Bienvenue, Invité
01 février 2023, 09:39:07 am 
Attrape-Songes le forum sur le rêve lucide
Contrôlez vos rêves ! Découvrez toutes les méthodes et techniques d'induction pour avoir un rêve lucide tout en vous amusant. Devenez le capitaine de vos explorations oniriques...
Merci de vous connecter ou de vous inscrire.
Avez-vous perdu votre e-mail d'activation ?

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Rêves de la communauté
Aujourd'hui      Total     
RN : 2 24966
RL : 0 13227
FE : 0 2563
Au hasard :
rêve normal   rêve lucide   faux-éveil
La boîte à rêves
Recherche avancée  

Nouvelles:

Pour participer aux nombreux sondages du forum, cliquez > ICI <

Auteur Sujet: [Accès réservé] Kévin Finel répond à vos questions !  (Lu 2384 fois)

Hors ligne TicEtTac

  • Expert onironaute
  • *****
  • Messages: 3822
  • Sexe: Homme
[Accès réservé] Kévin Finel répond à vos questions !
« le: 19 février 2017, 20:32:39 pm »
0

Bonjour à tous,


Comme nous vous l'avions annoncé il y a quelques jours, Kevin Finel, spécialiste de l'hypnose, a proposé de répondre directement sur le forum à plusieurs de nos questions, suite à une rencontre lors d'un cabinet public avec fillc.hlielos, membre du forum Attrape-Songes.

Co-fondateur de l'ARCHE (Académie pour la recherche et la connaissance en hypnose ericksonnienne) avec Jean Dupré, Kévin Finel est formateur en hypnose, praticien chevronné depuis plusieurs années, et a suivi plus de 3 000 personnes en accompagnement individuel. Aujourd'hui, l'ARCHE est composée d'une quarantaine de formateurs et superviseurs qui forment des professionnels dans une multitude de métiers.

Il a également publié plusieurs ouvrages, comme ''un manuel pour votre cerveau '' souvent évoqué par les membres du forum, et s'est spécialisé en hypnose conversationnelle et en communication hypnotique.

Il anime régulièrement des conférences et des stages, et propose des cabinets publics afin que chacun puisse découvrir l'hypnose et ses mécanismes grâce à des démonstrations commentées et expliquées.

http://www.arche-hypnose.com/la-liste-des-praticiens-de-larche/#

(Note : A tous les membres, si vous souhaitez poser vos questions à Kévin Finel, vous pouvez le faire en cliquant : ICI)
Inception fan boy
Membre du club des 100 (RLs)

Journal des rêves de T&T

Hors ligne TicEtTac

  • Expert onironaute
  • *****
  • Messages: 3822
  • Sexe: Homme
Re : Kévin Finel répond à vos questions ! (Accès réservé à K.Finel)
« Réponse #1 le: 19 février 2017, 20:38:02 pm »
0
Bonjour Kévin Finel,

Tout d'abord, merci de prendre le temps de venir ici pour répondre aux questions de la communauté d'attrape-songes.
Les 10 questions ci-dessous représentent une synthèse des nombreuses interrogations des membres au sujet de l'hypnose et des rêves lucides.

Ce sujet est exclusivement réservé pour vos réponses afin d'éviter que la discussion ne dérive, la communauté d'attrape-songes s'étant déjà librement exprimé ces derniers jours.  

L'équipe de modération se tient à votre disposition en cas de besoin.

Bonne lecture  :)
Inception fan boy
Membre du club des 100 (RLs)

Journal des rêves de T&T

Hors ligne Paul

  • Expert onironaute
  • *****
  • Messages: 19078
  • Sexe: Homme
Re : Kévin Finel répond à vos questions ! (Accès réservé à K.Finel)
« Réponse #2 le: 14 avril 2017, 16:20:33 pm »
0
Suite aux questions posées par les membres du forum, voici les réponses de Kévin Finel :

______________________________________________________________________________________________________________________________________

" Tout d'abord, bonjour à tous les membres de ce forum !
 
Je ne connaissais pas l’existence de ce lieu, jusqu'à la rencontre avec l'une de vos membres qui m’a proposé de venir répondre à quelques une de vos questions.  
 
J’ai pour ma part une pratique du rêve lucide qui a commencé à l’adolescence, après des rencontres et lectures qui m’ont donné envie d’explorer cette voie.
J’ai notamment écrit un petit article sur le sujet sur mon blog : http://kevin-finel.fr/dompter-reve-lucide/  et j’ai consacré un chapitre de mon premier livre à ce sujet.
 
Même si j’ai parfois enseigné le rêve lucide dans des stages d’auto-hypnose il y a quelques années, je ne suis pas vraiment un spécialiste de ce sujet :  je ne le connais que par mes expériences personnelles et quelques partages !
 
Pour certaines des questions posées, mon expérience ne vous sera donc pas d’une grande aide…  J’espère tout de même que vous y trouverez quelques réponses utiles !


1 ) Quels sont les points communs entre l'état lucide en rêve et l'état d'hypnose ?

Tout d’abord, il faut préciser qu’il n’existe pas « un » état d’hypnose, mais de nombreux états.
L’hypnose est l’art de modifier l’état de conscience, et les directions sont nombreuses…  Peut-être infinies !
Le praticien va créer l’état dont il y a besoin pour la personne qu’il accompagne, en fonction de sa recherche et de sa personnalité. De la même façon, une personne qui pratique l’auto-hypnose va façonner l’état qui est en lien avec son envie d’exploration, son travail ou son but.
Il existe sans doute des points communs entre ces états, au moins subjectivement, mais ils sont tout de même de nature différente. Je pense par contre qu’un état d’hypnose permet de créer une passerelle vers le rêve lucide.


2 ) Dans quelle mesure l'état d'hypnose peut nous aider à faire davantage de rêve lucide ? Quelle serait alors la profondeur de transe hypnotique idéale pour basculer en rêve lucide ?

Il y a de nombreuses possibilités et directions.
Par exemple, il est possible de créer un état d’auto-hypnose proche du sommeil pour aller ensuite vers ce dernier en douceur et ne pas perdre la lucidité.
On peut aussi se programmer un signal/ancrage de réveil dans le rêve, ou programmer ses rêves : ça aide à la reprise de lucidité quand on se retrouve devant un élément programmé.
Il est aussi utile de travailler sur ses croyances pour dépasser quelques limites mentales ou autres peurs qui freinent parfois la progression.
De façon générale on peut se demander : « qu’est ce qui m’empêcher de progresser en ce moment », et travailler dessus ensuite.
 
L’idée de la profondeur de transe est souvent bien plus complexe qu’on l’imagine. Les échelles d’hypnotisabilité et de donc de mesure de l’état sont de plus en plus contestées. Ce serait long à détailler ici, mais pour faire simple, cette notion va sans doute disparaître de l’hypnose moderne. On peut par contre se poser la question des ingrédients qui constituent un état d’hypnose, de façon à assembler le bon état en fonction de ce qu’on va créer : l’état recherché pour l’anesthésie par hypnose n’est pas comparable à l’état recherché par un pianiste de jazz qui veut improviser sous hypnose. Je peux alors partir du but recherché, et me demander de quel état j’ai besoin. Il s’agit ensuite d’en imaginer les ingrédients puis de le composer, comme on composerait une mélodie.


3 ) Peut-on être en mesure d'atteindre les mêmes résultats avec le rêve lucide, que lors d'une consultation avec un hypnothérapeute ou en auto-hypnose ? Est-ce qu'un ancrage réalisé en rêve lucide peut être aussi performant qu'en état d'hypnose ?

Là, je ne saurais le dire avec précision : j’ai une pratique en cabinet fournie sur l’hypnose, j’en connais donc bien les possibilités… mais je n’ai utilisé le rêve que pour mon travail personnel : un seul sujet d’expérience me semble mince pour en tirer une théorie !


4 ) Si le rêve "normal" est le domaine exclusif de l'inconscient et que le rêve lucide, c'est l'intrusion du conscient, doit-on marchander ou bien ruser avec le premier pour qu'il laisse un peu de place au second?

Pour être précis sur cette réponse, il me faudrait entrer dans pas mal de détails sur le fonctionnement de nos processus internes, et expliquer pourquoi le modèle en 2 parties, conscients / inconscient, est de plus en plus rejeté par le neurosciences et par l’hypnose : il induit fortement en erreur et amène pas mal de présupposés limitants. Il est de plus en plus remplacé par un modèle multiparti dans lequel les processus conscients et inconscients sont présents dans chaque partie. En fait, le concept même d’une part « consciente » de nous est aujourd’hui battu en brèche…  
 
Mais l’idée de marchander est pertinente : il y a une négociation à opérer avec la partie de nous qui gère les rêves. Changer une routine demande souvent une sorte de négociation, comme dans un rapport humain ordinaire. Si cette part de nous comprend que la recherche est pertinente, alors elle acceptera d’aménager son fonctionnement. Pour proposer un échange acceptable, on peut se demander par exemple ce que cette part attend de nous et le lui donner. J’ai remarqué par exemple que cette part de nous qui crée les rêves aimerait parfois qu’on leur accorde plus d’importance après le réveil, qu’on se serve des intuitions et messages délivrés dans les rêves. Lui proposer d’aller dans cette direction peut être une bonne base de négociation.
 

5 ) Quelle est votre technique pour faire un rêve lucide ?

Aujourd’hui, le rêve lucide est devenu assez naturel :  mis à part certaines périodes dans lesquels mon temps de sommeil est très réduit, il m’arrive rarement de faire des nuits sans « rêver ». Je crois que mon corps à ancré ce fonctionnement au fil des années. Souvent je m’endors avec des techniques d’hypnose :  la transition vers le sommeil est alors progressive et je commence la nuit par un rêve.
Je me suis aussi construit un « lieu intérieur », sorte d’espace stable, forgé au fil de mes transes, et dans lequel j’ai entre autre un lit pour m’endormir. S’endormir depuis l’état d’hypnose crée une sorte de mise en abîme : je l’utilise quand je veux être certain de rêver tout de suite.


6 ) Est-ce possible d’utiliser l'auto-hypnose pour rentrer consciemment dans un rêve ? Si oui, quels conseils pourriez-vous nous donner ?

Je pense qu’il y a des éléments dans les réponses précédentes.


7 ) Est ce que la lucidité en rêve présente des aspects négatifs pour l'inconscient ?

La encore, ce n’est que mon expérience personnelle : je ne le pense pas. J’ai la conviction que tout ce qui nous permet d’apprivoiser notre monde intérieur est plutôt positif et amène à une meilleure compréhension / connaissance de soi.


8 ) Quelle est selon-vous la meilleure forme d'autosuggestion (durée, temps, syntaxe) ?

Il y a un présupposé dans cette question, celui que l’autosuggestion passe par des mots. Les mots peuvent aider à fixer et préciser une intention, mais ils sont assez éloignés de ce qui fait sens à un niveau inconscient.  
Inconsciemment, nous sommes avant tout guidés par nos émotions et ressentis.
Une suggestion verbale peut être répétée 1000 fois sans effet, si elle est trop intellectuelle et dissociée. Une suggestion portée par une émotion, quelque soit sa formulation, aura un fort impact.
En hypnose, on apprend aux jeunes praticiens à se charger d’une émotion pour la faire passer dans leurs suggestions, comme le ferait un comédien. Quand on y parvient, toute suggestion peut avoir un puissant impact.


9 ) Nous nous demandons si combiner hypnose et rêve lucide pour un travail en profondeur sur des comportements pourrait accélérer le processus de guérison émotionnel ou du but recherché.
A votre avis, pensez vous que l'on puisse avoir un retour direct de l'inconscient en rêve lucide sur ce type de travail ?


Je ne l’ai jamais utilisé ainsi, il m’est donc difficile de vous répondre. L’hypnose permet ce travail, souvent assez rapidement. Je ne suis pas certain qu’il soit utile d’accélérer : en hypnose, on a même tendance à retenir le changement parfois : créer le changement est une chose, le rendre digeste et écologique en est une autre.


10 ) Quel degré de crédibilité peut-on attendre des personnages de rêves ? Pensez-vous qu'ils aient leur propre conscience ?

C’est une excellente question !
Il m’arrive de confier des missions à des personnages rencontrés ou créés dans des rêves. Parfois ils avancent sur mes projets pendant que je fais autre chose…  j’ai déjà été surpris de certaines de leurs propositions et je me fais régulièrement des réflexions du type « je n’aurais jamais pensé à ça ! »
 
Maintenant, ont-ils leur propre conscience ? Il est si facile de se tromper soi-même avec ce genre d’idée… je trouve plus prudent de ne pas avoir de croyance à ce sujet, et d’expérimenter.
Et puis… je ne suis déjà pas certain que nous ayons notre propre conscience… ?
 

Voilà, j’espère que ces réponses vous seront utiles, et je vous souhaite de belles explorations oniriques ! "
 
Kévin Finel
Technique pour provoquer des FE en cliquant ICI

Hors ligne Paul

  • Expert onironaute
  • *****
  • Messages: 19078
  • Sexe: Homme
Re : Kévin Finel répond à vos questions ! (Accès réservé à K.Finel)
« Réponse #3 le: 17 avril 2017, 21:40:24 pm »
0
Questions de Tinnitus en attente :
Merci à Kevin Finel d'avoir bien voulu répondre à nos questions,

Comme la question concernant la notion de conscience/inconscience venait de moi, je vais me permettre de reprendre ce fil particulier à la volée.

Ça ne me dérange pas du tout que cette dichotomie conscience/inconscience tombe en désuétude, notamment chez les neuro-scientifiques et les praticiens de l'hypnose. Ça n'est qu'à moitié surprenant, d'ailleurs et c'est positif d'être tenu au courant de l'évolution du regard objectif que l'on porte sur l'esprit humain au fur et à mesure des découvertes dans ce domaine. Il serait intéressant justement d'en savoir d'avantage à ce sujet.

Cela remet-il en cause la pratique dans sa globalité, quelque-soit les pratiquants? Il existe d'autres "écoles" d'hypnose à côté notamment de Milton Erickson, je pense notamment à celle créée par Dave Elman.

J'avais prévu de faire un papier sur l'hypnose Elmanienne sur AS. Je renvois ceux qui ne connaitrait pas ce courant vers la page wikipedia en anglais consacrée à son fondateur et vers cet article en français qui met en parallèle hypnose ericksonnienne et hypnose elmanienne.

Comment les découvertes récentes sur le cerveau affectent-elles ces différentes approches?

En principe s'il n'y a plus de rupture tranchée entre une partie consciente de l'esprit et une partie inconsciente, cela remet-il en cause la notion de facteur critique?

À moins que ce ne soit qu'une question de vocabulaire, mais cela interroge en tout cas le cœur de la pratique elle-même, je trouve.

Dans la mesure où l'efficacité de la méthode elmanienne à provoquer la transe et à obtenir une réponse du sujet est concrètement validée, comment expliquer alors le décalage entre cette efficacité sur le terrain et les observations des spécialistes dans la recherche sur le cerveau et son fonctionnement?


Bon, avec ces questions, on dépasse le cadre proprement dit du rapport entre hypnose et rêve lucide, j'en suis conscient, mais j'espère que ça pourra au moins apporter un éclairage enrichissant au sujet du cerveau, de l'esprit, de la conscience, qui se répercutera ensuite peut-être sur les discussions que nous entretenons à propos du rêve lucide.

Questions de Paul en attente :
Citation de: paul
Merci une nouvelle fois pour votre présence sur le forum Kévin.

Je souhaiterais connaitre votre méthode personnelle pour rentrer en AH le soir au coucher, et quelle profondeur de transe vous utilisez pour rentrer en rêve directement. J'avais lu votre livre " un manuel pour votre cerveau " il y a quelques temps, et j'avais été très satisfait des exercices proposés. Depuis, une des méthodes ont peut-être été mis à jour ? D'ailleurs, comptez-vous écrire un nouveau livre prochainement sur l'AH, ou bien sur l'hypnose et ces nouveaux fondements conscient/inconscient qui semblent se dessiner, d'après ce que vous disiez dans une de vos dernières réponses ?

A tout hasard, auriez-vous un conseil ou une autosuggestion pour provoquer des faux éveils lors d'une séance d'AH, car c'est un tremplin assez régulier pour les rêveurs lucides ?

Questions de SOMNUS en attente :
A la question : Quelle est votre technique pour faire un rêve lucide ?
Kévin répond :
Souvent je m’endors avec des techniques d’hypnose :  la transition vers le sommeil est alors progressive et je commence la nuit par un rêve. ...
S’endormir depuis l’état d’hypnose crée une sorte de mise en abîme : je l’utilise quand je veux être certain de rêver tout de suite.

1) Ce qui m'intrigue, c'est que Kévin parle d'une entrée en rêve au début du sommeil et, au moins je suppose, au début de la nuit. Ce qui est, apparemment, en contradiction avec ce que nous expérimentons et ce que la neurobiologie nous enseignent sur la nature du sommeil. A savoir qu'il est très difficile de rêver au début du sommeil et si on y arrive, le rêve est forcément très bref et de qualité inférieure... .
2) L'existence d'une technique qui permettrait de de faire un rêve lucide au début du sommeil (ou au moins plus rapidement qu'après 4-5 cycles) serait une bonne nouvelle pour nous qui ne pouvons pas dormir trop longtemps à cause des contraintes diverses... .
3) Il serait donc intéressant d'avoir quelques précisions à ce sujet : s'agit-il vraiment d'un rêve au début de la nuit, dans le premier cycle ? Si oui, quelle est la nature, la qualité et la durée du rêve ?              
Technique pour provoquer des FE en cliquant ICI

Hors ligne Kevin FInel

  • Nouveau songeur
  • Messages: 1
0
Bonjour à tous,

Et merci pour ces quelques questions.

Tinnitus, concernant vos questions, c'est un vrai cours sur les neurosciences qu'il faudrait pour y répondre, et je n'ai malheureusement pas assez de temps pour cela. Toutefois, je vous invite à suivre les cours d'hypnologie, retransmis sur la chaine youtube de l'arche ou ces questions ont été abordées avec les références liées. Ces cours sont donnés à Paris et diffusés gratuitement et il existe un groupe facebook pour en discuter.
Nous mettons en place aussi à l'arche un cours neuroscience destinés aux praticiens en hypnose, avec une vingtaine d'intervenants, chercheurs, autour de Thierry Galopin et Cyrille Champagne : ce cours est présenté sur notre site.
Toutefois, il me semble utile de préciser que non, cela ne remet pas en cause l'ensemble des pratique d'hypnose, mais invalide certaines théories et restructure certaines formes d'accompagnement. La théorie, qui va vers un modèle multi-partie ainsi que vers l'abandon de l'idée d'une "conscience" ouvre à de meilleure compréhension des processus d'assemblage de la subjectivité. La question par exemple pour l'hypnose Elmanienne, n'est pas celle de son efficacité, mais de "qui répond" quand on obtient une réponse du sujet en transe.

Paul, il y aurait sans doute matière à entrer plus dans le détail sur ces méthodes, je n'ai pas prévu d'écrire prochainement à ce sujet. Pour ma part, certains états hypnotiques sont ancrés, par l'habitude. Ils se créent donc sans méthode particulière. Je pense qu'on peut se mettre une suggestion post hypnotiques pour les faux éveils, c'est en tout cas la première chose que je testerais.

Somnus, je crois tout simplement que l'état d'hypnose modifie la chimie du cerveau, et influence les rythmes et cycles. Passer par un état hypnotique avant l'entrée en sommeil doit modifier la qualité de ce sommeil. Je n'ai aucune certitude à ce sujet n'ayant jamais lu sur cette question, mais c'est ce que mon expérience subjective me donne à penser. En tant qu'ancien insomniaque, j'ai pas mal travaillé adolescent sur l'entrée dans le sommeil, ce fut l'un de mes premiers succès en auto-hypnose... aujourd'hui, je peux m'endormir en quelques instants quand j'en ai besoin, en passant par un rituel hypnotique et j'ai pris cette habitude de me projeter dans un rêve tout de suite.

En espérant que cela réponde au moins en partie à vos questions, je vous souhaite à tous une excellente après midi.

KF




0
Merci pour toutes ces réponses. Je vais donc me pencher un peu plus en avant sur les vidéos proposées par l'arche sur sa chaine Youtube.
“We are like the dreamer who dreams and then lives inside the dream... but who is the dreamer?”

 

Page générée en 0.552 secondes avec 37 requêtes.