Bienvenue, Invité
03 février 2023, 13:57:25 pm 
Attrape-Songes le forum sur le rêve lucide
Contrôlez vos rêves ! Découvrez toutes les méthodes et techniques d'induction pour avoir un rêve lucide tout en vous amusant. Devenez le capitaine de vos explorations oniriques...
Merci de vous connecter ou de vous inscrire.
Avez-vous perdu votre e-mail d'activation ?

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Rêves de la communauté
Aujourd'hui      Total     
RN : 10 24999
RL : 0 13231
FE : 0 2564
Au hasard :
rêve normal   rêve lucide   faux-éveil
La boîte à rêves
Recherche avancée  

Nouvelles:

Pour participer aux nombreux sondages du forum, cliquez > ICI <

Auteur Sujet: [Article] Tolkien et sa vision futuriste du rêve lucide  (Lu 363 fois)

[Article] Tolkien et sa vision futuriste du rêve lucide
« le: 24 novembre 2014, 00:38:37 am »
0
Article du Huffington Post du 19 novembre 2014 écrit par Kelly Bulkeley :

Les rêves jouent un rôle important dans Le seigneur des anneaux, l'oeuvre fictive en plusieurs tomes écrite par Tolkien dans la première moitié du 20ème siècle. Les éléments oniriques sont atténués dans l'adaptation cinéma de Peter Jackson, mais dans les romans les rêves sont pour les personnages un outil formidable pour accéder à leur inconscient. Selon Curt Hoffman dans Wings over Numenor: Lucid Dreaming in the Writing of J.R.R. Tolkien, la majorité des rêves présents dans l'histoire a été façonnée à partir des propres expériences oniriques de Tolkien. Par exemple, la légende de Númenor, une île située à l'ouest de la Terre du Milieu qui a fini sous les vagues, découle directement de son propre "complexe d'Atlantis" et de ses rêves récurrents d'énormes vagues destructrices.

Le chapitre de Hoffman est inclus dans Lucid Dreaming: New Perspectives on Consciousness in Sleep, ouvrage que Ryan Hurd et moi avons édité pour ABC-Clio. Hoffman explique que l'histoire la plus remarquable que Tolkien ait jamais écrite à propos des rêves est aussi le seul récit dans toute son oeuvre qui se déroule dans le futur. Ce récit, intitulé The Notion Club Papers, Tolkien en a commencé l'écriture en 1946 mais le manuscrit n'a jamais été fini.

Selon Hoffman, "l'oeuvre est un recueil des procès-verbaux des réunions bimensuelles d'un club littéraire d'Oxford, le Notion Club (une version édulcorée du vrai club littéraire de Tokien, les Inklings, bien qu'il n'y ait que très peu de correspondances individuelles entre ses membres), entre 1980 et 1990. Le manuscrit décrit que les feuillets "ont été découverts par l'éditeur actuel après les Summer Examinations de 2012, au dessus d'un sac rempli de déchets de papier dans un sous-sol des Examinations Schools à Oxford" et il annonce qu'ils vont être publiés en 2012."

Tolkien invente une façon récursive et étrangement visionnaire de structurer le récit. Il met sur papier des événements qui se déroulent 40 années dans le futur, qui sont découvertes 20 ans plus tard et qui sont ensuite publiées encore 2 ans plus tard (à une période qui s'avère être notre présent).

Dans l'histoire, les membres du club se lancent dans des longues discussions sur le rêve comme possibilité de voyager dans le temps et l'espace. Ils racontent également quelques expériences étranges de pensée et de conscience. Brutalement, la discussion devient apocalyptique lorsque plusieurs membres du club décrivent des visions qui présagent l'avènement de tempêtes cataclysmiques. Le manuscrit s'arrête ici et Tolkien n'est jamais revenu dessus.

Après une étude minutieuse de l'oeuvre, Hoffman conclut que "l'objectif de Tolkien dans The Notion Club Papers est assez difficile à cerner mais à l'époque ses éditeurs lui mettaient la pression pour finir l'écriture du Seigneur des anneaux pour des raisons financières évidentes, ce qui pourrait expliquer pourquoi il n'a jamais fini ce livre. Il n'est jamais revenu dessus et le but de ce projet reste mystérieux à ce jour. Cependant parmi toute ses oeuvres, c'est la seule qui nous montre clairement qu'il s'intéressait à tous types de rêves et d'états de veille. Notamment, même si à un aucun moment il n'apparaît qu'il connaissait les écrits de van Eeden sur la lucidité et en se basant sur sa propre expérience onirique, il semble que le rêve lucide a soulevé beaucoup d'intérêt chez Tolkien et qu'il a tenté de formulé tout ceci avec des mots pour rendre son expérience plus compréhensible, au moins pour ses camarades Inklings."

Source : http://www.huffingtonpost.com/kelly-bulkeley-phd/tolkeins-future-vision-of-dreaming_b_6188178.html

Est-ce que l'un de vous a lu ce livre non achevé ?

 

Page générée en 0.704 secondes avec 33 requêtes.