Bienvenue, Invité
03 février 2023, 15:11:33 pm 
Attrape-Songes le forum sur le rêve lucide
Contrôlez vos rêves ! Découvrez toutes les méthodes et techniques d'induction pour avoir un rêve lucide tout en vous amusant. Devenez le capitaine de vos explorations oniriques...
Merci de vous connecter ou de vous inscrire.
Avez-vous perdu votre e-mail d'activation ?

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Rêves de la communauté
Aujourd'hui      Total     
RN : 10 24999
RL : 0 13231
FE : 0 2564
Au hasard :
rêve normal   rêve lucide   faux-éveil
La boîte à rêves
Recherche avancée  

Nouvelles:

Pour participer aux nombreux sondages du forum, cliquez > ICI <

Auteur Sujet: [Discussion] Quand vous préférez un rêve normal à un rêve lucide...  (Lu 1092 fois)

Hors ligne A-S

Vous est-il déjà arrivé l'aventure suivante ?
Après avoir galéré à induire un rêve lucide (interruption du sommeil ou autre), vous réussissez enfin, l'étincelle de lucidité se déclenche.

Seulement voilà, à l'instant où vous réalisez que c'est un rêve, vous vous dites "Non, zut, j'ai trop envie de continuer ce rêve là et de voir comment il se termine." Vous rejetez la lucidité pour continuer le rêve normal. Pendant cette fraction de seconde le rêve normal semble avoir infiniment plus d'attraits que le rêve lucide. Et au matin, vous vous tapez la tête contre le mur en vous disant "mais quel crétin...".

Ca m'arrivait de temps en temps, mais dernièrement c'est de plus en plus souvent, 1 rêve lucide sur trois je dirais.
Est-ce que ça vous est déjà arrivé ? Comment contrer cette tendance ? Est-ce une astuce de l'inconscient qui tient vraiment à nous faire vivre ce rêve normal ?


Hors ligne stéfff

je ne peux répondre a ta question mais j'ai une anecdote récente :

je parle pas mal du RL a mon mari, ça fait parti de mon travail...
dimanche il me dit :

tiens ! j'ai fais un rêve cette nuit, et j'ai rêver que je me réveillais pour noter ce rêve, ce que toi tu fais en réalité et je savais a ce moment que j'étais en train de rêver ...

je lui demande alors s'il a été lucide et il me dit que non, qu'il se sentait bien dans ce rêve et qu'il l'a donc laissé se faire...

hehe, j'étais jalouse  :-[

Je vois seulement deux expériences susceptibles de t'intéresser.

Entre le 16 et 18 août 2010 : "En plein milieu d'un rêve, je décide de faire voir à des PR's mes facilités au vol. Et c'est à ce moment-là que je fais un TR, l'air passe et je me dis, j'ai deux choix qui s'offrent à moi : 1) soit je commence un rêve lucide ou 2) je reste non lucide et continue mon RN comme avant. Bah j'ai choisi le 2) et ensuite le RN a continué et j'ai volé."

Pas grand chose à tirer de ça, si ce n'est que j'ai en effet pu avoir un RL. ;D

Le 13 avril 2010 : "Mon rêve précédent est en fait une poursuite par un cheval et d'autres bizarreries oniriques. Je me planque dans un petit chemin pas loin de mon lotissement (encore une fois). Après un certain temps, je sors de ma planque et le cheval sauteur est là. Il fait des bonds immenses et reste immobile pendant son saut (avec le recul, c'était vraiment ridicule à voir ;D). Et doing ! doing ! attention le cheval sauteur risque de m'écraser en me retombant dessus !! Mais non ! Je sors mon poing et vlan, je lui inflige un coup dans ses sabots et ça le fait sauter encore plus haut ! Il devient très petit dans le ciel et retombe... doing doing !
Lorsque je passe devant chez moi, ça ne fait plus aucun doute, je rêve (encore une fois je ne fais pas de TR). Je vois une énorme brouette renversée dans mon allée, avec des pneus de 4X4. Comme si mon rêve m'envoyait un signe pour me dire "ouais, ouais, tu rêves bien." ;D   
Alors ensuite, c'est très particulier, car j'ai le choix entre : soit je continue mon rêve et je vois où le cheval sauteur m'emmène (car maintenant c'est moi qui le poursuis), soit je prends les rênes du rêve. En abandonnant quelque peu ma lucidité, j'arrive à me replonger dans ce scénario loufoque du rêve mais pas pour longtemps, car le cheval sauteur annonce qu'il va partir et se transformer en étoile. Il fait un dernier bond immense et disparaît dans le ciel, Ding ! Un petit scintillement apparaît dans le ciel à l'endroit où le cheval disparaît (comme dans Pokémon avec les méchants qui "s'envolent vers d'autres cieeeeuuuux" ^^).
Je me retrouve donc seul dans mon lotissement, toujours lucide, d'autant plus que je me fais la remarque que c'est mon deuxième RL de la nuit ! Je suis très content
et je me réveille.
"

C'est intéressant car au moment où j'ai décidé de continuer le scénario du rêve (le cheval sauteur qui me poursuivait), j'ai instinctivement réduit mon intralucidité pour augmenter mon extralucidité ("En abandonnant quelque peu ma lucidité, j'arrive à me replonger dans ce scénario loufoque du rêve"). Comme si la lucidité telle qu'on la connaît était contre-productive vis-à-vis du scénario onirique (je parle de "prendre les rênes" du rêve, ce qui revient en effet à dire que c'est nous qui écrivons le scénario, ce qui n'est pas toujours amusant). C'est vrai que c'est plus fun de laisser l'inconscient écrire le scénario et de le découvrir. Dans le RL, au moment où je suis devenu lucide, la relation poursuivant-poursuivi s'est inversée : avant la prise de lucidité, le cheval sauteur me poursuivait et quand je suis devenu lucide, c'est moi qui ai décidé de le poursuivre pour voir où il allait me mener. Malheureusement, le cheval était trop rapide, je suis resté les bras ballants, sans scénario, et le rêve s'est terminé.

Je suis moins pessimiste que toi car je pense que cela peut apporter de belles expériences, si tant est qu'on y mette du temps et de la persévérance. En effet, les rêves normaux peuvent apporter un truc en plus : la découverte, la créativité, l'aventure ! Je ne dis pas qu'il est impossible de vivre ça en RL, mais je pense que le RL est une sorte de mise en pause de l'activité créatrice qui sommeille dans chaque rêve (en tout cas c'est le cas dans mon expérience). C'est-à-dire qu'être lucide, c'est très bien, mais j'ai l'impression que pour explorer le rêve plus en profondeur, il faut accepter le fait que notre capacité de manipulation et de contrôle sur l'environnement onirique est limitée.

Dans un RN, on est plutôt acteur et dans un RL, plutôt témoin/observateur.

Un mélange des deux n'est pas impossible et je pense que l'expérience serait plus enrichissante. Je commence même l'entraînement IRL : c'est-à-dire qu'en toutes circonstances, j'essaie de garder la lucidité sur mon état d'observateur à l'instant même où j'interagis avec le monde extérieur, histoire de garder une balance entre conscience de l'intérieur et de l'extérieur.

Je pense que cela mènerait à des expériences de RL plus longues et plus stables.

Hors ligne StJimmy

  • Rêveur actif
  • *
  • Messages: 329
  • Sexe: Homme
0
C'est peut être encore un coup de l'inconscient. Moi il lutte en m'inventant des rêves où je suis noyé dans des actions improbables pour pas que je fasse un TR (vu que j'en fais 30 par jour parfois, soit 2 par heure au moins, spontanément). Mais cette situation ne m'est pas encore arrivée, mais je suis un tetu des RL, je me ferais pas avoir :P

 

Page générée en 0.637 secondes avec 35 requêtes.