Bienvenue, Invité
08 février 2023, 11:12:25 am 
Attrape-Songes le forum sur le rêve lucide
Contrôlez vos rêves ! Découvrez toutes les méthodes et techniques d'induction pour avoir un rêve lucide tout en vous amusant. Devenez le capitaine de vos explorations oniriques...
Merci de vous connecter ou de vous inscrire.
Avez-vous perdu votre e-mail d'activation ?

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Rêves de la communauté
Aujourd'hui      Total     
RN : 9 25042
RL : 0 13241
FE : 1 2572
Au hasard :
rêve normal   rêve lucide   faux-éveil
La boîte à rêves
Recherche avancée  

Nouvelles:

Vous souhaitez nous aider à faire vivre le forum avec une participation aux frais de fonctionnement du site (hébergement, nom de domaine) , cliquez > ICI <

Auteur Sujet: [Discussion] Petite digression nocturne  (Lu 966 fois)

[Discussion] Petite digression nocturne
« le: 24 février 2012, 04:13:15 am »
0
Perché sur une falaise, une étendue de collines s'offre à ma vue. Ces dunes verdoyantes semblent onduler sous le ciel bleu. En contemplant leur beauté, je me demande pour quelle raison ces deux merveilles de la nature ne se sont jamais fondues l'une dans l'autre. En me remémorant la couleur turquoise de certaines mers, je réalise soudainement que ce phénomène divin s'est déjà produit.

Toujours sur ma falaise, je surveille du regard l'herbe frétillante sur les collines et le bleu éblouissant du ciel. Je pourrais rester une éternité à absorber l'image de ces collines qui essaient de chatouiller le ciel avec leurs minuscules tentacules verdâtres.

En tant qu’heureux prisonnier de cet instant magique, j’observe le comportement étrange de cette verdure, qui se met à se transformer. Chaque brin d’herbe commence à s’élever dans les airs, un peu comme des serpents envoûtés par une flûte invisible. La colline verdoyante laisse alors place à un somptueux balai de lianes dansantes. Je me trouve maintenant nez à nez avec une jungle vivante. Chaque liane semble animée par un souffle de vie. Je n’avais jamais assisté à ce spectacle onirique.

J’ai le sentiment que ce souffle de vie si merveilleux provient d’ailleurs. Comme si le rêve était la surface d’un monde que je commençais à peine à découvrir. Quelque chose me dit que les images oniriques qui inondent nos nuits et nous distraient assez facilement ne sont que le reflet d’une plus grande vérité. De la même manière que les reflets d’un lac ne constituent pas le contenu du lac, les images oniriques ne constituent pas l’essence même du rêve, qui est le « néant ».
Le « néant » donne vie à tout ce qui prend instantanément vie à l’intérieur de celui-ci.

Toute image, tout personnage, toute couleur, toute forme, tout évènement qui surgit dans le « néant » n’est pas le rêve en lui-même, mais n’est que le reflet de nos pensées, émotions, peurs, désirs. Le « néant » est la « matière » qui permet à ces reflets d’exister, de prendre forme, tout comme l’eau est la matière qui permet de refléter un ciel ou une colline. Quand nous regardons le reflet du ciel dans l’eau, nous voyons le reflet « ciel » mais nous regardons en réalité l’eau. Dans un rêve, aller au-delà des apparences, voir au-delà du reflet (les images oniriques), c’est reconnaître, apercevoir, ressentir le « néant », la force de vie non-apparente, le "non visible".

Nous ne sommes alors plus guidés par les images auxquelles nous accordons trop d’importance, nous savons qu’en agitant la main sur la surface d’un lac, le reflet se brouille. En rêve lucide, notre lucidité permet de brouiller l’image onirique, ce qui peut être efficace quand on a à faire à une image désagréable (qui prenait toute notre énergie) : on peut alors faire disparaître un monstre ou un personnage. Nous ne sommes cependant pas obligés de brouiller l’image, si on veut l’observer en toute conscience. Car en brouillant l’image, une autre va faire faire son apparition et tenter de nous distraire et de nous faire perdre notre lucidité (après avoir brouillé un reflet, l’eau se calme, la surface redevient lisse, et un autre reflet peut apparaître,). Il faut plutôt essayer de laisser l’image prendre vie en face de nous. Peu importe ce qui se trouve devant nous en rêve, laissons cette image exister (ou plutôt laissons-lui croire qu’elle existe, qu’elle a une vie inhérente. Ce qui est faux : une image onirique ne prend vie que parce que nous lui en accordons une et parce que le « néant » lui permet d’exister.)

En laissant les images, les couleurs, les lieux, les personnages apparaître devant nous, en toute lucidité, il faut garder en tête que ce ne sont que des reflets du « néant ». En se concentrant trop sur ces images, on s’y perd et on se remet à avoir peur du lion, à réagir agressivement à tel personnage, à succomber au charme de telle créature attirante. Du coup, on oublie que ces images sont créées à partir du « néant», on oublie simplement que ce sont des illusions. Le but est, tout en acceptant ce qui s’offre à nous en rêve et tout en gardant notre lucidité, de se concentrer sur ce qui n’est pas manifeste, essayer de percevoir l’eau qui fabrique (à l’aide de nos sens) ces reflets.

Essayer de me plonger dans cette eau, voici mon objectif du moment, Lao, tu peux le mettre dans le planning ? </joke>

EDIT : Le récit du début est un RL que je m'étais amusé à imaginer.
Sur l'écran noir de mes nuits blanches
Moi je me fais du cinéma
Sans pognon et sans caméra


Claude Nougaro

Re : Petite digression nocturne
« Réponse #1 le: 24 février 2012, 11:29:08 am »
0
C'est mignon :D

"heureux prisonnier de cet instant magique" => joli  :)
'Cause there's a monster under my bed, whispering in my ear...

Hors ligne narsdil

Re : Petite digression nocturne
« Réponse #2 le: 24 février 2012, 12:31:58 pm »
0
Jolie métaphore, et belle réflexion, ça promet de belles escapades en méditation ! o:)
Not all those who wander are lost

Hors ligne MasterMind

Re : Petite digression nocturne
« Réponse #3 le: 24 février 2012, 16:39:34 pm »
0
Que penses-tu de ça ?
: l'inconscient crée le rêve et le conscient est le rêveur .... car lucide ou pas, on est conscient et pense dans notre rêve et décide des choses


Aussi on peut influencer dans quel type de rêve on s'en va, mais je remarque que je me retrouve la plupart du temps dans un endroit que je n'aurais pas pensé avant de m'endormir
La lucidité!

Re : Petite digression nocturne
« Réponse #4 le: 24 février 2012, 22:00:04 pm »
0
C'est très bien pensé ce que tu nous propose SRV, en plus d'être mis en scène avec une métaphore bien trouvée et une jolie narration.
Par contre, cela soulève une question dans mon esprit. Pourquoi ce rejet de l'illusion ? Ce refus de se laisser tromper par le rêve, se montrer plus intelligent, clairvoyant peut-être. Mais qu'y a-t-il de plus beau que de vivre toutes ces choses magnifiques, même si elles sont factices ? L'envie de comprendre ? Peut-être.
"Dream on 'til your dream come true" Aerosmith - Dream On

Re : Re : Petite digression nocturne
« Réponse #5 le: 25 février 2012, 01:08:04 am »
0
Que penses-tu de ça ?
: l'inconscient crée le rêve et le conscient est le rêveur .... car lucide ou pas, on est conscient et pense dans notre rêve et décide des choses

Oui, lucide ou non, on reste un personnage évoluant dans une trame onirique. Pour savoir qui crée le rêve, c'est ardu. ^^ Selon Robert Waggoner, le rêve est co-créé par le sujet et l'inconscient. L'inconscient nous fait parvenir les différentes images et décors et nous les sujets, nous essayons d'y trouver un certain sens, nous projetons nos peurs et nos désirs sur ces images, ce qui les transforme et en fait une histoire.

Par contre, cela soulève une question dans mon esprit. Pourquoi ce rejet de l'illusion ? Ce refus de se laisser tromper par le rêve, se montrer plus intelligent, clairvoyant peut-être. Mais qu'y a-t-il de plus beau que de vivre toutes ces choses magnifiques, même si elles sont factices ? L'envie de comprendre ? Peut-être.

La plupart des rêveurs lucides veulent contrôler leurs rêves. D'autres préfèrent cultiver leur lucidité. D'autres aiment les deux, comme moi. Mais par dessus tout, j'ai toujours été intrigué par la nature même des rêves. Et je crois que l'approche des yogas tibétains du rêve et du sommeil (qui a inspiré ce sujet) m'a beaucoup aidé pour comprendre cette nature. Mais qu'on soit lucide ou non, j'ai remarqué qu'on avait la même attitude envers les images de rêves : après le début de la lucidité et la contemplation du décor, on cède vite à nos envies de tout contrôler, de s'emmêler dans l'illusion, de jouer avec le rêve (je dis pas que c'est mal, je le fais aussi). Donc au final, on reprend vite nos vieilles habitudes de rêveur normal et on perd de la lucidité (on peut aussi garder notre lucidité à un niveau correct et continuer le rêve en l'influençant à sa guise).

Pour ma part, j'aimerais bien approfondir cette lucidité, garder le même enthousiasme qu'au début du RL, avant de me sentir attiré vers l'envie de tout contrôler. J'y suis déjà arrivé deux fois et je trouve que ce sont les deux meilleurs RL que j'ai jamais eus. Bien sûr que j'en ai eu d'autres pas mal, dans lesquels je faisais des trucs complètement jouissifs (chute libre, vol) mais rien ne vaut le bon vieil ancrage dans le rêve, la contemplation du décor (ce qu'on vit tous à chaque début de RL), la concentration sur la respiration, le fait de se répéter "je rêve, je rêve..." Si tout ça est bien fait et suffisamment longtemps, ça peut découler sur une expérience spirituelle assez intense (d'ailleurs Robert Waggoner conseille de faire ce travail pendant 30 secondes à chaque début de RL, avant de mener à bien ses objectifs).
Sur l'écran noir de mes nuits blanches
Moi je me fais du cinéma
Sans pognon et sans caméra


Claude Nougaro

Re : Petite digression nocturne
« Réponse #6 le: 25 février 2012, 11:06:29 am »
0
Je suis tout à fait d'accord avec toi SRV, moi aussi je suis très intéressé par la nature du rêve. Mais pour moi il est important de garder cette légèreté qui nous permet d'apprécier des expériences en rêve comme si elles étaient réelles. Je ne veux pas en arriver à me dire que c'est moins bien car c'est crée de toutes pièces. C'est tout ce que je tenais à dire :) .
"Dream on 'til your dream come true" Aerosmith - Dream On

Re : Petite digression nocturne
« Réponse #7 le: 25 février 2012, 13:59:45 pm »
0
L'un n'empêche pas l'autre. ;)
Sur l'écran noir de mes nuits blanches
Moi je me fais du cinéma
Sans pognon et sans caméra


Claude Nougaro

Re : Petite digression nocturne
« Réponse #8 le: 25 février 2012, 15:08:37 pm »
0
Bien sûr, mais il faut y faire attention, le garder en tête :) .
"Dream on 'til your dream come true" Aerosmith - Dream On

Re : Petite digression nocturne
« Réponse #9 le: 25 février 2012, 15:15:36 pm »
0
Je sais pas toi, mais mon expérience en rêve lucide m'a appris que reconnaître l'illusion en tant que telle renforçait son degré de réalisme par mille. Donc, il n'y a pas de souci à se faire.
Sur l'écran noir de mes nuits blanches
Moi je me fais du cinéma
Sans pognon et sans caméra


Claude Nougaro

Re : Petite digression nocturne
« Réponse #10 le: 25 février 2012, 15:23:13 pm »
0
C'est vrai, tu as sûrement raison, mais mieux vaut prévenir que guérir ^^ .
"Dream on 'til your dream come true" Aerosmith - Dream On

Re : Petite digression nocturne
« Réponse #11 le: 25 février 2012, 15:30:03 pm »
0
Justement, les yogas tibétains du rêve et du sommeil sont faits pour guérir. ;)
Sur l'écran noir de mes nuits blanches
Moi je me fais du cinéma
Sans pognon et sans caméra


Claude Nougaro

 

Page générée en 0.671 secondes avec 45 requêtes.