Bienvenue, Invité
30 janvier 2023, 01:42:16 am 
Attrape-Songes le forum sur le rêve lucide
Contrôlez vos rêves ! Découvrez toutes les méthodes et techniques d'induction pour avoir un rêve lucide tout en vous amusant. Devenez le capitaine de vos explorations oniriques...
Merci de vous connecter ou de vous inscrire.
Avez-vous perdu votre e-mail d'activation ?

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Rêves de la communauté
Aujourd'hui      Total     
RN : 0 24945
RL : 0 13221
FE : 0 2562
Au hasard :
rêve normal   rêve lucide   faux-éveil
La boîte à rêves
Recherche avancée  

Nouvelles:

Pour participer aux nombreux sondages du forum, cliquez > ICI <

Auteur Sujet: [Film] Réalité  (Lu 5741 fois)

[Film] Réalité
« le: 10 février 2015, 23:07:38 pm »
0


Je viens de revenir du ciné. Film complètement barré que tout onironaute se doit d'aller voir. Je pense qu'il rentrera sans difficulté dans la liste des films onirogènes (voir lucidogènes) incontournables. Ambiances oniriques, mises en abîmes, surréalisme, what-the-fuckisme intégral et aussi pas mal de comédie. Franchement courez le voir.

A la fin de la séance, on a eu droit à un petit question-réponse avec Jonathan Lambert, c'était bien sympa.

Si des Lyonnais veulent aller le voir, je suis partant pour le revoir une deuxième fois avec eux (on peut en parler sur FB).

EDIT : le producteur était également présent et il nous a "révélé" que le réalisateur puisait son inspiration dans ses rêves, il se met souvent dans des "états de demi-sommeil".

Hors ligne Zarly

Re : [Film] Réalité
« Réponse #1 le: 11 février 2015, 15:05:31 pm »
0
Pas mal! Je vais regarder ça!  :)
Fais de ta vie un rêve, et d'un rêve, une réalité.
Méthode WILD VISU

Hors ligne Triop

  • Songeur tâtonnant
  • Messages: 7
  • Sexe: Homme
Re : [Film] Réalité
« Réponse #2 le: 14 février 2015, 17:02:15 pm »
0
C'est Quentin Dupieux quoi  :)

Re : [Film] Réalité
« Réponse #3 le: 15 février 2015, 16:25:33 pm »
0
Oui, c'est bien normal qu'il fasse des film oniriques quand il est inspiré Dupieux!  :P
“We are like the dreamer who dreams and then lives inside the dream... but who is the dreamer?”

Hors ligne Paul

  • Expert onironaute
  • *****
  • Messages: 19067
  • Sexe: Homme
Re : [Film] Réalité
« Réponse #4 le: 15 février 2015, 19:02:21 pm »
0
J'ai vu un extrait très bref hier au cinéma. Si tu n'en avais pas parlé ici SRV, il n'aurait pas retenu mon attention.

Synopsis
Jason, un cameraman placide, rêve de réaliser son premier film d'horreur. Bob Marshal, un riche producteur, accepte de financer son film à une seule condition:
 Jason a 48h pour trouver le meilleur gémissement de l'histoire du cinéma. Au cours de ses recherches, Jason se perd dans un cauchemar.
Technique pour provoquer des FE en cliquant ICI

Re : [Film] Réalité
« Réponse #5 le: 15 février 2015, 19:38:45 pm »
0
C'est le seul truc qu'on comprend dans le film. :D

Re : [Film] Réalité
« Réponse #6 le: 01 mars 2015, 20:26:25 pm »
0
Vu! Petit film sympa, mais honnêtement pas le chef d’œuvre du siècle! En cogitant un peu dessus, j'en suis finalement arrivé à la conclusion qu'il manque "quelque-chose" à ce film. Aucune idée quant à savoir quoi.

Je pense qu'on sens trop dès le départ que le réalisateur ne veut aller nulle-part précisément. C'est comme si il manquait une volonté de signifier de sa part qui amoindri la portée de son film. D'habitude, dans les œuvres surréalistes ou absurdes, on nous fait miroiter un bon petit épilogue bien ficelé, qui arrivera ou qui n'arrivera pas, mais qui nous tiens suffisamment en haleine pour que même après le film on cherche encore après même s'il ne s'est pas présenté du tout. Là non.

Surréalisme ou absurde ne signifie pas absence total de volonté de signifier, au contraire. On demande au lecteur ou au spectateur de faire un effort d'abstraction plus intense pour aller chercher le sens dans un "ailleurs" du film, une sorte de hors-champs dont on a avait pas eu conscience jusqu'à un certain moment.

Cela dit la photographie est très belle et le jeu d'acteur très bon également. Jonathan Lambert assure très bien son rôle et Alain Chabat est impeccable, très drôle dans sa recherche désespérée du "meilleur gémissement de toute l'histoire du cinéma"  :D .
“We are like the dreamer who dreams and then lives inside the dream... but who is the dreamer?”

Re : [Film] Réalité
« Réponse #7 le: 02 mars 2015, 05:08:55 am »
0
Gefarlich a vu le film et a eu à peu près le même ressenti que toi : pas de portée, pas de fond, pas de message, on repart avec rien.

Quelque part j'entends cette critique mais d'un autre je me demande si celui qui l'a fait connaît bien le réalisateur. Quel est le but d'un film dans lequel on voit un pneu tuer des animaux par la pensée dans le désert (Rubber) ? Pourquoi le surréalisme ou l'absurde ne peuvent pas être un but en soi ? Pourquoi ils doivent toujours être le véhicule d'une pensée ou d'un système philosophique ? On ne peut pas faire de l'absurde juste pour le fun ? L'absurde est d'autant plus absurde, donc drôle, s'il ne mène à rien.

Pour moi Dupieux a créé un genre à part, mélange de David Lynch pour l'onirisme et des Monty Python pour l'absurdo-comique (la salle était pliée pendant tout le film presque et les acteurs sont super bien choisis pour ça, Alain Chabat et Jonathan Lambert sont versés dans ce genre d'humour absurde). Ses films ne peuvent être vus et appréciés qu'en les considérant comme des productions oniriques, donc sans signification, sans but précis. On le voit que c'est un parti pris, c'est évident.

Quand on lit un rêve, ou même quand on le vit, on voit des trucs bizarres, absurdes, illogiques, parfois on se marre, mais au réveil on retient quoi au final ?


Re : [Film] Réalité
« Réponse #8 le: 02 mars 2015, 22:19:16 pm »
0
Tu n'as pas compris le sens de ce que j'ai dit SRV. Il y a une différence entre l'abstraction et le foutage de g***** (même si ce dernier est sympathique et qu'on y adhère). Ce qui fait d'une œuvre d'art une œuvre d'art, c'est le fait l'auteur y mette une intention. Non pas le fait que cette intention soit connue par le spectateur. Ça, c'est autre-chose. Mais même si tu ne connais pas la nature de cette intention, tu dois au moins pouvoir vaguement en déceler une, quant bien même tu es finalement totalement à côté de la plaque. Ce genre de chose se sent généralement tout de suite. Bien qu'il existe un certain nombre d'escrocs assumés ou non qui doivent bien se marrer rien qu'à l'idée que des gens cherchent du sens à l'une de leurs créations dans laquelle il n'en n'ont mis aucun.

Citer
On ne peut pas faire de l'absurde juste pour le fun ?

Si, mais tu peux faire ça chez toi tout seul comme un grand, bien que je t'accorde que beaucoup de films à prétention artistique se résume en réalité à de l'onanisme sur pellicule.

Cela dit "Réalité" est surtout et avant tout un divertissement je pense, et il y a beaucoup plus de sincérité chez Quentin Dupieux que chez beaucoup des soit-disant auteurs sus-cités. Tu ne peux malgré tout m'empêcher de ressentir cette impression d'être resté sur ma faim.

Citer
mélange de David Lynch pour l'onirisme et des Monty Python pour l'absurdo-comique

Hou-là! Fais quand même gaffe à ce que tu dis avec moi!  :D

Citer
Quand on lit un rêve, ou même quand on le vit, on voit des trucs bizarres, absurdes, illogiques, parfois on se marre

Oui mais tu n'es pas obligé de faire 15 bornes et de payer un ticket 12€ pour ça. Tu es chez toi, bien au chaud sous ta couette.

Citer
mais au réveil on retient quoi au final ?

Beaucoup, je peux t'assurer, beaucoup. Mais bien sûr, là, je ne parle que pour moi. ^^








“We are like the dreamer who dreams and then lives inside the dream... but who is the dreamer?”

Re : Re : [Film] Réalité
« Réponse #9 le: 02 mars 2015, 22:34:54 pm »
0
Tu n'as pas compris le sens de ce que j'ai dit SRV. Il y a une différence entre l'abstraction et le foutage de g***** (même si ce dernier est sympathique et qu'on y adhère). Ce qui fait d'une œuvre d'art une œuvre d'art, c'est le fait l'auteur y mette une intention. Non pas le fait que cette intention soit connue par le spectateur.


Ça c'est ta définition d'un chef-d'oeuvre, accepte que les autres puissent avoir des définitions différentes. ;)

Ce genre de chose se sent généralement tout de suite. Bien qu'il existe un certain nombre d'escrocs assumés ou non qui doivent bien se marrer rien qu'à l'idée que des gens cherchent du sens à l'une de leurs créations dans laquelle il n'en n'ont mis aucun.

C'est exactement ce que tu es en train de faire pour Réalité et j'me marre bien effectivement. :D Mais de là à les appeler "escroc" ? Non j'vois pas non. Ou alors c'est un escroc qui s'assume, il ne se cache pas derrière une fausse pancarte d'idéologie à deux balles. Son film est avant tout une comédie, mon grand. ;)

Citer
On ne peut pas faire de l'absurde juste pour le fun ?

Si, mais tu peux faire ça chez toi tout seul comme un grand, bien que je t'accorde que beaucoup de films à prétention artistique se résume en réalité à de l'onanisme sur pellicule.

C'est un peu déconsidérer le travail de Quentin Dupieux à mon sens. Je veux bien te prêter deux trois qualités de critique liées à ton métier de cadreur mais un peu d'humilité ne fait pas de mal. Je doute que tu arrives à ce niveau de qualité de réalisation, de mise en scène, de complexité de l'intrigue, des dialogues, etc... avec ta p'tite caméra dans ta p'tite maison.

Cela dit "Réalité" est surtout et avant tout un divertissement je pense, et il y a beaucoup plus de sincérité chez Quentin Dupieux que chez beaucoup des soit-disant auteurs sus-cités. Tu ne peux malgré tout m'empêcher de ressentir cette impression d'être resté sur ma faim.

Je ne peux pas t'empêcher de ressentir cette impression, par contre je peux essayer de te faire prendre conscience que cette impression vient d'une mauvaise compréhension de l'oeuvre, ou d'une volonté de trop comprendre, ce qui ne serait pas étranger dans ta personnalité. :D

Citer
mélange de David Lynch pour l'onirisme et des Monty Python pour l'absurdo-comique

Hou-là! Fais quand même gaffe à ce que tu dis avec moi!  :D

Euh, les scènes du docteur et de l'eczéma, c'est typiquement Monty-Pythonesque.

Citer
Quand on lit un rêve, ou même quand on le vit, on voit des trucs bizarres, absurdes, illogiques, parfois on se marre

Oui mais tu n'es pas obligé de faire 15 bornes et de payer un ticket 12€ pour ça. Tu es chez toi, bien au chaud sous ta couette.

Tu es rêveur, j'en suis un. Je serais prêt à faire beaucoup plus de km et payer le ticket bien plus cher pour voir plus souvent des films de réalisateurs qui donnent pas seulement l'impression de s'y connaître en rêve, mais dont les films sont une preuve irréfutable qu'ils maîtrisent cet état onirique (mises en abîmes, ellipses, incohérences, ...) et qu'ils s'en servent intelligemment pour produire une oeuvre qui rentre à la perfection dans les cadres habituels du monde onirique au risque d'échapper à toute logique des films ordinaires qu'on voit tous les jours au cinéma.

Citer
mais au réveil on retient quoi au final ?

Beaucoup, je peux t'assurer, beaucoup. Mais bien sûr, là, je ne parle que pour moi. ^^

Tu m'auras compris. ^^

Re : [Film] Réalité
« Réponse #10 le: 02 mars 2015, 22:55:59 pm »
0
Citer
Ça c'est ta définition d'un chef-d'oeuvre, accepte que les autres puissent avoir des définitions différentes.  ;)

Je ne vois pas en quoi ça change quoique ce soit. Je trouves que c'est biaiser le  débat que de faire sans cesse appel à la sacro-sainte ouverture d'esprit. J'ai des comptes à rendre de ce côté là auprès d'un tribunal? Non, je crois pas.

Citer
Ça va être le cas pour Réalité.  :D  Mais de là à les appeler "escroc" ? Non j'vois pas non. Ou alors c'est un escroc qui s'assume, il ne se cache pas derrière une fausse pancarte d'idéologie à deux balles. Son film est avant tout une comédie, mon grand.  ;)

Oui, je le sais. Pour autant pense un peu aux films de Woody Allen qui pour beaucoup sont des comédies, mais donnent aussi à réfléchir.

Citer
C'est un peu déconsidérer le travail de Quentin Dupieux à mon sens.

Non, tout simplement non.

Citer
un peu d'humilité ne fait pas de mal

je ne vois pas ce que ça vient faire. Je fais l'effort de me déplacer pour aller voir le film, je paie ma place, j'ai le droit à un spectacle de qualité.

Citer
Je doute que tu arrives à ce niveau de qualité de réalisation, de mise en scène, de complexité de l'intrigue, des dialogues, etc... avec ta p'tite caméra dans ta p'tite maison.

Encore une fois hors-sujet. Et sauf le respect que je te dois, à ce niveau, je moque "un peu" de ce en quoi tu crois et de ce dont tu doutes.

Citer
Je ne peux pas t'empêcher de ressentir cette impression, par contre je peux essayer de te faire prendre conscience que cette impression vient d'une mauvaise compréhension de l'oeuvre, ou d'une volonté de trop comprendre, qui ne serait pas étranger dans ta personnalité.

Il y a autant de types de cinéma que de types de spectateurs qui vont les voir. Au  pire, l'erreur étant humaine, je suis tombé sur un film qui ne m'était pas destiné. Mais ce n'est pas tout à fait ce que j'ai dit.

Citer
Euh, les scènes du docteur et de l'eczéma, c'est typiquement Monty-Pythonesque.

Je te laisse la primauté des comparaisons avec les films des Monty Python si tu veux.  :D

Citer
Tu es rêveur, j'en suis un. Je serais prêt à faire beaucoup plus de km et payer le ticket bien plus cher pour voir plus souvent des films de réalisateurs qui donnent pas seulement l'impression de s'y connaître en rêve, mais dont leur film sont une preuve irréfutable qu'ils maîtrisent cet état onirique (mises en abîmes, ellipses, incohérences, ...) et qu'ils s'en servent intelligemment pour produire une oeuvre qui rentre à la perfection dans les cadres habituels du monde onirique au risque d'échapper à toute logique des film ordinaires qu'on voit tous les jours au cinéma.

Ça fait longtemps que j'ai renoncé à cette quête. Bien qu'il puisse exister de (très rares) bonnes surprises en la matière.

Citer
Tu m'auras compris. ^^

en fait, heu... Non.





“We are like the dreamer who dreams and then lives inside the dream... but who is the dreamer?”

Re : Re : [Film] Réalité
« Réponse #11 le: 02 mars 2015, 23:10:38 pm »
0
Citer
Ça c'est ta définition d'un chef-d'oeuvre, accepte que les autres puissent avoir des définitions différentes.  ;)

Je ne vois pas en quoi ça change quoique ce soit. Je trouves que c'est biaiser le  débat que de faire sans cesse appel à la sacro-sainte ouverture d'esprit. J'ai des comptes à rendre de ce côté là auprès d'un tribunal? Non, je crois pas.

Non, il faut juste que tu acceptes que d'autres personnes ont une définition différente de l'art, dont le but premier est de toucher le spectateur, je rappelle, non de mettre une soi-disante intention qui sera éventuellement comprise ou non par le spectateur. Et éventuellement, si l'intention de Quentin Dupieux était de retranscrire de A à Z un rêve à l'état pur et que tu es passé à côté (ce qui est le cas apparemment), est-ce que tu peux dire pour autant que ce film n'est pas une oeuvre d'art ?

Citer
Ça va être le cas pour Réalité.  :D  Mais de là à les appeler "escroc" ? Non j'vois pas non. Ou alors c'est un escroc qui s'assume, il ne se cache pas derrière une fausse pancarte d'idéologie à deux balles. Son film est avant tout une comédie, mon grand.  ;)

Oui, je le sais. Pour autant pense un peu aux films de Woody Allen qui pour beaucoup sont des comédies, mais donnent aussi à réfléchir.

Tu comprends pourquoi j'ai cité Monty Python (plus la série que les films, je parle) et non Woody Allen ? ;)

Citer
un peu d'humilité ne fait pas de mal

je ne vois pas ce que ça vient faire. Je fais l'effort de me déplacer pour aller voir le film, je paie ma place, j'ai le droit à un spectacle de qualité.

Citer
Je doute que tu arrives à ce niveau de qualité de réalisation, de mise en scène, de complexité de l'intrigue, des dialogues, etc... avec ta p'tite caméra dans ta p'tite maison.

Encore une fois hors-sujet. Et sauf le respect que je te dois, à ce niveau, je moque "un peu" de ce en quoi tu crois et de ce dont tu doutes.

C'est complètement à-propos. C'est la critique qu'on voit partout "ah mais c'est juste ça blabla, facile à faire, moi j'te le fais quand tu veux". Et on a envie de leur dire "t'as qu'à le faire". :D

Citer
Euh, les scènes du docteur et de l'eczéma, c'est typiquement Monty-Pythonesque.

Je te laisse la primauté des comparaisons avec les films des Monty Python si tu veux.  :D

Les Monty Python ne se limitent pas aux films, ils ont fait une série aussi. ;)

Citer
Tu es rêveur, j'en suis un. Je serais prêt à faire beaucoup plus de km et payer le ticket bien plus cher pour voir plus souvent des films de réalisateurs qui donnent pas seulement l'impression de s'y connaître en rêve, mais dont leur film sont une preuve irréfutable qu'ils maîtrisent cet état onirique (mises en abîmes, ellipses, incohérences, ...) et qu'ils s'en servent intelligemment pour produire une oeuvre qui rentre à la perfection dans les cadres habituels du monde onirique au risque d'échapper à toute logique des film ordinaires qu'on voit tous les jours au cinéma.

Ça fait longtemps que j'ai renoncé à cette quête. Bien qu'il puisse exister de (très rares) bonnes surprises en la matière.

Il faut pas chercher au-dehors mais au-dedans. Tu verras les films d'une autre manière après, et qui sait t'en comprendras peut-être plus. ;)

Citer
Tu m'auras compris. ^^

en fait, heu... Non.

Dans ce cas c'est que t'as peut-être pas compris le principe de rêve alors. :D

Re : [Film] Réalité
« Réponse #12 le: 03 mars 2015, 12:53:21 pm »
0
Citer
Et éventuellement, si l'intention de Quentin Dupieux était de retranscrire de A à Z un rêve à l'état pur

Et si ce n'était pas son intention? Dans le cas contraire, c'est tout de même une intention, donc ça me donne raison dans la mesure où il ne s'agit toujours pas du fameux coup de révolver tiré au hasard dans la foule, et je parle de l'acte lui-même, pas de son concept.

Citer
Tu comprends pourquoi j'ai cité Monty Python (plus la série que les films, je parle) et non Woody Allen ?

Moi, je trouve beaucoup de sens aux films et aux émissions télé des monty Python.

Citer
C'est la critique qu'on voit partout "ah mais c'est juste ça blabla, facile à faire, moi j'te le fais quand tu veux". Et on a envie de leur dire "t'as qu'à le faire".  :D

C'est comme ça que tu me vois? Là, tu me  vexes, SRV.

Citer
Les Monty Python ne se limitent pas aux films, ils ont fait une série aussi. Wink

C.F. ci-dessus, j'en tiens compte, mon cher ami.  :D

Tout de même! Ça fait beaucoup de polémiques pour un film qui se veux avant tout un divertissement et qui n'a de toute façon pas la prétention d'être le nouveau "Temps Modernes" ou "Potemkin. Si tu as autant aimé ce film que ça, tu m'en vois sincèrement ravi. Mais toi qui parles d'ouverture d'esprit, tu devrais aussi accepter qu'il y ai des gens auquel il n'ai pas plus du tout ou qui en attendait d'avantage et qui ont été un peu déçu. Que tu le veuilles ou non, je fais partie de la seconde catégorie, désolé.




“We are like the dreamer who dreams and then lives inside the dream... but who is the dreamer?”

Re : [Film] Réalité
« Réponse #13 le: 03 mars 2015, 15:30:28 pm »
0
On peut débattre infiniment de l'intention du réalisateur. Il se trouve que j'étais à l'avant-première en présence du producteur et il a dit que Quentin Dupieux se met volontairement dans un état de "demi-sommeil" pour trouver ses idées.

Citer
Moi, je trouve beaucoup de sens aux films et aux émissions télé des monty Python.

Tu trouves beaucoup de sens dans le sketche de la marche stupide, celui du débat contradictoire ou celui du perroquet mort ? Chapeau l'artiste.

Bref, qu'on aime ou pas, il y a un fait indéniable, les films de Dupieux ne contiennent pas ou très peu de logique et de cohérence. Il faut accepter de ne pas comprendre. Et maintenant on commence à se connaître un peu (:D), je ne pense pas que tu sois prêt à accepter ça. Si tu veux comprendre un film, c'est pas chez Dupieux que tu dois aller. ;)

Re : [Film] Réalité
« Réponse #14 le: 04 mars 2015, 00:40:06 am »
0

 

Page générée en 0.541 secondes avec 47 requêtes.