive plutôt, c'est de faire des micro-rêve normaux en restant éveillé... . Je ais, on dit micro-rêve = micro-sommeil mais depuis que j'expérimente ce phénomène, j'en suis beaucoup moins sûr.
Iktomi : 4 — Iktomi : 2

JR de SOMNUS

Hors ligne Talreac

Re : [Méthode Test] Induction sauce Talreac
« Réponse #11 le: 15 août 2017, 20:41:37 pm »
0
Merci à tous pour vos retours cela ne peut que nous enrichir les uns les autres.

@Pygmalion :
Citer
En affinant l'ensemble de toutes nos techniques respectives qu'on voit sur le forum, je pense qu'on pourrait arriver à flirter avec le WILD quasi parfait, mais il y a encore un sacré boulot et du chemin à parcourir en matière de tests et de recherches
Oui si on pouvait arrivé à une méthode permettant à la majorité des rêveurs d'accéder plus facilement au RL, cela serait un gros avantage pour le développement de cette activité qui possède un potentiel énorme.

Citer
Est-ce que tu as déjà essayé de résister le plus longtemps possible au sommeil, jusqu'à l'épuisement, sans forcément rechercher le RL ou être au lit?
Je suis d'accord avec toi sauf que c'est quand même assez extrême. Rester jusqu'à l'épuisement demande une énorme quantité de volonté et tu as toute les chances de finir en insomnie. Il doit y avoir des facteurs qui influences ses HH, ne reste plus qu'à les trouver.

Concernant les HH, tu semble en avoir très facilement. En as tu systématiquement ? As-tu trouvé quelque chose pour les favoriser ?


@Somnus :
Citer
pas de HH chez moi... .  Cry Comment appliquer ta technique dans ce cas ?

Justement toute la difficulté est là obtenir ses HH qui sont la porte d'entrer des RL. Personnellement je n'en ai pas à tous les coups. Des fois j'en ai pléthore sans rien faire, des fois elles finissent par arriver spontanément au bout d'un moment et des fois nada. J'essais justement de trouver ce qui favorise l'arrivé de ces HH. Je pensais le niveau de fatigue physique mais ce n'est pas systématique dans mon cas. Je peux très bien être complètement crevé et n'en avoir aucune.

Si vous avez des idées sur ce qui favorise les HH, je suis preneur.

@Paul : très positif l'arrivée de cette grosse HH. En temps normal il me semble que tu n'y ai pas sensible non ?
En tout cas c'est prometteur.

Citer
La fin est encore moins glorieuse, car j'ai remis le procédé en place pour avoir de nouvelles HH et viser le RL au 1er cycle. J'ai balancé des AS et un dialogue de la méthode de Pygmalion, et me suis tapé une insomnie de plus d'un cycle.
Je pense qu'ici tu es passé de l'autre côté dans l'excès de conscience alors qu'avant tu semblais avoir un bon équilibre et glisser lentement vers le sommeil. A mon avis c'est normal qu'il faille plus d'un essais pour arriver à trouver le bon dosage qui diffère sans doute d'une personne à une autre.



Sinon remarque sur la charge consciente suite à cette nuit. Il n'y a pas que les actes de volonté qui entretiennent la charge consciente et donc l'éveil. Il y a tous les stimulus présents dan l'environnement : bruits et mouvements. J'ai ressentis à plusieurs reprise cette sensation caractéristique de remises sous tension des muscles indiquant une remonté en conscience suite à des bruits ambiant ou des mouvements de ma femme dans le lit.


- Va ! Accomplis ton rêve !
- D'accord !
- Pas toi ! C'est à elle que je parle ! Toi ton rêve il est nul !
Extrait du film Raiponce

Hors ligne Paul

  • Expert onironaute
  • *****
  • Messages: 19078
  • Sexe: Homme
Re : [Méthode Test] Induction sauce Talreac
« Réponse #12 le: 15 août 2017, 20:58:36 pm »
0
@Paul : très positif l'arrivée de cette grosse HH. En temps normal il me semble que tu n'y ai pas sensible non ?

Tout à fait, sauf cas de fatigue suffisante, comme vendredi soir dernier. Mes couchers sont systématiquement rythmés par des séances d'AS. Là, j'ai vraiment été très raisonnable, pour ne pas dire très sage. Le fait de ne pas charger violemment mon esprit a certainement joué, j'ai juste laissé venir le sommeil et suis resté attentif pour ne pas m'endormir trop vite une fois tourné sur mon côté. J'ai déconné ensuite en partant sur autre chose, mais pas ce soir, car demain c'est le boulot, donc insomnie interdite.

Sinon remarque sur la charge consciente suite à cette nuit. Il n'y a pas que les actes de volonté qui entretiennent la charge consciente et donc l'éveil. Il y a tous les stimulus présents dan l'environnement : bruits et mouvements. J'ai ressentis à plusieurs reprise cette sensation caractéristique de remises sous tension des muscles indiquant une remonté en conscience suite à des bruits ambiant ou des mouvements de ma femme dans le lit.

C'est un gros problème pour moi, difficile d'être au calme pour pratiquer. A force, j'arrive à deviner ses retournements ou mouvements, calés comme du papier à musique. C'est chiant, car quand j'obtiens une superbe détente ou tout autre ressenti, ça casse le boulot en amont. Bien souvent, je me tourne pour m'endormir, un peu soûlé.
Technique pour provoquer des FE en cliquant ICI

Hors ligne Pygmalion

  • Expert onironaute
  • *****
  • Messages: 3781
  • Sexe: Homme
    • Rêve lucide
Re : Re : [Méthode Test] Induction sauce Talreac
« Réponse #13 le: 16 août 2017, 00:19:53 am »
0
Concernant les HH, tu semble en avoir très facilement. En as tu systématiquement ? As-tu trouvé quelque chose pour les favoriser ?
Elles sont là systématiquement et parfois même, il m'arrive d'en avoir à l'état de veille en pleine journée quand je suis fatigué ou que j'ai la fringale (légère hypoglycémie), notamment à partir de 12h30 si je suis au boulot et que je n'ai pas encore mangé. J'ai l'impression d'être à cheval sur deux mondes  :o. D'un côté (champ visuel droit) la réalité, et champ visuel gauche (une sensation légèrement onirique). Maintenant, je les gère, mais il y a encore quelques années, ça pouvait me déclencher des attaques de panique, je devais toujours avoir un anxiolytique sur moi au cas où. Le pire truc qui m'est arrivé, dans les années 80, c'eut été de voir traverser un troupeau cerfs sur l'autoroute, juste avant Troyes. Ma femme m'a demandé pourquoi je freinais, et je lui ai répondu: "mais t'es aveugle ou quoi?". C'était aussi un coup d'hypoglycémie sur les coups de midi. Bon ça, c'est pour l’anecdote amusante.  

Selon les médecins qui m'ont suivi pour ce problème, ce serait une inclination naturelle à déconnecter de la réalité au moindre affaiblissement physiologique et/ou des structures du moi (stress par exemple ou passion amoureuse intense). Sinon, j'ai aussi expérimenté le jeun (à la journée) à une certaine époque. Là tu décolles plein pot dans le monde des HH ou le monde onirique. Toute personne qui a fait l'expérience du jeun pourrait en témoigner, c'est un phénomène purement physiologique.
"S'éveiller, c'est arrêter de rêver. Autrement dit, disparaître de cet univers onirique pour devenir celui qui le rêve". Alexandro Jodorowsky

Hors ligne SOMNUS

Re : [Méthode Test] Induction sauce Talreac
« Réponse #14 le: 16 août 2017, 09:09:37 am »
0
Citer
Toute personne qui a fait l'expérience du jeun pourrait en témoigner, c'est un phénomène purement physiologique.
Ah, je dois être vraiment bizarre, alors. A l'époque, je jeûnais très régulièrement et de façon assez sérieuse mais ... NADA côté HH !  :P Comment est-ce possible ? ....  ???

Par contre, pour tes expériences des deux réalités en même temps, c'est trop chelou. Tu devrais peut-être te lancer dans le spiritisme, tu aurait des chances de devenir un bon médium (et gagner des tunes  ;)) !   ;D
Iktomi : 4 — Iktomi : 2

JR de SOMNUS

 

Page générée en 0.627 secondes avec 46 requêtes.