Bienvenue, Invité
27 février 2024, 10:04:54 am 
Attrape-Songes le forum sur le rêve lucide
Contrôlez vos rêves ! Découvrez toutes les méthodes et techniques d'induction pour avoir un rêve lucide tout en vous amusant. Devenez le capitaine de vos explorations oniriques...
Merci de vous connecter ou de vous inscrire.
Avez-vous perdu votre e-mail d'activation ?

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Rêves de la communauté
Aujourd'hui      Total     
RN : 2 27561
RL : 0 13930
FE : 0 2791
HH : 2 901
Au hasard :
rêve normal   rêve lucide   faux-éveil   hallucination
La boîte à rêves
Recherche avancée  

Nouvelles:

Pour participer aux nombreux sondages du forum, cliquez > ICI <

Auteur Sujet: [Discussion] Peut-on tout imaginer/rêver ?  (Lu 4502 fois)

[Discussion] Peut-on tout imaginer/rêver ?
« le: 10 février 2018, 22:49:16 pm »
0
"En rêve, on peut tout imaginer." Quelque part, oui

"La seule limite, c'est l'imagination." Là, on est plus proche de la réalité.

Regardez cette image :



Est-ce qu'avant cette image, j'aurais pu rêver d'un truc pareil ? Comment peut-on rêver de la forme que prend la neige quand elle tombe d'un fil électrique, quand on n'a jamais vu en vrai ce que cela produit visuellement ?

Maintenant je peux en rêver. Parce que je l'ai intégré. J'ai vu les traces de neige, je me suis demandé pourquoi elles avaient cette forme, et avec un peu de réflexion et d'observation j'ai compris.

La question c'est : combien de choses comme cela ignorons-nous dans la vie ? Que ce soit visuellement ou autre. Et l'autre question c'est : qu'est-ce que ça peut foutre ? "La seule limite, c'est notre imagination." Mais est-ce que l'imagination doit s'occuper de ce qu'elle ne peut pas concevoir ? J'ai passé 28 ans de ma vie à ignorer comment la neige tombait des fils électriques, ça ne m'a pas empêché pour autant de rêver de trucs extraordinaires.

Je sais pas où je vais avec ça. Juste qu'avant cette découverte, j'aurais pu passer ma vie à rêver que je passe sous des fils électriques enneigés, sans pour autant remarquer l'absence de barres de neige éparpillées au sol. Parce que la réalité qui est proposée en rêve est la seule qui vaille. Elle se suffit à elle-même.

D'où l'expression for all I know qu'on pourrait traduire par "à ce que je sache". "For all I know, y a pas de neige en barres sous les fils" = "Pour ce que je sais/quand je tape dans mon stock de ce que je sais/quand je compare ce que je vois à ce que je sais, y a pas de neige..."

L'imagination est la seule limite. Car elle se nourrit de ce qu'on connaît.

Mais le plus fascinant, c'est qu'on ne connaît sa véritable limite que lorsque l'on est confronté à notre ignorance.
"...car il est bien certain que nous ne nous rappelons et que nous ne pouvons nous rappeler que les choses qui ont été l'objet de notre attention."
—Marie-Stanislas Rattier

"Le doute, — sur le bord d'une extrême merveille,
Si je suis, si je fus, si je dors ou je veille ?"
— Paul Valéry, Un feu distinct...

 

Page générée en 0.853 secondes avec 32 requêtes.