Bienvenue, Invité
05 février 2023, 04:36:50 am 
Attrape-Songes le forum sur le rêve lucide
Contrôlez vos rêves ! Découvrez toutes les méthodes et techniques d'induction pour avoir un rêve lucide tout en vous amusant. Devenez le capitaine de vos explorations oniriques...
Merci de vous connecter ou de vous inscrire.
Avez-vous perdu votre e-mail d'activation ?

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Rêves de la communauté
Aujourd'hui      Total     
RN : 0 25004
RL : 0 13235
FE : 0 2567
Au hasard :
rêve normal   rêve lucide   faux-éveil
La boîte à rêves
Recherche avancée  

Nouvelles:

Pour participer aux nombreux sondages du forum, cliquez > ICI <

Auteur Sujet: [Discussion] Mon histoire avec le RL 2007-2015  (Lu 960 fois)

[Discussion] Mon histoire avec le RL 2007-2015
« le: 13 novembre 2015, 12:33:37 pm »
0
Ça a commencé sur LD4all en 2007 quand j'ai découvert le RL, en cherchant des infos sur la PS. J'ai mis du temps à vraiment pratiquer le truc, pas par flemme mais parce que j'emmagasinais un max d'articles sur le sujet. A l'époque, sans Facebook, Youtube et cie, la moindre info que je glanais était à mes yeux une pépite d'or, en anglais la plupart du temps. Je suis de nature "intello" donc j'aime bien me renseigner et me cultiver avant de me "lancer".

Après l'évaluation des implications philosophiques et des nombreuses perspectives qui s'offraient à moi, je me lançais dans l'aventure avec quelques premiers RL induits. Premier constat : la lucidité c'est pas du binaire. Il existe toute une palette d'états de conscience entre le rêve tout ce qu'il y a de plus normal et le rêve extrêmement lucide. De ce fait, les expériences intermédiaires ont laissé un goût amer au débutant plein d'illusions que j'étais. Toutes les expériences de mi-lucidité ou de faible lucidité ne me convenaient pas car j'avais idéalisé la notion de "rêve lucide" pendant des mois au fil de mes lectures. Pour moi, un rêve dans lequel on avait clairement conscience de rêver impliquait qu'on pouvait y faire à peu près tout ce qu'on voulait. Faux, nul, zéro. De rêves lucides courts en faux-éveils inopinés, il deviendra de plus en plus évident à mes yeux que la réalité du rêve est bien plus complexe qu'il n'y paraît. Il y a des lois dans ce chaos.

A partir de là, je me suis efforcé à trouver une lucidité assez élevée en rêve. J'ai dû passer par la différenciation, dans mon esprit, des notions de lucidité et de contrôle. C'est-à-dire comprendre que le contrôle du rêve n'est pas garant de lucidité, tout comme être conscient de rêver ne fournit pas les pleins pouvoirs sur son inconscient. J'ai eu une poignée de RL mémorables au contenu peu attirant : balade, contemplation, etc... mais avec un état de conscience clair comme de l'eau de roche. Là, philosophiquement, je sentais que j'avais mis le doigt sur un truc très profond, notamment avec les notions de Vouloir, Pouvoir et Savoir.

La lucidité, c'est Savoir. Le contrôle, c'est Pouvoir. Très souvent en rêve lucide, on peut tellement tout qu'on ne fait rien (d'où la sacrée importance de se préparer un objectif à l'avance). Et dans de rares cas, le simple fait de Savoir qu'on n'a pas besoin de faire grand chose (Vouloir) nous rend extrêmement lucides. C'est les moments de lâcher-prise, de pure extase dans lesquels la simple vue d'une feuille d'arbre peut nous rendre heureux pendant des semaines après le réveil. Franchement, ces rares expériences de grande lucidité en rêve provoquent des changements durables, en terme de perception du monde et de conscience. Rien que pendant mes premiers RL dans la période 2007-2008, je me souviens que ma perception du monde en général a radicalement changé, comme si la lucidité m'avait suivi hors du lit.

Ensuite, j'ai eu ma période "lucid living", c'est-à-dire toutes les philosophies liées à la méditation de pleine conscience (The power of now d'Eckart Tolle et Les yogas tibétains du rêve et du sommeil de Tenzin Wangyal Rinpoché) qui mettent un point d'honneur à la perception du monde dans l'instant présent, l'expérience pure et sans filtre. Je me suis "battu" avec quelques membres sur les anciens forums parce que je parlais de "faire comme si on était en RL" (dans le monde réel). Pour eux, non "on ne peut pas faire comme si on était en RL" car on risque de sauter par la fenêtre ou de parler aux gens comme si c'étaient des personnages fictifs. J'essayais de leur dire que ce qui caractérise un rêve lucide, c'est juste Savoir qu'on rêve. Quand on se sait véritablement en train de rêver, dans une contemplation continue sur le monde qui nous entoure, on n'a pas le temps de se perdre en actions futiles ; le Savoir l'emporte sur le Vouloir et le Pouvoir. En d'autres termes moins savants, quand on est vraiment lucide, on s'en tape du reste. Tout ce qui compte c'est l'expérience du présent.

Cette nouvelle approche de la lucidité a en retour influencé mes rêves lucides, par l'effet d'un cercle vertueux. Plus je m'efforçais à atteindre cet état de contemplation détachée sur le monde en journée ("comme si" j'étais en RL ; désolé pour ceux qui ne comprennent pas que le L c'est pour Lucide), plus cet état se retrouvait dans mes rêves la nuit. Même si on n'adhère pas forcément au précepte "rêve et réalité ne sont qu'un", on ne peut pas nier que ces deux mondes sont en perpétuelle communication, c'est la même conscience en continu qui les "éclaire".

D'expériences en tâtonnements, de périodes fastes en gros creux, je suis arrivé à un stade où je pense avoir accumulé assez de connaissances sur le sujet pour écrire sérieusement un petit guide. Pourquoi j'ai écrit ce post ? J'en sais rien. Au début je voulais l'écrire dans mon JR mais finalement j'ai posté ici (car ça ne polluera pas mon JR si ça ouvre une discussion). Je voulais aussi donner ce petit message d'espoir aux débutants : de ne rien lâcher, d'aller jusqu'au bout, parce que certaines expériences sont renversantes et vous changent la vie. Ça fait partie des choses importantes, mais qu'on ne peut malheureusement pas mettre sur notre CV. On devrait apprendre ça aux enfants, ça devrait être une seconde nature, comme la respiration. Les bénéfices à retirer son immenses et encore, j'ai rien vu.

Allez salut.
Sur l'écran noir de mes nuits blanches
Moi je me fais du cinéma
Sans pognon et sans caméra


Claude Nougaro

Hors ligne Paul

  • Expert onironaute
  • *****
  • Messages: 19087
  • Sexe: Homme
Re : Mon histoire avec le RL 2007-2015
« Réponse #1 le: 13 novembre 2015, 17:04:23 pm »
0
Merci SRV pour ton retour, enrichissant comme d'habitude pour toute la communauté. Il aurait été effectivement dommage que tu postes dans ton JR de mon point de vue.

Bon je n'ai pas ta plume, mais juste une craie pour amorcer cette conversation en quelques lignes :D

Il existe toute une palette d'états de conscience entre le rêve tout ce qu'il y a de plus normal et le rêve extrêmement lucide. De ce fait, les expériences intermédiaires ont laissé un goût amer au débutant plein d'illusions que j'étais.

C'est exactement la réflexion que je m'étais fait au début de mon aventure, où j'avais noté des états de conscience très variables d'un rêve à l'autre.
Je me demande souvent quand je vois un membre qui fait son 1er RL, quel fût son degré de lucidité pendant l'expérience. Car il est vrai que certains RL ne sont pas marquants. Limite, on pourrait se dire: " mouais, c'est ça la lucidité en rêve ? Tout un foin pour si peu, finalement il n' y a pas de quoi fouetter un chat "

Et pourtant, quand on goûte pour la 1ère fois à ce qu'on pourrait qualifier de pleine conscience, qu'on a le temps de contempler le décor, quand on fait l'expérience du toucher, que notre cœur onirique se met à battre la chamade...; je dois dire que c'est les plus belles choses qui me soient arrivées de vivre. Aujourd'hui, après quelques expériences, je sais pourquoi je continue. Même si cette jouissance à l'instant "T" s'estompe après le réveil et encore un peu plus avec le temps, je me dis toujours au réveil que j'ai vécu quelques chose de grand, que peu de personne sur terre feront ne serait ce qu'une fois dans leur vie à ce niveau là. Rien que pour ça, je m'estime privilégié. Mais le privilège ne se gagne pas d'un coup de baguette magique, tout le travail en parallèle pour obtenir cette extase est titanesque et quotidien. Certains sont mieux lotis que d'autres niveau prise de lucidité, mais l'immense majorité doit faire preuve de volonté, de motivation ainsi que de persévérance pour réussir.
Mais comment être motivé, y croire tout court ? C'est simple, avec ce que tu viens d'écrire SRV ;)

Il y a énormément de choses dans ton post qui méritent qu'on s'y attarde, comme par exemple les différentes périodes qu'on peut traverser au fil de notre évolution, l'approche de chacun à obtenir la lucidité, le travail diurne qu'on met en place, la notion Vouloir/Savoir/pouvoir, et que dire de l'apprentissage pour les enfants.

Enfin voilà ce qui me ravit le plus, c'est le passage ci dessous:

D'expériences en tâtonnements, de périodes fastes en gros creux, je suis arrivé à un stade où je pense avoir accumulé assez de connaissances sur le sujet pour écrire sérieusement un petit guide.

Pour noël, ça serait top :D

Merci à toi




Technique pour provoquer des FE en cliquant ICI

Hors ligne Eilouna

Re : Mon histoire avec le RL 2007-2015
« Réponse #2 le: 13 novembre 2015, 22:38:51 pm »
0
Autant SRV que Paul, vous avez été émouvants ! (Ta craie est aussi efficace qu'une plume, Paul ! :))
Vous m'avez donné un sacré coup. Faisant partie des débutants, je n'ai pas encore vraiment connu l'extase qu'on peut ressentir quand on est pleinement lucide. Je ne me suis pas encore découragée, mais si vous n'aviez pas écrit, il y aurait eu possibilité que, dans quelques semaines -ou mois-, mon courage aurait laissé place à quelque chose de plus terne, un peu comme de la désillusion...
En tout cas, pour terminer sur une note un peu plus gaie, c'était vraiment chouette de vous lire, et très intéressant !  :D
"I'd give anything to hear
You say it one more time
That the universe was made
Just to be seen by my eyes" -Saturn, Sleeping At Last

Hors ligne Tanngrisnir

Re : Mon histoire avec le RL 2007-2015
« Réponse #3 le: 26 novembre 2015, 14:53:28 pm »
0
Bonjour SRV, c'est un trés bon post j'ai eu plaisir à le lire. Je te rejoins également sur cette phrase également reprise par Paul :

Il existe toute une palette d'états de conscience entre le rêve tout ce qu'il y a de plus normal et le rêve extrêmement lucide. De ce fait, les expériences intermédiaires ont laissé un goût amer au débutant plein d'illusions que j'étais....
[...]
La lucidité, c'est Savoir. Le contrôle, c'est Pouvoir.

Quand tu es lucide et que tu ne peux pas prendre le pouvoir malgré l'envie c'est assez frustrant. Et bien c'est là qu'il faut creuser. Pourquoi ne puis-je pas prendre le pouvoir  sur ce rêve ?

Aprés avoir résolu le mystère des différents niveaux de rêves lucides, il va falloir que tu résolves les mystères des différentes catégories de rêves :)
La vie c'est comme ça, c'est pas toujours comme on veut.

Re : Mon histoire avec le RL 2007-2015
« Réponse #4 le: 26 novembre 2015, 15:04:29 pm »
0
Merci Tanngrisnir.

Citation de: Tanngrisnir
Quand tu es lucide et que tu ne peux pas prendre le pouvoir malgré l'envie c'est assez frustrant. Et bien c'est là qu'il faut creuser. Pourquoi ne puis-je pas prendre le pouvoir  sur ce rêve ?

Parce que (4e paragraphe)
Citer
le simple fait de Savoir qu'on n'a pas besoin de faire grand chose (Vouloir) nous rend extrêmement lucides. C'est les moments de lâcher-prise, de pure extase

Citation de: Tanngrisnir
Aprés avoir résolu le mystère des différents niveaux de rêves lucides, il va falloir que tu résolves les mystères des différentes catégories de rêves

Tu peux développer ?
Sur l'écran noir de mes nuits blanches
Moi je me fais du cinéma
Sans pognon et sans caméra


Claude Nougaro

Hors ligne Tanngrisnir

Re : Mon histoire avec le RL 2007-2015
« Réponse #5 le: 26 novembre 2015, 15:37:32 pm »
0
Citation de: Tanngrisnir
Quand tu es lucide et que tu ne peux pas prendre le pouvoir malgré l'envie c'est assez frustrant. Et bien c'est là qu'il faut creuser. Pourquoi ne puis-je pas prendre le pouvoir  sur ce rêve ?
Parce que (4e paragraphe)
Citer
le simple fait de Savoir qu'on n'a pas besoin de faire grand chose (Vouloir) nous rend extrêmement lucides. C'est les moments de lâcher-prise, de pure extase
Je parlais de vouloir prendre le pouvoir. Quand tu es lucide et que tu veux prendre le pouvoir, généralement tu y arrives.  Mais certains rêves sont lockés. Tu auras beau essayer de prendre le pouvoir, aussi lucide que tu puisses être, tu n'y arriveras pas. Du coup oui, c'est le moment de lacher prise... de toute façon tu n'as pas le choix.

La question est pourquoi ? Seul le contenu de ces rêves peut t'apporter une réponse :)

Tu peux développer ?
Je viens justement de te citer une catégorie de rêves :)
Tu ne les retrouveras pas dans les livres malheureusement. Va falloir travailler sur le terrain !
La vie c'est comme ça, c'est pas toujours comme on veut.

Re : Re : Mon histoire avec le RL 2007-2015
« Réponse #6 le: 26 novembre 2015, 18:01:49 pm »
0
Tu peux développer ?
Je viens justement de te citer une catégorie de rêves :)
Tu ne les retrouveras pas dans les livres malheureusement. Va falloir travailler sur le terrain !

Ou alors va falloir que tu ouvres un topic comme le mien et que tu racontes TA propre expérience. ;)
Sur l'écran noir de mes nuits blanches
Moi je me fais du cinéma
Sans pognon et sans caméra


Claude Nougaro

Hors ligne Tanngrisnir

Re : Mon histoire avec le RL 2007-2015
« Réponse #7 le: 26 novembre 2015, 18:07:32 pm »
0
J'aimerais bien exposer ma théorie sur les rêves. Mais j'ai quelque peu était refroidi comme tu le sais. Donc on verra plus tard.

Mais l'important, vraiment, c'est qu'avant que je dise quoi que ce soit, que tu essaies (et j'invite tous les membres à le faire) d'analyser les différents rêves que vous faites en essayant de les classer par catégorie.
La vie c'est comme ça, c'est pas toujours comme on veut.

Re : Re : Mon histoire avec le RL 2007-2015
« Réponse #8 le: 26 novembre 2015, 19:30:58 pm »
0
J'aimerais bien exposer ma théorie sur les rêves. Mais j'ai quelque peu était refroidi comme tu le sais. Donc on verra plus tard.

Je vois pas pourquoi tu serais le seul à être au-dessus des règles, que tu sois Jung ou le rêveur du dimanche. T'es sur un forum ici, si t'acceptes pas ne serait-ce que des mises en garde, tu connais la sortie.
Sur l'écran noir de mes nuits blanches
Moi je me fais du cinéma
Sans pognon et sans caméra


Claude Nougaro

Hors ligne Lune-Bleue

  • Modérateur du forum
  • ******
  • Messages: 9271
  • Sexe: Femme
  • Dormeuse monoculaire
Re : Mon histoire avec le RL 2007-2015
« Réponse #9 le: 26 novembre 2015, 19:45:58 pm »
0
J'aimerais bien exposer ma théorie sur les rêves. Mais j'ai quelque peu était refroidi comme tu le sais. Donc on verra plus tard.

Mais l'important, vraiment, c'est qu'avant que je dise quoi que ce soit, que tu essaies (et j'invite tous les membres à le faire) d'analyser les différents rêves que vous faites en essayant de les classer par catégorie.

Salut Tanngrisnir!
Évoquer un sujet hors charte, et plus encore, en faire la promotion en public c'est pas non plus autorisé. Rester évasif et vague, non seulement ça n'apporte strictement rien, mais en plus ça nuit à la crédibilité du forum.
Soit tu vas au bout de ta pensée, soit tu n'en parles pas du tout.
Quand c'est hors charte (comme tu le sous entends), le choix numéro deux s'impose.


(j'ai mis en couleur pour insister sur le caractère modérateur de ce message, inutile d'y répondre mais si tu y tiens on est joignable par message privé)




Not all those who wander are lost - J.R.R. Tolkien

Journal de RL
Journal de RN

Hors ligne Lune-Bleue

  • Modérateur du forum
  • ******
  • Messages: 9271
  • Sexe: Femme
  • Dormeuse monoculaire
Re : Mon histoire avec le RL 2007-2015
« Réponse #10 le: 23 juin 2016, 22:46:28 pm »
0
Je viens de retomber sur ce post par hasard, tu dis à un moment SRV :
Citer
D'expériences en tâtonnements, de périodes fastes en gros creux, je suis arrivé à un stade où je pense avoir accumulé assez de connaissances sur le sujet pour écrire sérieusement un petit guide.
Je n'avais pas trop tiqué sur cette phrase mais je le fais maintenant du coup : est ce que cette idée a évolué dans ton esprit depuis ? Est ce que ça te branche toujours ? C'était une super bonne idée en fait !

J'en profite pour relever un autre petit passage dont j'ai bien aimé la formulation, et qui résonne de vérité je trouve :
Citer
Très souvent en rêve lucide, on peut tellement tout qu'on ne fait rien
:)

Not all those who wander are lost - J.R.R. Tolkien

Journal de RL
Journal de RN

Re : Mon histoire avec le RL 2007-2015
« Réponse #11 le: 23 juin 2016, 22:55:50 pm »
0
Oui, ça m'a trotté encore dans la tête dernièrement. Mais je sais pas si je fais juste le guide, ou une sorte de guide fiction (Werber fait ça aussi : il mêle récit et extraits d'encyclopédie) ou un autre truc. Dans le guide c'est le style professoral qui me freinerait.
Sur l'écran noir de mes nuits blanches
Moi je me fais du cinéma
Sans pognon et sans caméra


Claude Nougaro

Hors ligne Djazz

Re : Mon histoire avec le RL 2007-2015
« Réponse #12 le: 24 juin 2016, 16:30:05 pm »
0
Citer
"faire comme si on était en RL" (dans le monde réel).
Quand je vois des gens qui écrivent ça......ça me rend ........fou de joie  :-* 
Olivier Clerc on parlé déjas il y a 30ans dans son premier livre sur les rêves, mais je vois très peu de personne qui on parle de nos jours.

Pour ma part c'est LA règle d'or avant toute les autres techniques cité à droite à gauche pour induire un RL rapidement. Ainsi que pour améliorer sa qualité de vie irl.
Être conscient de son environnement, lâcher prise, vivre le moment présent,prendre le temps de contempler...... voila une belle leçon apprise dans les RLs et j’espère fortement que beaucoup de nouveaux rleurs comprendrons ce point à un moment ou l'autre dans leurs expériences des rêves lucides, plutôt que de les voir que comme un terrain de jeux.

 

Merci SRV .
Ici, TOUT est possible.( ou presque ^^')

 

Page générée en 0.64 secondes avec 44 requêtes.