Bienvenue, Invité
08 février 2023, 14:29:06 pm 
Attrape-Songes le forum sur le rêve lucide
Contrôlez vos rêves ! Découvrez toutes les méthodes et techniques d'induction pour avoir un rêve lucide tout en vous amusant. Devenez le capitaine de vos explorations oniriques...
Merci de vous connecter ou de vous inscrire.
Avez-vous perdu votre e-mail d'activation ?

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Rêves de la communauté
Aujourd'hui      Total     
RN : 9 25042
RL : 1 13242
FE : 1 2572
Au hasard :
rêve normal   rêve lucide   faux-éveil
La boîte à rêves
Recherche avancée  

Nouvelles:

Vous souhaitez nous aider à faire vivre le forum avec une participation aux frais de fonctionnement du site (hébergement, nom de domaine) , cliquez > ICI <

Auteur Sujet: [Film] Mullholand Drive (David Lynch)  (Lu 357 fois)

Hors ligne Carop

  • Rêveur régulier
  • *
  • Messages: 56
  • Sexe: Femme
  • Mystical Horses... RL : 3 =D
[Film] Mullholand Drive (David Lynch)
« le: 02 novembre 2010, 16:31:57 pm »
0
Mullholand Drive est un film complexe de David Lynch (Elephant Man ...) Le rêve est un moyen bien approprié pour faire passer cette idée, mais ce film n'est pas de l'art pour de l'art. C'est un chef-d'oeuvre en honneur aux martyrs Hollywoodiens.
Je vous laisse le découvrir.

La bande anonce ici : mulholland drive bande annonce

Très facilement trouvable en streaming  ;)
~~~~~~
Il dort. Quoique le sort fût pour lui bien
étrange,
Il vivait. Il mourut quand il n'eut plus son
ange;
La chose simplement d'elle même arriva,
Comme la nuit se fait lorsque le jour s'en
va.

~~~~~~~~~~

In my restless dream,
I see that town ...

Hors ligne asmoth

  • Rêveur actif
  • *
  • Messages: 397
  • Sexe: Homme
  • Apprenti onironaute... RL : 3
Re : [Film] Mullholand Drive (David Flynch)
« Réponse #1 le: 02 novembre 2010, 18:32:51 pm »
0
Ça fait un moment que je l'ai, mais pas encore regardé ^^

P.S. : C'est David Lynch ;)
"Certes, un rêve de beignet, c'est un rêve, pas un beignet. Mais un rêve de voyage, c'est déjà un voyage."
Marek Halter

Hors ligne Carop

  • Rêveur régulier
  • *
  • Messages: 56
  • Sexe: Femme
  • Mystical Horses... RL : 3 =D
Re : [Film] Mullholand Drive (David Lynch)
« Réponse #2 le: 02 novembre 2010, 18:38:39 pm »
0
Bah regarde le  :P
Merçi pour la rectif'  :)
~~~~~~
Il dort. Quoique le sort fût pour lui bien
étrange,
Il vivait. Il mourut quand il n'eut plus son
ange;
La chose simplement d'elle même arriva,
Comme la nuit se fait lorsque le jour s'en
va.

~~~~~~~~~~

In my restless dream,
I see that town ...

Hors ligne A-S

Re : [Film] Mullholand Drive (David Lynch)
« Réponse #3 le: 02 novembre 2010, 20:42:44 pm »
0
Très étonnant ce film, je me souviens avoir été fasciné en découvrant qu'il était conçu comme un ruban de moebius, bande à une seule face, cela avait explosé certaines de mes conceptions sur ce que devait être un film, avec un début, un milieu et une fin.  :P

Hors ligne Echoes

  • Songeur en devenir
  • *
  • Messages: 15
  • Sexe: Homme
  • 10 RLs
Re : [Film] Mullholand Drive (David Lynch)
« Réponse #4 le: 03 novembre 2010, 00:04:39 am »
0
C'est un chef-d'oeuvre en honneur aux martyrs Hollywoodiens.

Un peu subjectif quand même comme déclaration, surtout pour un film pareil. Je ne pense pas qu'on puisse en tirer une seule et unique interprétation.


Sinon on est d'accord, c'est un chef-d'oeuvre absolu.  :)

Re : [Film] Mullholand Drive (David Lynch)
« Réponse #5 le: 02 août 2014, 19:39:51 pm »
0
En fait ce film fait écho au Sunset Boulevard de Billy Wilder qui traite du sort des stars du cinéma déchues, dans le film de David Lynch, l'usine à rêve qu'est Hollywood se transforme en cauchemar pour toutes les apprenties starlettes dont la majorité finit par finir aux oubliettes plutôt que de connaitre le succès.

“We are like the dreamer who dreams and then lives inside the dream... but who is the dreamer?”

Hors ligne Akiryu

Re : [Film] Mullholand Drive (David Lynch)
« Réponse #6 le: 29 décembre 2014, 15:52:40 pm »
0
J'ai profité qu'il passait hier à la télé pour le regarder (dimanche soir + chaînes de la TNT = pain béni culturel).

Comme je m'y attendais, c'était pour le moins... conceptuel, voire ésotérique, parfois carrément flippant. Et une fois le film terminé, au final l’œuvre me semblait tellement complexe qu'après avoir éteint ma télévision, j'avais vraiment l'impression de n'y avoir rien compris.

Du coup j'ai fais quelques recherches sur le net, et rapidement, j'ai été rassuré par un élément récurrent : oui le film est complexe, oui il est soumis à beaucoup d'interprétation, non je ne suis pas totalement demeuré pour ne pas avoir tout saisi au premier visionnage ;D
Si vous n'avez pas peur des films très esthétiques et, pour le dire grossièrement, un peu "perchés", c'est à voir, d'autant que le thème du rêve a une certaine place dans le film. D'ailleurs au delà de ça, ça reste de toutes façons une expérience intéressante pour les gens à l’esprit ouvert qui veulent découvrir une œuvre qui semble avoir marqué le cinéma.

Pour ceux qui le connaissent et comme moi ont été paumé à la fin, ci-dessous un article qui propose une interprétation que je trouve censée de tout ce qui s'y passe.
ATTENTION, C'EST FULL SPOILER ! Ne lisez pas si vous voulez garder la surprise !
Une interprétation de Mulholland Drive.
/use +4 signature generator

Re : [Film] Mullholand Drive (David Lynch)
« Réponse #7 le: 31 décembre 2014, 00:00:53 am »
0
C'est normal d'être paumé lorsqu'on visionne un film de David Lynch, l'habitude de voir une histoire se dérouler de manière linéaire que ce soit sur le grand ou le petit écran est tellement ancré en nous que nous en oublions que tout n'est qu'une question de montage et que c'est ce dernier qui dicte la compréhension que le (télé)spectateur en retirera. Comme la plupart des films sont montés exactement de la même manière et ce presque depuis l'époque des frères Lumière, nous avons calqué nos attentes de spectateur sur les plans que nous nous pensons voir succéder à d'autres plans et sur les scènes que nous nous pensons voir succéder à d'autres scènes.
Les longs métrages de David Lynch ne fonctionnent pas comme cela car le réalisateur a choisi une manière plus abstraite de raconter ses histoires. Son processus créatif s'apparente d'ailleurs un peu à l'écriture automatique tellement prisée par le groupe des surréalistes. C'est une liberté que lui fait payer l'industrie hollywoodienne en snobant ses projets cinématographiques. Les films de David Lynch sont difficiles seulement si on ne prend pas la peine de se déconditionner même momentanément des perspectives récurrentes que nous imposent les productions du cinéma-divertissement de masse dont on nous bombarde tous les jours la figure.
En ce qui concerne l'interprétation, je trouve que c'est bien qu'un film comme tout œuvre d'art de manière générale bénéficie d'une certaine durée dans le temps (celui de cerveau disponible pour autre chose que C****-C***  :D ) en terme de "remue-méninge". Toutes les œuvres d'art ont en commun cette faculté d'étonner et d'étonner encore, visionnage après visionnage, dans le cas d'un film. "Il y a toujours des choses nouvelles à découvrir". Mais il faut se méfier des interprétations toutes faites.
Ce qui est le plus important c'est que l’œuvre, cinématographique en l’occurrence, fasse sens pour celui qui la regarde par rapport à lui-même, comme une sorte de cheminement initiatique mental. Encore aujourd'hui, il m'arrive de penser à certaines scènes de films que j'ai pourtant vu il y a longtemps. Et à un moment donné tout s'éclaire, parce que j’étais près à ce moment-là et à ce moment-là seulement à comprendre.
Les films de David Lynch devraient nous faire méditer nous, rêveurs lucides, parce sa manière de raconter rappelle celle du rêve. Le cinéaste n'a d'ailleurs jamais démenti que la narration onirique le fascinait même s'il nie que celle-ci ai à un moment donné ou à un autre influencé son écriture.
“We are like the dreamer who dreams and then lives inside the dream... but who is the dreamer?”

 

Page générée en 0.64 secondes avec 39 requêtes.