Bienvenue, Invité
05 février 2023, 04:39:16 am 
Attrape-Songes le forum sur le rêve lucide
Contrôlez vos rêves ! Découvrez toutes les méthodes et techniques d'induction pour avoir un rêve lucide tout en vous amusant. Devenez le capitaine de vos explorations oniriques...
Merci de vous connecter ou de vous inscrire.
Avez-vous perdu votre e-mail d'activation ?

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Rêves de la communauté
Aujourd'hui      Total     
RN : 0 25004
RL : 0 13235
FE : 0 2567
Au hasard :
rêve normal   rêve lucide   faux-éveil
La boîte à rêves
Recherche avancée  

Nouvelles:

Venez participer à un WBTB (wake back to bed) avec d'autres membres du forum dans les nuits de vendredi à samedi , cliquez > ICI <

Auteur Sujet: [Discussion] Et quand stabiliser ne suffit pas ? [Switch de rêve]  (Lu 960 fois)

Hors ligne Lune-Bleue

  • Modérateur du forum
  • ******
  • Messages: 9271
  • Sexe: Femme
  • Dormeuse monoculaire
Bonjour à tous,

Vous connaissez forcément ces moments gênants quand le rêve s'effondre et qu'il est alors nécessaire de stabiliser votre environnement en utiliser différentes techniques de stabilisation (si celà ne vous parle pas, cliquez sur le lien).

Même si en général cela suffit à repartir tranquillement, quitte à réitérer plusieurs fois au cours du RL, il arrive aussi souvent que malgré tous nos efforts, le rêve s'écroule quand même.
Je vous propose donc une technique qui a fait ses preuves des tas de fois chez moi, et chez quelques autres il me semble aussi.
Je conseille souvent ça dans les JR, ou sur le tchat, mais aujourd'hui j'ai réalisé que ce serait pas mal de faire carrément un topic dessus, pour que ceux qui ont testé ou testeront puissent rapporter leurs résultats.


1] Première étape : évidemment il faut avant tout stabiliser, car ça pourrait suffire, et ce plusieurs fois, avec plusieurs techniques différentes (se frotter les mains, toucher le décor attentivement, fixer un point du décor, souffler sur ses mains (copyright© moi :D) , etc...). Si le rêve continue de partir en cacahuète, (perte de visuel, assombrissement, floutage, etc..), il va falloir passer à la deuxième étape.


2] Deuxième étape : Je déconseille de directement employer cette technique avant la première étape de stabilisation, car ça reste un plan B qui comporte quand même des risques (de se réveiller et/ou de perdre sa lucidité). C'est une technique "de secours" en fait.

D'abord, deux possibilités :
=> Soit se laisser aller jusqu'à ce que le rêve s'écroule : l'avantage étant que le risque de se réveiller est moins grand car c'est moins brutal, mais la passivité de cette méthode fait qu'on a plus de chance de perdre conscience, et donc sa lucidité, du coup si rêves suivants il y a on ne sera pas lucide dedans (à moins d'avoir à nouveau une prise de lucidité)
=> Soit accélérer la disparition du rêve en fermant les yeux : les avantages sont le gain du temps, (si on laisse le rêve s'écrouler ça peut prendre un moment, tandis qu'en forçant ça va plus vite) et la conservation plus facile de la lucidité car on reste dans la maîtrise/l'action de ce qui se passe (et en plus comme ça va plus vite on a moins le temps de perdre la lucidité), l'inconvénient est que fermer les yeux peut "rappeler" au corps réel physique endormi, et donc réveiller.

3] Troisième étape : À ce stade (vous venez d'écrouler votre rêve) vous vous retrouverez probablement dans le noir onirique, il faut attendre que ça se passe activement, en se répétant "je rêve je rêve je rêve..." pour ne pas perdre sa lucidité. Vous pouvez tenter des visualisations pour accélérer l'arrivée d'un nouveau rêve, mais en général attendre suffit.
Ça peut prendre du temps, ne désespérez pas au bout de 15 secondes.
Il est possible que vous ayez l'impression d'être dans votre lit, ça peut être le cas comme ça peut être un FE sans visuel, dans les deux cas ce n'est pas grave car ça peut quand même fonctionner. Restez immobile, vous pouvez vous rendormir immédiatement et repartir en RL.




Évidemment, cette technique a ses limites, elle ne fonctionnera que si vous avez encore de la phase paradoxale/REM à portée de main. Si vous êtes en fin de cycle, malheureusement le réveil sera inévitable.

Voilà, si je n'ai pas été claire n'hésitez pas à me poser des questions, en espérant que ça soit utile à certains :) (dans mon cas cette technique est vraiment pratique)


Bonus : c'est quelque chose que j'utilise aussi pour les rêves lucides cauchemardesques, quand je ne réussis pas à me tirer d'une situation désagréable, angoissante, quand je ne réussis pas à me rassurer. Il n'est ici pas question de stabilité, mais le fait de détruire le rêve et de repartir dans un autre est bénéfique car dans le deuxième rêve l'ambiance est tout à fait différente, et en général plus du tout anxiogène. En plus la lucidité n'en est que meilleure dans le deuxième rêve, car avec cette méthode on prend on ne peut plus conscience de notre situation endormie et de nos capacités de contrôle.
Not all those who wander are lost - J.R.R. Tolkien

Journal de RL
Journal de RN

Hors ligne Louve

Re : [Discussion] Et quand stabiliser ne suffit pas ?
« Réponse #1 le: 15 octobre 2015, 15:39:12 pm »
0
Très intéressant, je ne manquerais pas d'essayer la troisième étape la prochaine fois!
"Toutes les grandes personnes ont d'abord été des enfants, mais peu d'entre elles s'en souviennent." - Le Petit Prince

Hors ligne fabriii

Re : [Discussion] Et quand stabiliser ne suffit pas ?
« Réponse #2 le: 11 novembre 2015, 19:59:50 pm »
0
4) il ne faut pas s'en vouloir de tomber dans le noir onirique et de ne pouvoir rester dans le rêve.
Ca fait partie du monde onirique.
Je prends maintenant cela d'une autre manière.
Ne bougez surtout pas et si vous vous réveillé, poursuivez en MUO.
Venant d'un RL, c'est selon moi, très facile.

Je ne pense à rien, je regarde sans bouger et pense légèrement où j'étais et le rêve revient plus ou moins au même endroit.
Là le déclic se fait et je redeviens lucide et poursuit le rêve sur une base plus forte car les couleurs sont vives, le décor plus solide.

Perso, j'ai déjà enchainé sans mentir 7 ou 8 MUO.
L'inconvénient c'est qu'on oublie vite les RL précédents mais si le dernier est plus long et important ce n'est pas si grâve en fait :)
Mon chemin: Partie I - Partie II

Hors ligne Lune-Bleue

  • Modérateur du forum
  • ******
  • Messages: 9271
  • Sexe: Femme
  • Dormeuse monoculaire
Re : [Discussion] Et quand stabiliser ne suffit pas ?
« Réponse #3 le: 11 novembre 2015, 20:34:57 pm »
0
fabriii : Je suis d'accord, d'ailleurs c'est ce que j'explique dans la fin du "3)" ;)

Citer
3] Troisième étape : À ce stade (vous venez d'écrouler votre rêve) vous vous retrouverez probablement dans le noir onirique, il faut attendre que ça se passe activement, en se répétant "je rêve je rêve je rêve..." pour ne pas perdre sa lucidité. Vous pouvez tenter des visualisations pour accélérer l'arrivée d'un nouveau rêve, mais en général attendre suffit.
Ça peut prendre du temps, ne désespérez pas au bout de 15 secondes.
Il est possible que vous ayez l'impression d'être dans votre lit, ça peut être le cas comme ça peut être un FE sans visuel, dans les deux cas ce n'est pas grave, ça peut quand même fonctionner. Restez immobile, vous allez vous rendormir immédiatement et repartir en RL.
Not all those who wander are lost - J.R.R. Tolkien

Journal de RL
Journal de RN

Hors ligne fabriii

Re : [Discussion] Et quand stabiliser ne suffit pas ?
« Réponse #4 le: 11 novembre 2015, 20:41:28 pm »
0
Nulle part tu parles de MUO.

En lisant le 3, j'ai compris ne rien faire... et le décor revient.
Oui ça peut marcher aussi, j'ai déjà expérimenté mais ce n'est pas la même chose que le MUO expliqué en 4)

Donc il y a bien un point supplémentaire.
Mon chemin: Partie I - Partie II

Hors ligne Lune-Bleue

  • Modérateur du forum
  • ******
  • Messages: 9271
  • Sexe: Femme
  • Dormeuse monoculaire
Re : [Discussion] Et quand stabiliser ne suffit pas ?
« Réponse #5 le: 11 novembre 2015, 20:54:47 pm »
0
Citer
Nulle part tu parles de MUO.
Non j'emploie pas le terme MUO, mais c'est à peu près le même principe, donc on s'en fout non ? :P L'important c'est pas de dire à quel terme ça peut être corrélé, mais comment on s'y prend. (d'ailleurs si tu veux parler de terme exact, le MUO s'appelerait plutôt DEILD ;))

Citer
En lisant le 3, j'ai compris ne rien faire... et le décor revient.
Oui ça peut marcher aussi, j'ai déjà expérimenté mais ce n'est pas la même chose que le MUO expliqué en 4)
Parce que c'est précisément ça que je suggère, juste garder sa lucidité en se répétant "je rêve je rêve je rêve", pas spécialement faire autre chose. Qu'est ce que tu veux faire d'autre ?

Citer
Je ne pense à rien, je regarde sans bouger et pense légèrement où j'étais et le rêve revient plus ou moins au même endroit.
Libre à toi de visualiser, d'ailleurs je le suggère également dans le même paragraphe :
Citer
Vous pouvez tenter des visualisations pour accélérer l'arrivée d'un nouveau rêve, mais en général attendre suffit.




Citer
Donc il y a bien un point supplémentaire.
Non, car rajouter un "4)" sous entendrait déjà qu'on finit par se réveiller, ce qui est faux, c'est extrêmement rare que ça me soit arrivé (et comme à priori je suis la seule à utiliser le switch de rêve, je pense que je suis bien placée pour en parler). En plus ce ne sont pas des "vrais" réveils, je ne suis jamais totalement remonter à la surface, je l'ai juste frôlée.

Je ne vais pas rajouter un 4) expliquant comment faire un MUO, car j'explique déjà dans le 3) la marche à suivre en cas de réveil (qui est exactement la même si on ne se réveille pas).



Not all those who wander are lost - J.R.R. Tolkien

Journal de RL
Journal de RN

Re : [Discussion] Et quand stabiliser ne suffit pas ? [Switch de rêve]
« Réponse #6 le: 29 novembre 2015, 22:34:25 pm »
0
Citer
2] Deuxième étape : Je déconseille de directement employer cette technique avant la première étape de stabilisation, car ça reste un plan B qui comporte quand même des risques (de se réveiller et/ou de perdre sa lucidité). C'est une technique "de secours" en fait.

D'abord, deux possibilités :
=> Soit se laisser aller jusqu'à ce que le rêve s'écroule : l'avantage étant que le risque de se réveiller est moins grand car c'est moins brutal, mais la passivité de cette méthode fait qu'on a plus de chance de perdre conscience, et donc sa lucidité, du coup si rêves suivants il y a on ne sera pas lucide dedans (à moins d'avoir à nouveau une prise de lucidité)
=> Soit accélérer la disparition du rêve en fermant les yeux : les avantages sont le gain du temps, (si on laisse le rêve s'écrouler ça peut prendre un moment, tandis qu'en forçant ça va plus vite) et la conservation plus facile de la lucidité car on reste dans la maîtrise/l'action de ce qui se passe (et en plus comme ça va plus vite on a moins le temps de perdre la lucidité), l'inconvénient est que fermer les yeux peut "rappeler" au corps réel physique endormi, et donc réveiller.

J'avoue que prendre le risque de perdre définitivement le RL au profit d'un gain de stabilité me parait personnellement tenir du coup de poker. Il est sûr que parfois la lucidité (j’entends par là le contrôle sur le rêve et sur soi-même rêvant, comme son corps onirique etc...) est tellement basse que l'on souhaite y remédier. Je conçois donc que cette méthode peut faire office de perche lancée à ceux qui connaissent systématiquement ce problème.

Mais il faut aussi accepter que certains rêves lucides soient moins stables que d'autre, car c'est tout simplement leur nature. Il faut le courage de se dire: "Tant-pis! Je me rattraperais avec le suivant!" et lâcher l'affaire pour avance d'autant plus vite et d'autant mieux. C'est un autre courage qui rejoint finalement celui que nécessite cette méthode. Mais dans tout les cas, l'acharnement est mauvais. Et je craint un peu que les gens qui cherchent leur planche de salut au travers de cette méthode ne s'acharnent, balayant en fait toute chance véritable de RLer. Le RL n'aime pas l'acharnement.

En tout cas, c'est la manière dont je vois les choses. J'ai peut-être une manière trop tranquille, trop "bourgeoise" de concevoir le RL!  :D De toute façon, je n'ai pas le sentiment de maitriser suffisamment le MUO malgré mes succès récents en la matière pour me lancer dans cette technique. Désolé de finir mon message sur ce bémol, Lune, mais la maitrise du MUO n'est pas donnée, elle s'acquière avec de l'entrainement. J'ai donc des doutes que les débutants puissent l'utiliser. Elle ne me semble pas faite pour eux.
“We are like the dreamer who dreams and then lives inside the dream... but who is the dreamer?”

 

Page générée en 0.521 secondes avec 38 requêtes.