Bienvenue, Invité
28 janvier 2023, 15:15:00 pm 
Attrape-Songes le forum sur le rêve lucide
Contrôlez vos rêves ! Découvrez toutes les méthodes et techniques d'induction pour avoir un rêve lucide tout en vous amusant. Devenez le capitaine de vos explorations oniriques...
Merci de vous connecter ou de vous inscrire.
Avez-vous perdu votre e-mail d'activation ?

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Rêves de la communauté
Aujourd'hui      Total     
RN : 6 24933
RL : 1 13218
FE : 2 2561
Au hasard :
rêve normal   rêve lucide   faux-éveil
La boîte à rêves
Recherche avancée  

Nouvelles:

Vous souhaitez nous aider à faire vivre le forum avec une participation aux frais de fonctionnement du site (hébergement, nom de domaine) , cliquez > ICI <

Auteur Sujet: [Discussion] La rémomorisation - Une question de mémoire et de motivation ?  (Lu 957 fois)

J'ai remarquer que certaines personnes ont perdu la motivation pour noter leurs rêves c'est-à-dire qu'elle ont soit la flemme de le faire ou soit qu'elles ont trop de choses a faire du coup leur motivation chute et remonte tout le temps et la mémorisation onirique disparait au fil du jour !

La clé se sont nos souvenirs !

Ben enfaite le meilleur moyen de se souvenir de ses rêves est de ne pas les noter enfin vous pouvez les noter pour le fun, etc mais vous n'avez aucune obligation a noter vos rêves, car le seul fait de vous souvenir de vos rêves prouve que vous les retenez !

Certains croient qu'en notant leur rêve,leur mémorisation onirique reviendra tout seule au bout de quelques jours, mais il n'en est rien ! Cela veut dire que vous n'êtes pas obligé de noter vos rêves pour vous en souvenir ! Savez vous qu'il existe autre moyen de se rappeler d'un événement ?

Effectivement pour aidez votre cerveau a vous souvenir de vos rêves il existe différent moyen :

La voix

Les souvenirs ( voir des images de ces rêves au cours de la journée )

Raconter ses rêves a autre personne

Parmi les 3 je vous recommande de prêtez attention a vos souvenirs, car c'est mieux que de les notés dans un JR vous en ressentez les émotions et vous les revivez presque lorsque vous fermez les yeux.

Savez vous aussi que plus vous accordez de l'importance a vos souvenirs dans la vie de tous les jours plus vous augmentez votre mémoire et mieux vous retiendrez vos rêves !

En fin de journée rappelez vous de ce que vous avez fait cela augmentera grandement vos souvenirs de rêves et considérez ce qui c'est passée comme étant un rêve :)

L'association peut être utile dans ces moments-là ! Ce que j'appelle l'association c'est le faite d'associer quelque chose a un souvenir !

Par exemple :


Si vous ne vous souvenez plus de ce que vous devrez faire,la prochaine fois prenez une clé et dite que vous vous souviendrez de ce que vous vouliez faire en tenant la clé aussi fort que possible cela s'appelle l'ancrage !

Donc pour vous souvenir de vos rêves prenez un élément de vos rêves que vous voyez souvent je vais prendre exemple de la porte et dite vous que :

Quand vous ouvrirez ou fermez la porte, vous vous souviendrez intégralement de vos rêves (  je vous induis déjà une action a faire )

Voilà qu'en pensez-vous ? Que faites-vous lorsque vous perdez votre motivation ?





Mes pouvoirs s'active dans mes rêve lucide!!

Hors ligne Bahamut

Si noter ses rêves n'est aucunement une nécessité, ceci reste néanmoins la méthode la plus efficace afin de retenir ses rêves. Pourquoi ? Parce que écrire fait intervenir la mémoire scripturale... en plus de faire intervenir la mémoire auditive et la mémoire visuelle. Ecrire, c'est à la fois retranscrire par écrit son expérience, imaginer visuellement son rêve, et se le relater intérieurement (et on peut aussi relire son rêve à voix haute ensuite si cela s'avère nécessaire). On y gagne sur tous les tableaux.

Les autres méthodes (dictaphone, discussion IRL, etc...), ne font intervenir que certaines, ou une seule de ces mémoires. En outre, ces méthodes sont plus "passives". Ce n'est d'ailleurs pas pour embêter les étudiants qu'on leur demande de prendre des notes, même s'ils assistent aux cours, et/ou enregistrent ceux-ci sur un dictaphone. Prendre des notes aide la grande majorité des gens à faire passer certaines informations de la mémoire à court terme à celle à long terme.

Par ailleurs, noter ces rêves, c'est se constituer une solide base de données, qui permet sur le long terme : d'identifier certaines récurrences dans les RN, très utile pour les DILDeurs ; de se souvenir beaucoup plus facilement de nombreux rêves qui ont eu lieu il y a plusieurs années (quasi impossible en se contentant d'une discussion IRL) ; de mettre en évidence ses forces et ses faiblesses (suis-je un DILDeur ? Un WILDeur ? Est-ce que j'exploite bien mes FE ? MUO ?) ; d'établir des axes de progression sur le long terme (ne pas noter ses rêves, c'est rendre quasiment impossible l'analyse de ses rêves d'un point de vue chronologique, le cerveau ne fait pas facilement la différence entre un rêve vieux de trois mois, et un rêve vieux d'un an).

La seule hypothèse ou la tenue d'un JdR serait trop peu productive pour valoir l'investissement, ce serait celle d'un onironaute qui aurait une mémoire visuelle et/ou auditive largement supérieure à la moyenne, tout en ayant une mémoire scripturale exécrable.

Enfin, pour avoir lu ces derniers mois de très nombreux JdR, je me suis aperçu que même parmi les onironautes les plus confirmés, la non tenue d'un JdR a très souvent des effets assez négatifs sur la fréquence des RL. A croire qu'en matière de RL, jamais rien n'est acquis, et que seuls des efforts soutenus et répétés permettent de dompter cette lucidité tant recherchée.

Vivement les implants neuronaux pour provoquer et enregistrer les RL !  ;D

Hors ligne Hydrogene

  • Rêveur habitué
  • **
  • Messages: 199
  • Sexe: Homme
    • Métamorphoseum
Citer
Les autres méthodes (dictaphone, discussion IRL, etc...), ne font intervenir que certaines, ou une seule de ces mémoires. En outre, ces méthodes sont plus "passives".

Je ne pense pas que ce soit des méthodes passives. D'ailleurs, la méthode du dictaphone permet de fermer les yeux, de parler et de se remémorer le rêve, tout en restant allongé. Personnellement, je préfère ce genre de méthode car cela permet de ne pas trop se réveiller, et donc d'avoir une meilleure visualisation dans notre esprit.

Hors ligne Bahamut

Tout à fait. D'ailleurs, mon post était surtout relatif à ce qui doit être fait au réveil, à la tenue stricto sensu du JdR. Après, pour ce qui est de la "prise de notes" pendant la nuit, tout est possible.

Quoique... là encore, je conseille plutôt la méthode de l'écrit. Pourquoi ? Ecrire prends plus de temps, permet de se réveiller beaucoup plus vigoureusement... et hop, un mini-WBTB ! Voire un WBTB si le rêve est long à rédiger, et/ou si tu souhaites poursuivre le réveil. Et ça, c'est bon pour augmenter les chances de faire des RL. Il ne faiut surtout pas sous estimer l'effet de levier du mini-WBTB (quelques minutes) pour induire des RL, il est presque aussi puissant que celui du vrai WBTB. Les insomniaques en savent d'ailleurs quelque chose, au moins de façon instinctive. Les nuits un peu agitées (mais pas trop) aident à faire des rêves - du moins, à s'en souvenir.

Après, bien évidemment, la méthode est fortement déconseillée aux insomniaques, moins facile à appliquer l'été du fait des fortes chaleurs, qui rend plus difficile le rendormissement, et globalement, à éviter pour ceux qui ont déjà une courte nuit de sommeil à la base. Prévoir, si l'emploi du temps IRL est compatible, une plage de huit heures minimum de sommeil (soit au moins sept heures de sommeil effectif, après avoir soustrait les WBTB).

Et effectivement, il est parfois plus difficile pour certains onironautes de se souvenir d'un rêve une fois levé, alors que de ne pas bouger peux aider à garder le souvenir du rêve (mais alors, c'est le signe d'une mémoire onirique insuffisamment développée imho). Dans ce cas précis, le dictaphone est une bonne affaire.

Hors ligne Pat

Écrire ses rêves permet de les immortaliser en quelques sortes, sinon oui on s'en  rappelle très bien, mais ils se dissolvent très rapidement dans nos activités courantes de la journée.
J'ai même l'impression qu'en écrivant certains de nos rêves, on en fait des rêves récurants. Le fait de les écrire les amplifie, amplifie leur impact interne, et on se met à rêver de ce qu'on a écrit encore et encore.
En tout cas c'est ce que je ressens dans mon cas.
Connais-toi toi même et tu connaiteras l'univer et les dieux

Hors ligne Joss

0
Bonjour,
pour moi qui suit un novice, le fait de noter mes
rêves dans un carnet a décupler ma mémoire onirique en
l'espace de seulement deux semaines.
Les résultats sont pour moi très encourageants et je ne
vois pas ce qui pourrais-être plus efficace ^^
A cette vitesse de progression, je ne désespère pas d'avoir
un rêve lucide dans le mois.
AS: Je suis Lucide, je me Souviens, je Développe. (LSD)

Hors ligne Lagiacrus

  • Songeur impliqué
  • *
  • Messages: 28
  • Sexe: Homme
A titre personnelle , je ne pense pas qu'il faille une grande motivation  , c'est plus une question d'habitude . 4 jours que je note mes rêves et je sens déjà une énorme progression . Le simple fait de se souvenir de ses rêves et ma foi super cool , surtout quand ces rêves sont intéressants ou agréable . Si en plus  ça aide au RL , c'est tout benef! 

Hors ligne Bahamut

Hmmmmm... attention quand même : la mémoire onirique, ça vient, ça part... pour la maintenir au plus haut, tout le temps, ça demande du travail. Tu peux d'ailleurs sonder certains JdR du forum pour t'en rendre compte : certains onironautes confirmés ont pu connaitre de gros passages à vide (en RL... mais aussi en RN, et les deux sont très liés) dans des périodes ou ils ont plus ou moins (où complètement) lâché prise dans leur pratique (tenue du JdR, etc...).

Par contre, ce qui est vrai, c’est que la mémoire onirique se développe très, très, très, très vite. Genre, quelques jours suffissent le plus souvent pour atteindre l'objectif de un RN non oublié chaque nuit.

Donc : augmenter sa mémoire onirique demande vraiment peu de travail ; maintenir à un bon niveau sa mémoire onirique demande un certain investissement.

Hors ligne Lagiacrus

  • Songeur impliqué
  • *
  • Messages: 28
  • Sexe: Homme
Je ne sais pas , personnellement  ça augmente de jour en jour , mais j'ai eu des journées à vides quand même ,  surtout quand je change mon rythme de sommeil . Je verrais quand j'aurais atteind le maximum que ma mémoire me permet ^^

 

Page générée en 0.636 secondes avec 41 requêtes.