Bienvenue, Invité
25 mai 2024, 12:52:22 pm 
Attrape-Songes le forum sur le rêve lucide
Contrôlez vos rêves ! Découvrez toutes les méthodes et techniques d'induction pour avoir un rêve lucide tout en vous amusant. Devenez le capitaine de vos explorations oniriques...
Merci de vous connecter ou de vous inscrire.
Avez-vous perdu votre e-mail d'activation ?

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Rêves de la communauté
Aujourd'hui      Total     
RN : 2 28010
RL : 1 14080
FE : 0 2833
HH : 0 1145
Au hasard :
rêve normal   rêve lucide   faux-éveil   hallucination
La boîte à rêves
Recherche avancée  

Nouvelles:

Pour participer aux nombreux sondages du forum, cliquez > ICI <

Auteur Sujet: [Question] Déterminer son degré de progression  (Lu 361 fois)

Hors ligne Knoxville8596

  • Songeur tâtonnant
  • Messages: 9
[Question] Déterminer son degré de progression
« le: 03 mai 2024, 14:04:09 pm »
0
Bonjour à tous,

Il y a quelques années, j'ai découvert les RL par inadvertance. Ma première expérience était loin d'être magique, plutôt déconcertante et fascinante. Dans les faits, plusieurs années après, me voilà avec la forte détermination d'arriver à dompter le RL.

J'ai commencé le 15 avril 2024. J'ai commencé par acheter le livre de Stephen Laberge et à écouter les vidéos de l'ermite des songes. Après 5 jours, je faisais mon premier rêve lucide. Celui-ci, par contre, était vraiment incroyable. Je n'ai évidemment pas pu contrôler le réveil et au bout de 30 minutes (estimé à la louche), je me suis réveillé, avec un sourire aux lèvres. J'ai continué mon voyage en épluchant toute la littérature que j'ai pu trouver : francophone et anglophone. Chaque question trouve généralement une réponse ... plus ou moins.

Depuis, j'ai tenté beaucoup (trop à mon avis) de choses : le WILD, le MILD, l'ADA, etc... La dernière tentative de WILD m'a juste dégoûté, j'ai fini par me dire qu'il valait sûrement mieux me concentrer sur une chose à la fois ... il a suffi que je me dise cela pour que, après 1 réveil et une tentative plus que ratée, je me retrouve, par inadvertance, dans un RL... duquel je me suis réveillé après 5 secondes. Cela faisait 10 jours que je tentais de faire un nouveau RL.

J'essaie maintenant de me concentrer exclusivement sur la méditation, les TR, mon journal et le MILD.

Tout ça pour dire : Il ne me reste qu'une seule question, dont je n'arrive pas vraiment à trouver la réponse : pour le moment, j'ai simplement l'impression de régresser ou du moins ... de ne pas progresser. J'ai conscience de plusieurs choses : j'ai tiré dans tous les sens, ça n'a pas dû m'aider. J'ai aussi une sorte de frustration contre-productive qui ne doit pas aider non plus. Mais tout ça me paraîtrait gérable si j'avais le moyen de déterminer si ce que je fais est correct ... Pour le moment, ça me semble aléatoire, je n'ai aucun moyen de savoir si je suis sur la bonne voie et si ce que je fais a du sens. Simplement : comment faire pour déterminer que nous sommes sur la bonne voie ?

Merci à tous les onironautes d'avoir pris le temps de me lire.

N.B : j'ai aussi un souci avec le WBTB. Pour le moment j'ai le sentiment que l'autosuggestion que je me suis fait pour me réveiller de mes rêves et les noter me pose souci. J'ai l'impression que je me réveille après la fin de mon cycle (après le sommeil paradoxal). Généralement, je descend me faire un verre de lait chaud, je lis un livre sur les RL et je remonte et je fais deux cycles de MILD. Jusqu'ici, ça m'a juste toujours donné des insomnies et aucun RL...

Hors ligne Sebastiii

  • Expérienceur de rêves
  • Modérateur du forum
  • ******
  • Messages: 13547
  • Sexe: Homme
  • Rêver en toute conscience, tel est le chemin 👍
    • Forum d'Attrape-songes
  • Mon journal des rêves:
Re : [Question] Déterminer son degré de progression
« Réponse #1 le: 04 mai 2024, 18:58:33 pm »
0
Salut :)

Sympa tes questions, et effectivement, j'ai envie de dire que tout ce que l'on fait est bénéfique, alors oui, c'est plus simple de tester une technique pendant un moment pour voir comment on réagit mais concrètement, le moteur, c'est la motivation et de ne pas se sentir déçu si ça ne fonctionne pas.

On peut avoir trouvé une perle rare de technique qui semble fonctionner sur quelques RLs et pouf, un néant ensuite, donc oui, il faut de la rigueur dans la remémo, dans l'AS, si tu peux faire un WBTB, idéalement, on dort une bonne première parti de nuit et ensuite WBTB qui permet de booster toutes techniques.

Le DILD c'est chaud, car c'est quand même aléatoire, le WILD c'est on va dire plus gérable, mais il faut avoir une bonne maitrise, donc le MILD, le SSILD sont vraiment les 2 techniques qui aident surtout après un WBTB.

Des horaires de couchés ça aide aussi et penser au RLs ;) car le truc, c'est effectivement la persévérance et la motivation 8)

Du moment que tu as une certaine assiduité, tu es sur la bonne voie :D 8)
Appel aux dons pour la continuité du serveur 2024 ;) ICI
Tout le monde peut y arriver 😜
Est-ce trop demander de réussir un RL de quelques minutes dans une nuit de plusieurs heures de sommeil ? (Gros message subliminal :D)
Découverte du RL en 2020 avec motivation et détermination, on évolue (n'étant pas un RLeur natif)👍
Mes expériences sur le monde du rêve avec les notifications ICI
Mon retour d'expérience sur le RL

Hors ligne Knoxville8596

  • Songeur tâtonnant
  • Messages: 9
Re : [Question] Déterminer son degré de progression
« Réponse #2 le: 05 mai 2024, 11:21:16 am »
0

Salut Sebastiii,

Merci pour ta réponse constructive ! Il a suffi que je poste ce message pour que je fasse mon 3ème ... ET 4ème RL sur la nuit !! Le premier est parti assez vite, le second par contre j'ai pu tenter des choses 3-4 minutes.

Cette nuit, j'avais décidé de me reposer, j'y suis donc allé mollo avec les techniques, les TR et la méditation. J'ai quand même fait un 5ème RL ! Je l'ai perdu ultra vite par contre, en une demi-seconde. J'ai tenté de stabiliser en respirant et en fermant les yeux pour méditer. J'avais lu ça sur un subreddit. Je confirme que ça ne marche pas pour moi ;D

Par contre, le 4ème RL était très intéressant. Je me demande encore quel type c'était : Après le 3ème, je me suis réveillé, je suis descendu comme à mon habitude avec mon livre de Stephen Laberge, j'ai bu un lait chaud et je suis remonté dormir. J'étais assez satisfait d'avoir réussi cette 3ème tentative, je ne me suis donc pas vraiment fatigué avec du MILD, j'ai fait un petit cycle, sans vraiment me concentrer, et puis je me suis dit : "allez, laisse-toi aller". Je pense alors avoir fait un WILD. J'étais encore conscient, mais j'étais concentré sur mon corps dans les visualisations que je faisais (ce n'était pas un rêve mais une sorte de "dreamlet" comme disent les anglophones). Je ne sais pas comment j'ai fait, mais j'avais une sorte d'équilibre, dans les scènes de mon "dreamlet", je m'imaginais secouer mes mains devant mes yeux et constater qu'elles étaient bizarres, puis je me laissais aller au rêve. Résultat : je pense m'être réveillé dans un rêve directement après l'endormissement.

Ce qui me fait dire que c'était un WILD : je ne sentais plus mon corps, j'ai eu des spasmes et des hallucinations auditives, je me suis réveillé dans un rêve directement conscient d'être lucide. C'était assez incroyable comme expérience. Qu'en penses-tu ?

Un autre petit point : je suis quelqu'un avec de gros problèmes de sommeil, j'ai donc instauré une hygiène de vie stricte : j'ai arrêté l'alcool, la caféine et je vais dormir à heures fixes. Ça m'aide énormément. Par contre, depuis que j'essaie de faire des rêves lucides, je me réveille toutes les nuits avec un rêve en tête. Existe-t-il un moyen de mettre ses RLs en "pause" sans risquer de compromettre son entraînement ?

(Encore) un autre point : je constate que j'ai du mal à restituer le visage réel des personnes que je connais dans la vraie vie. C'est bizarre non ? Y a-t-il une explication rationnelle à cela ?

En résumé, voici mes questions :
- Suis-je sur la bonne voie pour faire un WILD ? Ou était-ce le MILD qui fait bien son effet après le WBTB ?
- Y a-t-il un moyen de mettre son cerveau en pause, afin d'éviter les WBTB naturels qui, pour le moment honnêtement, me pourrissent un peu mon sommeil. Sinon, est-il possible de ne pas se réveiller après un RL ? Pour le moment, j'ai du mal à contrôler mais j'ai parfois le sentiment que la seule issue est le réveil.
 - Est-ce normal de ne pas arriver à restituer normalement le visage de personnes qu'on côtoie tous les jours, dans ses rêves ? Y a-t-il un moyen pour éviter ça ?
- Petite question subsidiaire : si tu as des astuces pour contrôler ses rêves, les faire durer et garder le contrôle, ça m'intéresse : j'ai essayé de frotter mes mains, de tourner, de refaire des TR... le problème c'est qu'au bout d'un moment, le RL se dissipe ULTRA vite, je n'ai même pas le temps de réagir !

En tout cas, ce qui est maintenant sûr : moins je me prends la tête avec le fait de faire ou pas des RLs, plus je suis assidu, et plus j'aurai de résultats. Et... j'ai indubitablement fait des progrès !

P.S : Merci pour ces échanges, je pense que cela a aussi débloqué quelque chose  8)

Hors ligne Sebastiii

  • Expérienceur de rêves
  • Modérateur du forum
  • ******
  • Messages: 13547
  • Sexe: Homme
  • Rêver en toute conscience, tel est le chemin 👍
    • Forum d'Attrape-songes
  • Mon journal des rêves:
Re : [Question] Déterminer son degré de progression
« Réponse #3 le: 05 mai 2024, 15:05:02 pm »
0
Salut Sebastiii,
Hey :)

Citer
Merci pour ta réponse constructive ! Il a suffi que je poste ce message pour que je fasse mon 3ème ... ET 4ème RL sur la nuit !! Le premier est parti assez vite, le second par contre j'ai pu tenter des choses 3-4 minutes.
Super ça :)

Citer
Cette nuit, j'avais décidé de me reposer, j'y suis donc allé mollo avec les techniques, les TR et la méditation. J'ai quand même fait un 5ème RL ! Je l'ai perdu ultra vite par contre, en une demi-seconde. J'ai tenté de stabiliser en respirant et en fermant les yeux pour méditer. J'avais lu ça sur un subreddit. Je confirme que ça ne marche pas pour moi ;D
Bien, effectivement ça ne fonctionne pas pour tout le monde, perso, toucher un objet ou parler avec un PR, ça marche pas trop mal, apres, si on est en fin de cycle REM, c'est peine perdu mais faut tenté car on ne peut pas vraiment savoir :)

Perso, pour mes DILDs, c'est souvent à la fin de la période REM, c'est aussi là, que la conscience peut émerger plus facilement et du coup, la lucidité, mais la contre-partie, c'est le peu de temps dispo et comme par essence le RL, on est assez vite éjecté, en tout cas, c'est plutôt cette norme bien, ça peut etre tres tres court :D

Citer
j'ai fait un petit cycle, sans vraiment me concentrer, et puis je me suis dit : "allez, laisse-toi aller".
De toute façon, c'est bien ça pour RLer, il faut s'endormir, alors, on peut s'endormir quelques minutes et avoir une sorte de réflexe qui fait monter la conscience et donc ça réveille ou alors on s'éveille dans le rêve. :)

Citer
Je pense alors avoir fait un WILD. J'étais encore conscient, mais j'étais concentré sur mon corps dans les visualisations que je faisais (ce n'était pas un rêve mais une sorte de "dreamlet" comme disent les anglophones). Je ne sais pas comment j'ai fait, mais j'avais une sorte d'équilibre, dans les scènes de mon "dreamlet", je m'imaginais secouer mes mains devant mes yeux et constater qu'elles étaient bizarres, puis je me laissais aller au rêve. Résultat : je pense m'être réveillé dans un rêve directement après l'endormissement.
Ça ressemble effectivement carrément à un WILD et ce qui est bien quand on arrive à en faire c'est que l'on a une forme de contrôle contrairement à un DILD qui est plus aléatoire quand même, mais tu aurais pu commencer un rêve et avoir cette montée de conscience, du fait du WBTB, méditation, MILD et éventuellement le lait :)

Citer
Ce qui me fait dire que c'était un WILD : je ne sentais plus mon corps, j'ai eu des spasmes et des hallucinations auditives, je me suis réveillé dans un rêve directement conscient d'être lucide. C'était assez incroyable comme expérience. Qu'en penses-tu ?
Oui, perso, souvent, j'ai un micro-réveil IRL, je me réveille vraiment et les techniques de relaxation, de visualisation (les techniques indirectes de m. RADUGA en gros) permettent de rattraper la phase, du coup, je ressens assez facilement mon corps IRL et justement il faut basculer sur le corps subtil/onirique oui et c'est ce que tu as fait, par moment, je me retrouve dans le lit, mais déjà dans une scène onirique que match à 100% la chambre, mais, là, on peut taper directement des HH et celles auditives, perso, je prends mon kiff quand ça arrive, assez rarement, mais c'est trop top.

Tu pourras essayer de claquer tes mains, c'est rigolo :)

Citer
Un autre petit point : je suis quelqu'un avec de gros problèmes de sommeil, j'ai donc instauré une hygiène de vie stricte : j'ai arrêté l'alcool, la caféine et je vais dormir à heures fixes. Ça m'aide énormément. Par contre, depuis que j'essaie de faire des rêves lucides, je me réveille toutes les nuits avec un rêve en tête. Existe-t-il un moyen de mettre ses RLs en "pause" sans risquer de compromettre son entraînement ?
La motivation est le principal moteur, mais l'AS peut super bien fonctionner aussi, en se disant, cette nuit, je dors et si un rêve est présent en mémoire, tu le laisses passer, en tout cas, c'est beaucoup plus facile de ne pas arriver à en faire que l'inverse 8)

Citer
(Encore) un autre point : je constate que j'ai du mal à restituer le visage réel des personnes que je connais dans la vraie vie. C'est bizarre non ? Y a-t-il une explication rationnelle à cela ?
Là, je ne sais pas, souvent de mon côté, c'est tres fidèle, mais d'un autre côté, je suis assez physionomiste donc ça aide surement, mais tres régulièrement en RL, ce sont des personnes que je ne connais pas et pourtant, le visage est tout, c'est méga bluffant :D
Après, il me semble que de toute façon, la reproduction n'est pas comme IRL, il y aura souvent des différences, puis, le truc, c'est de ne pas se prendre la tête avec ça aussi. :)

Citer
- Suis-je sur la bonne voie pour faire un WILD ? Ou était-ce le MILD qui fait bien son effet après le WBTB ?
Les 2, en gros le fait de faire le MILD garde ta conscience plus présente, le WBTB aide grandement aussi. ;)

Citer
- Y a-t-il un moyen de mettre son cerveau en pause, afin d'éviter les WBTB naturels qui, pour le moment honnêtement, me pourrissent un peu mon sommeil. Sinon, est-il possible de ne pas se réveiller après un RL ? Pour le moment, j'ai du mal à contrôler mais j'ai parfois le sentiment que la seule issue est le réveil.
Principalement la volonté et via une AS : "Ce soir, je dors point barre", après, il y a l'émulation en ce moment, qui booste les choses, c'est comme un truc de la journée que l'on va avoir du mal à ce sortir de la tête la nuit, la méditation aide ou la respiration (cohérence cardiaque) si en se réveillant le cerveau commence à partir à 100 à l'heure. :)

Citer
- Est-ce normal de ne pas arriver à restituer normalement le visage de personnes qu'on côtoie tous les jours, dans ses rêves ? Y a-t-il un moyen pour éviter ça ?
Je ne sais pas, c'est souvent le cas, et la crainte de ne pas pouvoir restituer un visage va aller dans ce sens, donc avec le temps et le no prise de tête, ça peut passer. :)

Citer
- Petite question subsidiaire : si tu as des astuces pour contrôler ses rêves, les faire durer et garder le contrôle, ça m'intéresse : j'ai essayé de frotter mes mains, de tourner, de refaire des TR... le problème c'est qu'au bout d'un moment, le RL se dissipe ULTRA vite, je n'ai même pas le temps de réagir !
C'est ce que l'on recherche tous, en gros, perso, ils sont tres court, surtout si c'est en fin de REM, mais un truc quand même, qui fonctionne s'il reste du REM, le faire comme si, en gros, tu es ejecté du rêve malgré le TR, toucher, parler, etc, et c'est de faire comme si tu étais toujours dans le RL, genre, il y avait une personne, tu lui parles (tu fais comme si et même, tu images ses réponses) et bien, tres souvent, ça dépend du temps, ça peut aller de 30 secondes à 2 minutes par ex, s'il y a de la capacité de rêve sous le pied (du REM physiologique), tres souvent, on réintègre la scène de rêve et on peut le continuer ;) c'est le MUO ou DeILD :)

Citer
En tout cas, ce qui est maintenant sûr : moins je me prends la tête avec le fait de faire ou pas des RLs, plus je suis assidu, et plus j'aurai de résultats. Et... j'ai indubitablement fait des progrès !
Oui, tout à fait, il y a des périodes aussi, mais l'assiduité et la rigueur avec une bonne motivation, ça booste clairement les choses. :)

Citer
P.S : Merci pour ces échanges, je pense que cela a aussi débloqué quelque chose  8)
Avec plaisir 8)
Appel aux dons pour la continuité du serveur 2024 ;) ICI
Tout le monde peut y arriver 😜
Est-ce trop demander de réussir un RL de quelques minutes dans une nuit de plusieurs heures de sommeil ? (Gros message subliminal :D)
Découverte du RL en 2020 avec motivation et détermination, on évolue (n'étant pas un RLeur natif)👍
Mes expériences sur le monde du rêve avec les notifications ICI
Mon retour d'expérience sur le RL

Hors ligne Knoxville8596

  • Songeur tâtonnant
  • Messages: 9
Re : [Question] Déterminer son degré de progression
« Réponse #4 le: 05 mai 2024, 15:14:02 pm »
+1
Super ! Merci beaucoup pour tes réponses. J'ai le sentiment d'avoir éclairé quelques questionnements grâce à toi.
Maintenant il ne reste plus qu'a continuer et à profiter 8))
Par contre, toute cette conversation me fait dire que certaine personnes, disant qu'ils sont resté plusieurs heures/jours dans un RL sont des gros fanfarons.
Ou alors, c'était une sorte de "sensation". Parce que apriori, le temps s'écoule presque identiquement dans un RL que dans la vie réelle. En tout cas, c'est ce que je ressens. Et vu ce que tu me dis, même pour quelqu'un d'expérimenté, ça a l'air costaud de rester déjà 30 minutes dans un RL

Hors ligne Sebastiii

  • Expérienceur de rêves
  • Modérateur du forum
  • ******
  • Messages: 13547
  • Sexe: Homme
  • Rêver en toute conscience, tel est le chemin 👍
    • Forum d'Attrape-songes
  • Mon journal des rêves:
Re : [Question] Déterminer son degré de progression
« Réponse #5 le: 05 mai 2024, 15:27:14 pm »
0
Super ! Merci beaucoup pour tes réponses. J'ai le sentiment d'avoir éclairé quelques questionnements grâce à toi.
Maintenant il ne reste plus qu'a continuer et à profiter 8))
8) 8) 8))

Citer
Par contre, toute cette conversation me fait dire que certaine personnes, disant qu'ils sont resté plusieurs heures/jours dans un RL sont des gros fanfarons.
Ou alors, c'était une sorte de "sensation". Parce que apriori, le temps s'écoule presque identiquement dans un RL que dans la vie réelle. En tout cas, c'est ce que je ressens. Et vu ce que tu me dis, même pour quelqu'un d'expérimenté, ça a l'air costaud de rester déjà 30 minutes dans un RL
En fait, c'est exactement ça, on peut se tromper sur des durées petites, pour moi, le temps est le même, mais il y a un mais, il y a les ellipses conscientes ou pas.

Par ex dans un rêve, j'y suis resté 12h en ressenti (tout en sachant lorsque je me suis réveillé, qu'il avait duré en gros 10 minutes max), ce ressenti s'est fait parce que le matin, en me réveillant du lit il était 4h30, je suis passé dans une bibliothèque, il était 12h et après juste avant de me réveiller, il était 16h30 à la pendule.

Un autre exemple, dans un autre rêve, j'y suis "resté" 1 semaine, car tous les matins, je prenais un petit dej différent, du coup sûr 6 jours, ça fait comme si j'avais passé les jours car entre il y avait quelque passage rapide qui rythme la journée, mais en fait le rêve à durée 15 minutes IRL.

Donc c'est comme dans un film, il suffit de voir 3 ou 4 scènes d'une vie d'une personne et 10 ans plus tard, et en gros, tu as passé 10 ans, si on se remémore notre enfance, on ne va avoir que des flashs de moment précis qui finalement, ne font que quelques secondes et pourtant on a tel age. :)

Clairement, si une personne nous dit, j'ai passé chaque minute d'une année dans un RL, bien, c'est un mito, par contre des scènes qui te font avancer, pas des coups dans le temps, oui, et on a ce ressenti (virtuel) d'avoir passé un ptit moment. :)

Appel aux dons pour la continuité du serveur 2024 ;) ICI
Tout le monde peut y arriver 😜
Est-ce trop demander de réussir un RL de quelques minutes dans une nuit de plusieurs heures de sommeil ? (Gros message subliminal :D)
Découverte du RL en 2020 avec motivation et détermination, on évolue (n'étant pas un RLeur natif)👍
Mes expériences sur le monde du rêve avec les notifications ICI
Mon retour d'expérience sur le RL

Hors ligne Knoxville8596

  • Songeur tâtonnant
  • Messages: 9
Re : [Question] Déterminer son degré de progression
« Réponse #6 le: 06 mai 2024, 08:47:37 am »
0
Citer
Ce qui me fait dire que c'était un WILD : je ne sentais plus mon corps, j'ai eu des spasmes et des hallucinations auditives, je me suis réveillé dans un rêve directement conscient d'être lucide. C'était assez incroyable comme expérience. Qu'en penses-tu ?

Oui, perso, souvent, j'ai un micro-réveil IRL, je me réveille vraiment et les techniques de relaxation, de visualisation (les techniques indirectes de m. RADUGA en gros) permettent de rattraper la phase, du coup, je ressens assez facilement mon corps IRL et justement il faut basculer sur le corps subtil/onirique oui et c'est ce que tu as fait, par moment, je me retrouve dans le lit, mais déjà dans une scène onirique que match à 100% la chambre, mais, là, on peut taper directement des HH et celles auditives, perso, je prends mon kiff quand ça arrive, assez rarement, mais c'est trop top.

Hello, tu pourrais m'éclairer un peu sur ces techniques indirectes ? J'ai clairement refait un WILD cette nuit après un réveil naturel. Mon cerveau a divagué pendant plusieurs minutes, ensuite je me rappelle m'être retrouvé dans la mer, au couché de soleil et je nageais. Le sentiment de mouvement m'a intrigué. Je me suis concentré dessus, puis sur les personnes sur la plage et les détails. J'ai clairement eu l'impression de me faire aspirer par le rêve. J'ai bien respiré calmement et j'ai sentit que je respirais dans le rêve. Je n'ai plus eu qu'a faire un TR. Par contre, encore une fois, ça a duré que quelques instants. Je dois encore bosser sur la stabilisation.
J'ai essayé de recommencer l'exploit mais a chaque fois que j'approchais de cette "aspiration", mon coeur s'emballait d'un coup, comme si mon cerveau me rappelait à l'ordre : "n'oublies pas que tu dois faire un RL, restes conscient !". Sauf qu'au final c'est contre-productif. J'ai le sentiment d'avoir à faire face à un trop plein de concentration.  D'ailleurs, grâce à ma montre connecté, j'ai pu remarqué que, surement à cause de ça, mes cycles REM sont vraiment cassé. Je suis épuisé par ma nuit.
 Je crois que mon prochain combat est d'arrivé à calmer mon esprit pour pouvoir : plonger dans un WILD a volonté + stabiliser le RL

Hors ligne Sebastiii

  • Expérienceur de rêves
  • Modérateur du forum
  • ******
  • Messages: 13547
  • Sexe: Homme
  • Rêver en toute conscience, tel est le chemin 👍
    • Forum d'Attrape-songes
  • Mon journal des rêves:
Re : [Question] Déterminer son degré de progression
« Réponse #7 le: 06 mai 2024, 14:02:53 pm »
0
Hello @Knoxville8596 ;)
Pour les TI de Raduga : https://www.attrape-songes.com/forum/les-methodes-pour-devenir-lucide/sobt-par-michael-raduga/
En tout cas, en gros, c'est ce que tu fais en te concentrant sur un mouvement, etc.

Oui, tu as encore réussi un WILD, perso mes REMs sont complément dans les interruptions, je n'arrête pas de me gratter, bouger, etc. mais, coté fatigue ça va, le truc, c'est que finalement au nombre de mouvements que je fais, je ne capte tres peu mes MR.

J'ai remarqué que lorsque l'on arrive à WILD en tout début de phase REM, c'est plus dur pour stabiliser, en gros, si on arrive à se déclencher après 5 minutes de REM en place, je trouve que la stabilité est plus jouable (même si ça reste tres fragile) et en toute fin de REM, c'est à un moment impossible d'y rester ou stabiliser, mais ça on ne s'est pas si on est en fin ou pas, donc, oui, se calmer, et tenter :)

Pour les montres a part certain modèle Ftibit qui sont mieux, ça ne vaut pas grand-chose, le Dreem (bandeau EEG qui ne fonctionne plus :( ) était vraiment fiable même avec des erreurs, mais bien plus que les montres lol.
Et moi qui bouge souvent, laisse tomber, ce qui est valable avec la montre, c'est en gros l'heure du coucher et du réveil, mais le reste, c'est complètement HS (marque Huawei, mais la plupart, c'est pareil)

Ma femme me dit que les rêves la fatigue aussi (mais il faut dire que je ronfle aussi pas mal et donc, ça lui casse son sommeil), de mon côté non, ce qui me fatigue éventuellement ce sont les phases N1, la descente en conscience vers le sommeil, car on maintient une vigilance qui même si on se repose un peu n'est pas comme lorsqu'on coupe tout, qu'on se laisse entrainer vers le sommeil, et pour RLer, il faut dormir. :)

Les rêves me boostent de mon côté par contre les coupures de sommeil surtout si insomnies, bien là, oui, ça fatigue. :-[

Appel aux dons pour la continuité du serveur 2024 ;) ICI
Tout le monde peut y arriver 😜
Est-ce trop demander de réussir un RL de quelques minutes dans une nuit de plusieurs heures de sommeil ? (Gros message subliminal :D)
Découverte du RL en 2020 avec motivation et détermination, on évolue (n'étant pas un RLeur natif)👍
Mes expériences sur le monde du rêve avec les notifications ICI
Mon retour d'expérience sur le RL

 

Page générée en 0.792 secondes avec 40 requêtes.