Bienvenue, Invité
03 février 2023, 14:09:47 pm 
Attrape-Songes le forum sur le rêve lucide
Contrôlez vos rêves ! Découvrez toutes les méthodes et techniques d'induction pour avoir un rêve lucide tout en vous amusant. Devenez le capitaine de vos explorations oniriques...
Merci de vous connecter ou de vous inscrire.
Avez-vous perdu votre e-mail d'activation ?

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Rêves de la communauté
Aujourd'hui      Total     
RN : 10 24999
RL : 0 13231
FE : 0 2564
Au hasard :
rêve normal   rêve lucide   faux-éveil
La boîte à rêves
Recherche avancée  

Nouvelles:

Pour participer aux nombreux sondages du forum, cliquez > ICI <

Auteur Sujet: [Discussion] À quoi ressemblent les rêves lucides quand on a 10 ans  (Lu 2610 fois)

Hors ligne Lune-Bleue

  • Modérateur du forum
  • ******
  • Messages: 9271
  • Sexe: Femme
  • Dormeuse monoculaire
Coucou tous!

Depuis un paquet de temps, c’est-à-dire des années, je me disais qu’il faudrait qu’un jour je raconte ici comment je vivais mes RL d’enfance. Sur le forum on a bien sûr souvent eu des évocations par des rêveurs lucides naturels, se limitant à “ah oui quand j’étais petit je faisais ceci ou cela”. Mais pas de témoignage détaillé, ni de véritables récits complets de RL d’enfance. Je crois aussi qu’en fait, des enfants faisant des RL, à la fois régulièrement, et à la fois véritablement exploités, c’est finalement assez rare (j’ai lu très peu de témoignages comme le mien ici). Pour autant, je ne crois pas que je pourrais raconter en détail mes RL de gamine qui ont maintenant plus d’une dizaine d’années (je les ai fait entre mes 10 et 14 ans), mais j’ai en mémoire suffisamment de scènes et de réflexions que j’avais à l’époque, je pense, pour essayer de vous transmettre un peu comment la petite fille de 10 ans que j’étais vivait sa lucidité. J’essaierai d’illustrer mes idées avec, justement, des extraits de récits de mes RL de l’époque.
Dommage que je n’ai pas fait ça plus tôt car j’ai forcément oublié plein de choses, dont je me souvenais probablement encore à mon inscription (quand j’avais 14 ans…). Du coup je vais essayer de classifier les choses, sachant que ça ne sera pas forcément chronologique.


1) Premières prises de conscience

Pour commencer, je ne peux pas dater mes premières prises de lucidité, mais ça date d’avant mes 10 ans ça c’est certain. Je faisais les classiques cauchemars dans lesquels je me rendais compte que je rêvais, et je forçais le réveil pour échapper à la situation angoissante. Souvent dans des rêves de courses poursuite, mais aussi dans d’autres cauchemars récurrents. Pour ça je fermais les yeux très “fort”, je criais de façon à ce que le son soit si fort que ça me tire du sommeil, ou encore je me répétais en boucle “réveille toi ! réveille toi !”. Je ne suis pas convaincue qu’on puisse réellement appeler ça des RL car pour moi cette lucidité naturelle que beaucoup de gens rencontrent dans l’enfance (et plus tard) est tellement faible que, oui, elle colle à la définition de RL au sens large on va dire (le rêveur sait qu’il rêve), mais clairement pas à celle du RL au sens strict. Quand je parle de RL au sens strict, je pense aux critères donnés par Paul Tholey :

- le rêveur sait qu'il rêve ;

- il dispose de son libre arbitre ;

- d'une faculté normale de raisonnement ;

- d'une perception à travers les cinq sens comparable à la normale.

Dans le cas de cauchemars lucides, on a beau savoir qu’on rêve -et on en profite d’ailleurs pour précipiter le réveil- on ne peut pas dire que notre faculté de raisonnement soit normale car on devrait être capable de réaliser le côté infondé et irrationnel de notre peur. On devrait avoir conscience qu’on peut court-circuiter la menace et reprendre le contrôle. Or, ce n’est pas le cas. Donc pour moi ça reste des prises de conscience, des prises de semi-lucidité, mais pas des RL au sens strict.


2) Premières expériences réellement lucides

Je me souviens d’un RL que j’avais fait le lendemain de la mort d’un de mes chats. C’était de la voir en rêve qui m’avait fait tilter immédiatement quant à l’irréalité de la situation. Je me souviens que dans le rêve je l’avais trouvée après m’être déplacée dans un décor avec plein de draps blancs qui pendaient (comme si il y avait des fils à linge très rapprochés). J'ai vu la Lune, qui était bleue. Je ne sais plus bien ce qui s’est passé de plus, mais quand j'ai vu la chatte j’ai réalisé que je rêvais car il était impossible que je sois dans la réalité (étant donné qu’elle venait de mourir IRL), et cette fois ce n’était pas dans un cauchemar. Je ne suis pas certaine qu’il s’agisse de mon premier RL, car j’ai des souvenirs incluant des personnages datant d’avant…
En tout cas suite à ce (ou ces) premier(s) RL sans nécessité de me réveiller de force, j’ai passé un vrai cap car j’ai compris ce que je n’avais jamais envisagé : je ne suis pas obligée de me réveiller, et surtout, je peux faire ce que je veux ici !


3) Partage et pratique

Après plusieurs épisodes de ces rêves en toute conscience, dans lesquels je faisais ce que je voulais (je détaille plus bas le genre de choses que je pouvais faire), j’en ai parlé à mon père et à ma sœur. Évidemment, j’ignorais tout du terme de rêve lucide, je décrivais ça comme des rêves dans lesquels j’étais consciente et dans lesquels je pouvais faire ce que je voulais. Je me souviens que je comparais ça au jeu GTAv-v
Mon père était convaincu qu’il était impossible de diriger ses rêves consciemment, et me répondait qu’en réalité, je rêvais d’être consciente, sans l’être réellement. Ça me mettait le doute, mais à chaque fois que j’en refaisais, et en particulier quand ma lucidité était haute (ce qui n’étais pas super fréquent pour le coup), je me disais que je ne pouvais pas me tromper. J’étais bel et bien consciente.
Ma sœur, quant à elle, s’est mise à en faire après moi, probablement à force d’entendre mes récits. On ne savait pas comment en faire davantage, mais assez vite on a quand même compris que pour être conscientes dans nos rêves, il fallait être conscientes dans la réalité. On a alors mis en place un petit jeu au cours duquel de temps en temps dans la journée, l'une allait voir l’autre en lui demandant “est ce que tu es en train de rêver ?”. On n’avait pas de test de réalité pour répondre à cette interrogation, mais elle semblait suffire à faire émerger la lucidité dans nos rêves. Quand on dit que c’est la remise en question qui prime lors des TR, je pense que cette petite anecdote en est l’illustration la plus parlante. Deux petites filles qui s’induisent la lucidité sans TR, mais simplement en se posant la question dans la journée. Je me souviens aussi que souvent, quand je faisais pipi en rêve, ça avait tendance à me réveiller IRL et que ça mouillait légèrement ma culotte (genre trois gouttes). Du coup, à chaque fois que j’allais aux toilettes IRL, je me posais la question avant de me soulager, au cas où. Le souci c’est que je ne me souviens pas si ça m’a déjà induit la lucidité dans des rêves de toilettes ou non…


4) Je fais ce que je veux

Les premières choses que j’ai faites en toute conscience de rêver étaient somme toute assez puériles mais en même temps vu l’âge que j’avais, c’est logique. L’aspect subversif a tout de suite été très attirant pour mon espièglerie alors je ne me suis pas trop intéressée aux possibilités très alambiquées : juste braver l’interdit était quelque chose d’excitant pour moi. Je me souviens de plusieurs fois où je réalisais que je rêvais dans des RN d’écoles, en pleine classe. Je m’amusais alors à me mettre debout sur ma table, shooter dans mes cahiers, danser sur ma table aux yeux de mes camarades oniriques ébahis et de l’institutrice outrée. Je me souviens aussi particulièrement d’en avoir profité pour insulter mes parents ou mes instits oniriques. Vraiment, au début tout ce qui m’intéressait c’était de défier les lois établies en quelques sortes. Plus d'une fois je me suis faite avoir à mon propre jeu, notamment une fois une instit qui m’avait embrouillée suite à mes turbulences lors de son cours onirique. Je lui avais rétorqué “je m’en fous je rêve !!” et elle m’avait répondu que c’était n’importe quoi, que ce n’était pas un rêve etc. Pas très sûre de moi (et n’ayant pas de TR pour vérifier), je me faisais souvent avoir dans ce genre de situations et je me suis rassise à ma chaise honteuse et confuse, la lucidité s’étant envolée. Je me souviens qu’au réveil de ce RL en particulier j’étais super choquée de l'aplomb de ce PR et de son “esprit d’initiative” en quelques sortes. Je pense que cette situation m’a fait très vite comprendre que le rêve n’était pas forcément d’accord avec la lucidité et que les PR pouvaient essayer de me la faire perdre. Une autre fois, lucide dans la cour de mon école, j'étais partie en courant vers le portail pour sortir et une surveillante m'avait rattrapée par le bras. Encore la même conversation, moi, sûre de rêver, et elle me répondant du tac au tac que je raconte n'importe quoi. Là encore, je suis piteusement retournée dans la cour comme si j'étais IRL.
Sinon je me souviens aussi d’une gamine que je n’aimais pas IRL, et avec ma sœur qui ne l’aimait pas non plus, on s’était fixé comme objectif de la faire apparaître et de lui mettre la misère. Pas de violence physique, mais tout simplement l’insulter, l’humilier etc., ça nous amusait. Je ne sais pas si c’était très sain ou pas, avec le recul, mais à la limite il vaut mieux faire ça en rêve qu’en réalité ?
Un objectif un peu plus léger que j’avais eu aussi, c’était de manger des aliments que j’adorais et qui m’étaient interdits IRL (comme le Nutella). Je me souviens d’un RL dans lequel j’étais dans ma chambre et je descendais les escaliers à toute vitesse pour atteindre la cuisine en bas, et je priais intérieurement pour atteindre le rez de chaussée avant de me réveiller. Ensuite j’ai ouvert un placard et je me suis enfilé un pot sans vergogne. Je me souviens aussi de m’être beaucoup amusée à briser des vitres, lancer de la vaisselle par terre. Finalement avec le recul je trouve ça logique que les premières idées qu’un enfant a en RL ne soient pas de se lancer dans des trucs extraordinaires, mais juste de braver les interdits. Je pense que c’était aussi une forme de tâtonnement : ça me montrait ce qu’il était possible de faire, comment me déplacer dans ces décors irréels, comment réagit la matière quand on la manipule, la détruit, par ce biais là j’ai découvert les premiers “bugs” oniriques (les verres qui refusent de se casser même quand je les balance de toutes mes forces dans un mur, etc…).


5) Échanges avec les personnages

Comme j’ai déjà commencé à l’évoquer, le problème de pouvoir tester la réalité s’est imposé à cause des PR qui me faisaient douter de ma lucidité. En général la prise de lucidité était nette et sans encombre, mais au cours du RL certains événements pouvaient me faire douter. Dans ce type de situation, il est arrivé une fois que je demande carrément à une copine onirique qui m’accompagnait “est ce que je suis en train de rêver ?”. Elle s’est mise à avoir une drôle de réaction, bafouillant, cherchant ses mots, le regard fuyant. Son attitude bizarre m’a permis de confirmer que je rêvais, et suite à ce RL j’ai utilisé cette technique à chaque fois que je doutais. Il me suffisait de demander à quelqu’un si je rêvais, et de guetter son hésitation / son “bug”, pour avoir une confirmation. Je ne crois pas que j’utilisais ce TR de fortune dans la réalité, mais seulement en RL. Le TR peut être un inducteur de lucidité (je m’en suis rendue compte bien plus tardivement), mais à ce stade j’avais des prises de conscience spontanées, je savais instinctivement que je rêvais, le TR n’étant là que pour m’aider en cas de doute.
Toutefois à un moment, quand j’étais un peu plus âgée (au collège), dans un rêve j’ai demandé à mon amie A. si je rêvais et elle m’a répondu très naturellement, ce qui m’a troublée. Je ne sais plus ce qu’elle m’a dit mais c’était très cohérent et plausible, ça m’a bien déroutée. J’ai vu la limite de ma vérification, et pendant tout une période suite à ça j’avais pour objectif de tester A. en lui posant toutes sortes de questions en RL, car je la considérais comme un PR particulier. Je me souviens que je lui en parlais IRL et ça l’amusait beaucoup. En revanche, pas trop de souvenirs de nos échanges lucides, ce que j’ai bien pu lui demander, ce qu’elle me répondait… Seulement que j’essayais tant bien que mal mon “TR” sur elle, et que des fois, elle finissait par buguer comme les autres PR. J'ai aussi testé des répliques sur de nombreux PR (souvent les provoquant en leur disant qu'ils n'existent pas) pour voir leurs réactions, etc...


6) Personnages décédés

Je ne sais plus comment ça a commencé, mais à un moment pendant ces 4 ans de RL naturels, j’ai eu comme objectif de faire apparaître mes animaux de compagnie décédés IRL. Je me souviens d’un RL en particulier dans lequel j’étais dans la maison de mes parents et j’étais descendue à la cave pour être tranquille. Je n’avais rien dit, rien fait, juste je m’attendais naturellement à y trouver mes deux hamsters (morts dans la réalité), et tout d’un coup ils étaient là, crapahutant sur les tuyaux qui sortaient du plafond. Je me souviens qu’après ces premières prises de contrôle un peu “surnaturelles” (utilisant des vrais pouvoirs), je me suis vite aperçue que ma réussite dépendait de si j’y croyais ou non. Je disais souvent à ma sœur qu’il fallait y croire très fort et n’avoir aucun doute, d'ailleurs ça me fait penser à l’extrait de vidéo que Djazz a partagé aujourd'hui, drôle de coïncidence.
J’ai fait ça quelques fois avec des animaux, mais je n’ai jamais osé essayé avec des proches humains. Sauf une fois, avec le grand père d’une amie (que j’avais déjà rencontré IRL mais je le connaissais à peine), ça m’impressionnait moins étant donné la distance affective.
J’ai fait un RL dans lequel j’étais sur un chemin de campagne, et je l’ai appelé par son prénom. Il est apparu sans encombre, et je me suis mise à lui parler, ne sachant que dire, j’ai improvisé et lui ai demandé si il voulait que je transmette un message à sa fille (la mère de ma copine, donc). Il m’a répondu qu’il fallait que je parle de Soeur […] (le nom d’une religieuse) à sa fille. Après ce RL, j’en avais parlé à ma copine et je m’étais demandé si il fallait que j’en parle à sa mère. Ça m’avait beaucoup déboussolée, ce n’était pas très sain à mon âge je m’étais sérieusement demandé qui j’avais croisé, est ce que c’était l’esprit de son grand père ? Est ce qu’il fallait que je prenne son message au sérieux et que je le transmette? J’avais d’ailleurs un peu parlé de cet épisode dans un topic sur les enfants et les RL (et pourquoi moi je n’étais pas spécialement pour les encourager à en faire).


7) Croyances limitantes

Après la subversion, et mes premières observations quant aux “pouvoirs” que j’avais dans ce monde inédit, j’ai essayé quelques trucs assez simples comme traverser les murs ou encore faire de grands sauts (presque du vol, sans en être). Mais pour autant, quelque chose m’a complètement échappé, je n’ai pas compris l’étendue des possibilités. En arrivant sur le forum ça a un peu été le choc quand j'ai découvert qu’on pouvait aller sur une autre planète, voler, changer de corps etc… Je ne saurais pas expliquer pourquoi, mais avant j’avais des sortes de croyances me donnant l’impression que c’était impossible, dans le sens que je ne l’avais jamais ne serait-ce qu’envisagé. Pour moi, la gravité était certes différente en rêve, mais quand même présente. Je n’avais vraiment pas conscience du contrôle qu’on (je) pouvait avoir sur le rêve. Et je prenais toutes les réflexions des PR très au sérieux (ça me fait penser aux RL de Mansaoba ça), j'étais très tributaire de mes croyances. J'avais aussi des peurs infondées genre peur de l'obscurité, là encore, découlant d'oniro-croyances.


8.) Exploration et contemplation

Il y a autre chose que je suis obligée d’aborder, c’est le choc qu’a induit un RL en particulier. Je me suis rendue compte que je rêvais dans un décor très ensoleillé, je me souviens qu’il y avait des enfants en train de jouer, des voiturettes en plastique pour bambins etc. Mon niveau de lucidité dans ce RL était très élevé et m’a fait l’effet d’une véritable révélation. J’ai regardé autour de moi les PR faire leur vie, la lumière, etc. Je me suis approchée d’un mur et je l’ai juste regardé attentivement, il était bétonné avec des tas de fissures, imperfections, saletés. C’était vraiment très réel et ça m’a limite fait un peu peur. Je me suis clairement dit qu’au niveau du réalisme, il n’y avait tout bonnement aucune différence avec le monde réel. Au réveil, ça m’a fait bien cogiter et je me souviens m’être dit tel quel “Il y a autre chose”. Sans pour autant mettre de mots là dessus, j’avais toujours cru que le monde était la réalité dans laquelle je me réveillais tous les matins, et que ce n’était qu’ici qu’on pouvait “exister” en quelques sortes. Et là tout d’un coup je découvrais qu’il y avait “autre chose”, un autre endroit où je pouvais exister. C’était quelque chose de très positif, mais ma grande frustration était de ne pas pouvoir l’expliquer à quelqu’un d’autre (je ne suis même pas sûre d’avoir parlé de ce sentiment à ma sœur en fait ?).
J’ai eu d’autres RL comme ça au cours desquels je me contentais de toucher tout ce qui était autour de moi, écouter le vent, regarder les PR faire leur vie comme s'ils étaient en autonomie par rapport à moi. C’était vraiment fascinant de découvrir un truc pareil dont personne ne m’avait jamais parlé avant. J’avais la (très humble :D) sensation d’avoir découvert un autre continent.
Not all those who wander are lost - J.R.R. Tolkien

Journal de RL
Journal de RN

Hors ligne Lune-Bleue

  • Modérateur du forum
  • ******
  • Messages: 9271
  • Sexe: Femme
  • Dormeuse monoculaire
Re : [Discussion] À quoi ressemblent les rêves lucides quand on a 10 ans
« Réponse #1 le: 07 juillet 2020, 18:47:47 pm »
0
9) Fréquence

C’est compliqué d’estimer la fréquence que j’avais pendant ces 4 années. Je crois que c’était très variable : j’ai des souvenirs de périodes où j’en faisais très fréquemment, presque “sur commande” (si je me fixais un objectif que je voulais réaliser le soir même), donc je pense en avoir fait plusieurs par semaine par moments. Mais je me souviens aussi très bien de ne pas en avoir fait pendant un mois par exemple. Vers la fin (peu de temps avant de découvrir le concept de rêve lucide officiel), je n’en faisais qu’un ou 2 par mois d’après ce que j’ai écrit dans ma présentation à mon arrivée ici.


10) Découverte du rêve lucide et du forum

Quand j’avais 14 ans, je m’intéressais beaucoup moins aux RL. Je ne me souviens pas de grand chose de mes RL de cette année là, ma fréquence avait chuté comme dit plus haut. Je me rappelle que peu de temps avant de découvrir le forum j’avais essayé de bouger mon corps réel pendant un RL (lever le bras), mais qu’à mon grand dam, ça m’avait réveillée. Je n’en ai pas parlé avant donc j’en parle ici : je faisais également beaucoup de rêves semi-lucides, notamment des rêves d’aventures que je faisais tourner à mon avantage grâce à une conscience de rêver en arrière plan, mais sans véritable lucidité. Je crois que c’est parce que je ne me fixais plus d’objectifs, d’ailleurs c’est marrant car aujourd’hui je fonctionne exactement de la même façon : sans objectifs, ma lucidité est là, mais elle décolle plus difficilement.
Bref, un jour dans un magazine j’ai lu un article sur le rêve lucide et ça m’a vraiment bouleversée, surtout quand j’ai lu qu’il existait des méthodes pour les induire, que c’était étudié en labo etc. Mais purée, moi j’en fait sans le faire exprès !! Je me souviens que j’en avais parlé à tout le monde autour de moi mais ça n’emballait pas les foules (exception faite de ma sœur et d’une amie qui se sont d’ailleurs inscrites sur le forum à l’époque). Le jour même j’ai tapé le terme sur Google, car oui, je pouvais enfin mettre un nom dessus, le “rêve lucide” ! Et j’ai trouvé le forum que je n’ai pas quitté depuis. Je ne sais pas si je pourrais un jour réussir à exprimer ce que j’ai ressenti en découvrant que ce continent (que je pensais avoir découvert seule), était en fait occupé et exploré par tout un tas d’autres personnes sur internet. Ma fréquence était vraiment ouf la première année où j’ai fréquenté Attrape-Songes, à cause de (ou grâce à) ça.


Et aujourd'hui ?

Difficile de résumer le “après” découverte du terme et du forum. Au cours de mes années sur Attrape-Songes, j’ai évidemment découvert plein de trucs, notamment des grands classiques pour d’autres qui étaient révolutionnaires pour moi malgré mes nombreux RL déjà vécus (genre, le vol). J'ai eu des objectifs ludiques, mais aussi beaucoup de très introspectifs, j'ai tenté des trucs farfelus (me soigner en rêve, revivre des traumas etc..., avec l'immense frustration de ne pas pouvoir faire ce travail avec un psy car ils n'y connaissent rien). Je me suis essayée à pas mal de techniques (TR, MILD, WBTB, AS…), mais très clairement, l‘induction de mes RL repose et reposera toujours, je pense, sur le fait d’être disponible pour ça, et d’avoir des objectifs. En arrivant ici et en découvrant tout ce qu’il m’était possible de faire, j’en avais pléthore ce qui explique aussi je pense, ma fréquence. Mais d’un point de vue technique, l’autosuggestion fonctionne quand même très bien chez moi, ça c’est indéniable.
Aujourd’hui beaucoup de choses ont changé : je fais des PS depuis le Lycée donc mes RL ne se cantonnent plus qu’aux DILD même si ça reste la majorité. J’ai des problèmes de sommeil assez lourds alors j’ai lâché toute méthode d’induction. En plus depuis 1-2 ans je suis très occupée mentalement et je le ressens sur la fréquence et la qualité de mes RL. Je me souviens qu’il y a quelques années je pouvais avoir une quinzaine de RL par mois (pas tous des monster RL bien sûr  v-v), alors qu’aujourd’hui j’ai souvent de la semi-lucidité mais les véritables RL sont devenus beaucoup plus rares… Peut être que l’âge adulte joue aussi.

Je ne fais clairement plus des RL de petite fille, mais ça restera gravé toute ma vie. D’ailleurs malgré des objectifs sérieux, voire très sérieux, j’aime toujours casser des trucs, me goinfrer de nutella, faire apparaître mes animaux morts IRL, et contempler le réalisme. Je pense toujours que le RL nous permet de vivre “autre chose”.

Voilà en espérant que ça parle à certains (je pense à Mansaoba) et que ça éclaire d'autres sur ce qui se passe quand on RL de façon "sauvage" et parfaitement non renseignée v-v
Not all those who wander are lost - J.R.R. Tolkien

Journal de RL
Journal de RN

Hors ligne Mansaoba

  • Rêveur actif
  • *
  • Messages: 322
  • Sexe: Femme
  • Hey les onironautes!
Re : [Discussion] À quoi ressemblent les rêves lucides quand on a 10 ans
« Réponse #2 le: 07 juillet 2020, 19:40:12 pm »
0
Merci Lune pour ce loooong poste ma foi très intéressant et très parlant même si nos parcours sont différents.

Déjà j'ai connu le RL vers mes 12-13 ans, et c'est en connaissant le phénomène que j'ai fait l'effort de me souvenir de mes rêves. Tandis que toi tu as commencé bien avant, et sans élément extérieur.

Pour le reste c'est globalement pareil, j'ai commencé à faire des petits RLs très courts où j'avais des simples objectifs : voler, insulter, manger...
Après j'avais tendance à abandonner (parce que je voulais en faire plus souvent ralala), et je me souviens en avoir énormément parlé avec mes deux meilleures amies, et on a même créé un groupe Snap où on racontait tous nos rêves. C'était hyper amusant, on adorait écouter (en plus sous forme d'audio c'est plus fun) nos rêves complètement WTF. Et bien sûr, on fantasmait sur le RL partagé... Mais j'étais la seule à faire ses RLs parmi elles :P. Le temps est passé, j'ai commencé à utiliser un JR, puis en me retrouvant sur attrapes songes, mes objectifs et ma fréquence ont été multipliés par 10 000! Et en m'identifiant comme rêveuse lucide naturelle, j'ai développé une sorte d'AS imbattable. Je pense avoir lu un témoignage de ce genre de SRV dans son journal.

Pour les premières prises de conscience au fil d'un cauchemar, je comprends totalement. Le plus souvent, je revivais des scènes:
- mon père qui me fait des chatouilles douleureuses argh (cauchemar commun avec mes sœurs  :blink:)
- Loup qui apparaît dans mon couloir
- Quelqu'un qui me poursuit sur le trottoir devant ma maison

Et après je me rendais compte que je rêvais et j'essayais de me réveiller.

Citer
Je me souviens aussi particulièrement d’en avoir profité pour insulter mes parents ou mes instits oniriques.
Ça je ne le fais plus, la dernière fois je me suis battue avec mon père et il a gagné ;D

Citer
juste braver l’interdit était quelque chose d’excitant pour moi.
Il y a tout de même des interdits que je ne pourrai jamais faire en RL. Comme torturer quelqu'un, tuer "pour le fun"... Aussi une fois un PR m'a proposé du porc et même si en manger n'aurais eu aucun impact sur la Mansaoba d'IRL, j'ai préféré ne pas tenter le coup par principe...

Citer
Et je prenais toutes les réflexions des PR très au sérieux (ça me fait penser aux RL de Mansaoba ça),
Maintenant je ne prends au sérieux que les réflexions qui m'arrangent ;D J'ai été trop longtemps menée en bateau... :(
Mais bon, ça a donné des RLs assez fun.

C'est cool qu'en même temps que toutes tes occupations, des prises de lucidité ressurgissent pendant tes nuits Lune. Mes RLs compensent le manque d'action dans ma vie diurne, et toi tu n'en a probablement pas besoin !



Hors ligne Saphyr

  • Dreamscaper
  • Modérateur du forum
  • ******
  • Messages: 1631
  • Sexe: Homme
    • Mon journal de rêves
Re : [Discussion] À quoi ressemblent les rêves lucides quand on a 10 ans
« Réponse #3 le: 07 juillet 2020, 23:17:05 pm »
0
C'est édifiant de lire ce genre d'histoires ! Merci Lune pour cette initiative et ce très long post. Je fais partie de ceux qui ont des souvenirs de rêves lucides accidentels et anecdotiques étant enfant - autrement dit, je suis loin d'être un RLeur naturel.

Merci aussi Mansaoba d'avoir partagé ton vécu, c'est intéressant de voir des similitudes entre vous. Similitudes qui me semblent assez logiques d'un point de vue psychologique en fait : cauchemars désamorcés, réveils forcés, transgressions, côté ludique, puis objectifs plus personnels. Au final on peut retrouver des cheminements similaires (à des niveaux différents bien sûr) chez des ados / adultes qui découvrent le RL.
Mon journal de rêves : Au Fil du Vent (Tome V)
Mon second journal illustré par IA : Fantasmagories

Hors ligne Djazz

Re : [Discussion] À quoi ressemblent les rêves lucides quand on a 10 ans
« Réponse #4 le: 09 juillet 2020, 13:44:39 pm »
0
Et ben ...sacré évolution  :amen: ( écris un livre  (rofl) ) super intéressant de voir comment tu as évolué dans les RL,   ta façon de voir les choses étant petite et l'apprentissage sans aucune aide extérieur hormis ta soeur ( et c'est quand même une belle chance d'avoir pu partager ça avec elle ) .  Ce p'tit moment de rebelle dans la classe d'école ma bien fait sourir :D
Je trouve ça super intéressant aussi de voir que tu en es venu à des réflexions tout à fait logique au fils du temps et bien utile ( TR en remettant en cause la realité, autosuggestion, croire, contemplation etc ) . Comme quoi intuitivement, même très jeune tu as bien géré l'apprentissage des RL.  et ça c'est top
Merci pour ce témoignage .

Internet c'est super quand même ! J'imagine bien l'effet que ça à dur te faire en découvrant que tu n'étais pas la seule à explorer ce petit monde !

Ps : Maintenant je sais d'où vient ce pseudo "Lune-bleue" héhé.
Ici, TOUT est possible.( ou presque ^^')

Hors ligne Paul

  • Expert onironaute
  • *****
  • Messages: 19079
  • Sexe: Homme
Re : [Discussion] À quoi ressemblent les rêves lucides quand on a 10 ans
« Réponse #5 le: 09 juillet 2020, 18:59:35 pm »
0
Super ton témoignage Lune que j'ai pris plaisir à lire, bien aidé par la mise en place de paragraphes sur ton évolution jusqu'à aujourd'hui. 8)

Je connaissais pas mal de choses sur ton parcours, facilité par toutes ces années à tes côtés sur le forum j'imagine. Mais celui qui m'a le plus marqué parmi tes témoignages sur le forum, c'est lorsque tu as évoqué que tu te souvenais de ta première prise de conscience IRL (je parle bien IRL, non d'un RL), qui me semble était à l'âge de 2 ou 5 ans, en tout cas tu m'avais scotché ce jour là.

D’ailleurs malgré des objectifs sérieux, voire très sérieux, j’aime toujours casser des trucs, me goinfrer de nutella, faire apparaître mes animaux morts IRL, et contempler le réalisme. Je pense toujours que le RL nous permet de vivre “autre chose”.

Le côté ludique du RL s'impose naturellement comme tu l'expliques avec la notion d'interdits bravée dans un RL. Je crois que c'est commun à beaucoup, et je dirais que c'est tout à fait normal, jeune ou plus âgé physiquement, on reste tous quand même de grands enfants mentalement, si on fait abstraction du rôle qu'on s'attribue auprès des autres en grandissant. Et pour le coup, le RL permet de se lâcher comme jamais.

Et j’ai trouvé le forum que je n’ai pas quitté depuis. Je ne sais pas si je pourrais un jour réussir à exprimer ce que j’ai ressenti en découvrant que ce continent (que je pensais avoir découvert seule), était en fait occupé et exploré par tout un tas d’autres personnes sur internet. Ma fréquence était vraiment ouf la première année où j’ai fréquenté Attrape-Songes, à cause de (ou grâce à) ça.

J'aime ton image du continent, c'est vraiment celui qui ne voit pas sur la carte, et où il est difficile d'en repartir une fois le 1er pied posé dessus. J'avoue que parfois il m'est arrivé de regretter de l'avoir découvert pour son côté chronophage, et cette sensation d'avoir loupé des choses à faire ailleurs. :)
Technique pour provoquer des FE en cliquant ICI

En ligne Sebastiii

  • Expérienceur de rêves
  • Modérateur du forum
  • ******
  • Messages: 11377
  • Sexe: Homme
  • Rêver en toute conscience, tel est le chemin 👍
    • Forum d'Attrape-songes
  • Mon journal des rêves:
Re : [Discussion] À quoi ressemblent les rêves lucides quand on a 10 ans
« Réponse #6 le: 09 juillet 2020, 21:18:36 pm »
0
Merci pour ce grand partage :)
Pas moment, j'ai l'impression de lire ce que ma fille ainée a vécu, elle fait beaucoup de rêve mais les cauchemars, les prises de conscience, etc. quand elle les décrit ça ressemble beaucoup :)

Je ne vais pas pouvoir témoigner lol, j'ai commencé bien plus tard (42 ans) nom mais, c'est pas possible ça !!
 :D
Tout le monde peut y arriver
Découverte du RL en 2020 avec motivation et détermination, on évolue (n'étant pas un RLeur natif)👍
Mes expériences sur le monde du rêve avec les notifications ICI
Mon retour d'expérience sur le RL

Hors ligne delflol

Re : [Discussion] À quoi ressemblent les rêves lucides quand on a 10 ans
« Réponse #7 le: 11 juillet 2020, 19:07:02 pm »
0
Merci lune pour ce partage qui a du te prendre des heures !!
c'est vraiment intéressant et je vais prendre du temps pour tout lire  &inlove&
C'est vrai qu'on ne sait rien sur les RLs d'enfant  :)
Dans la nuit, la vie prend jour...
Le monde appartient à ceux qui se COUCHE tôt !
Iktomi : 2
Iktomi : 9

Hors ligne delflol

Re : [Discussion] À quoi ressemblent les rêves lucides quand on a 10 ans
« Réponse #8 le: 11 juillet 2020, 20:50:32 pm »
0
Lune j'ai lu ton témoignage à voix haute pour Jérémie qui a été aussi captivé que moi  &inlove&

Citer
8.) Exploration et contemplation

Il y a autre chose que je suis obligée d’aborder, c’est le choc qu’a induit un RL en particulier. Je me suis rendue compte que je rêvais dans un décor très ensoleillé, je me souviens qu’il y avait des enfants en train de jouer, des voiturettes en plastique pour bambins etc. Mon niveau de lucidité dans ce RL était très élevé et m’a fait l’effet d’une véritable révélation. J’ai regardé autour de moi les PR faire leur vie, la lumière, etc. Je me suis approchée d’un mur et je l’ai juste regardé attentivement, il était bétonné avec des tas de fissures, imperfections, saletés. C’était vraiment très réel et ça m’a limite fait un peu peur. Je me suis clairement dit qu’au niveau du réalisme, il n’y avait tout bonnement aucune différence avec le monde réel. Au réveil, ça m’a fait bien cogiter et je me souviens m’être dit tel quel “Il y a autre chose”. Sans pour autant mettre de mots là dessus, j’avais toujours cru que le monde était la réalité dans laquelle je me réveillais tous les matins, et que ce n’était qu’ici qu’on pouvait “exister” en quelques sortes. Et là tout d’un coup je découvrais qu’il y avait “autre chose”, un autre endroit où je pouvais exister. C’était quelque chose de très positif, mais ma grande frustration était de ne pas pouvoir l’expliquer à quelqu’un d’autre (je ne suis même pas sûre d’avoir parlé de ce sentiment à ma sœur en fait ?).
J’ai eu d’autres RL comme ça au cours desquels je me contentais de toucher tout ce qui était autour de moi, écouter le vent, regarder les PR faire leur vie comme s'ils étaient en autonomie par rapport à moi. C’était vraiment fascinant de découvrir un truc pareil dont personne ne m’avait jamais parlé avant. J’avais la (très humble :D) sensation d’avoir découvert un autre continent.
Ce passage me plait particulièrement çar c'est ce que je ressens et n'ai jamais pu l'expliquer clairement.
Dans la nuit, la vie prend jour...
Le monde appartient à ceux qui se COUCHE tôt !
Iktomi : 2
Iktomi : 9

Hors ligne Saphyr

  • Dreamscaper
  • Modérateur du forum
  • ******
  • Messages: 1631
  • Sexe: Homme
    • Mon journal de rêves
Re : [Discussion] À quoi ressemblent les rêves lucides quand on a 10 ans
« Réponse #9 le: 12 juillet 2020, 00:02:23 am »
0
Citer
J’ai regardé autour de moi les PR faire leur vie, la lumière, etc. Je me suis approchée d’un mur et je l’ai juste regardé attentivement, il était bétonné avec des tas de fissures, imperfections, saletés. C’était vraiment très réel et ça m’a limite fait un peu peur. Je me suis clairement dit qu’au niveau du réalisme, il n’y avait tout bonnement aucune différence avec le monde réel.
Tu me fais rebondir là-dessus aussi Delflol. Clairement c'est un des aspects du RL que je préfère. Je me souviens du premier rêve que j'avais posté sur AS. A un moment donné je prenais le téléphone d'une fille, essayais de lire ce qui était écrit dessus, et le reposait sur la table en bois brut, sans regarder. Le léger bruit du choc du portable et les vibrations sur le bois jusque dans ma main, sans même une stimulation visuelle, ça m'avait fait halluciner, et je me souviens que tu l'avais noté aussi, Lune. C'était un détail à la noix dans le rêve, mais cette émulation de nos sens avec une telle exactitude (d'autant plus si l'on porte son attention dessus), j'ai toujours trouvé ça incroyable.
Mon journal de rêves : Au Fil du Vent (Tome V)
Mon second journal illustré par IA : Fantasmagories

Hors ligne delflol

Re : [Discussion] À quoi ressemblent les rêves lucides quand on a 10 ans
« Réponse #10 le: 12 juillet 2020, 11:09:31 am »
0
Dis moi lune, ton pseudo vient de cet épisode ? celui ou tu vois une lune bleue ?  &inlove&
Dans la nuit, la vie prend jour...
Le monde appartient à ceux qui se COUCHE tôt !
Iktomi : 2
Iktomi : 9

Hors ligne Lune-Bleue

  • Modérateur du forum
  • ******
  • Messages: 9271
  • Sexe: Femme
  • Dormeuse monoculaire
Re : [Discussion] À quoi ressemblent les rêves lucides quand on a 10 ans
« Réponse #11 le: 15 juillet 2020, 11:14:25 am »
0
Je prends le temps de vous répondre aujourd'hui (vacances &inlove& &inlove& )
Merci beaucoup pour vos retours, j'avais surtout écrit ça "pour moi", pour en avoir une trace quelque part une bonne fois pour toutes, en imaginant que ça n'intéresserait pas forcément grand monde (à part Mansaoba), et finalement je suis encore une fois agréablement surprise &inlove&

@Mansaoba :
Citer
Déjà j'ai connu le RL vers mes 12-13 ans, et c'est en connaissant le phénomène que j'ai fait l'effort de me souvenir de mes rêves. Tandis que toi tu as commencé bien avant, et sans élément extérieur.

Pour le reste c'est globalement pareil, j'ai commencé à faire des petits RLs très courts où j'avais des simples objectifs : voler, insulter, manger...
Effectivement on diffère sur ce point, le côté naturel de la lucidité. En revanche ce qui nous lie c'est le côté prédispositions (car tu en as clairement), et le fait d'en avoir fait très jeune.

Citer
je me souviens en avoir énormément parlé avec mes deux meilleures amies, et on a même créé un groupe Snap où on racontait tous nos rêves. C'était hyper amusant, on adorait écouter (en plus sous forme d'audio c'est plus fun) nos rêves complètement WTF.
Tu avais déjà évoqué dans ton JR que tu parlais de tes RL à des amies (je ne sais pas si il s'agit des mêmes amies), c’est vraiment extra !!

Citer
Et en m'identifiant comme rêveuse lucide naturelle, j'ai développé une sorte d'AS imbattable. Je pense avoir lu un témoignage de ce genre de SRV dans son journal.
Je me souviens de sa réflexion là dessus, d'ailleurs la stratégie récente de Mèche (qui se convainquait qu'il était capable de faire des RL toutes les nuits) allait un peu dans ce sens aussi.

Citer
Il y a tout de même des interdits que je ne pourrai jamais faire en RL. Comme torturer quelqu'un, tuer "pour le fun"... Aussi une fois un PR m'a proposé du porc et même si en manger n'aurais eu aucun impact sur la Mansaoba d'IRL, j'ai préféré ne pas tenter le coup par principe...
Je comprends complètement, chacun se fixe les limites qu'il ou elle veut 8)

Citer
C'est cool qu'en même temps que toutes tes occupations, des prises de lucidité ressurgissent pendant tes nuits Lune. Mes RLs compensent le manque d'action dans ma vie diurne, et toi tu n'en a probablement pas besoin !
Si je pouvais avoir moins d'action dans mes journées ça m'arrangerait ;D

@Saphyr :
Citer
Au final on peut retrouver des cheminements similaires (à des niveaux différents bien sûr) chez des ados / adultes qui découvrent le RL.
Oui complètement ! Je m'en suis particulièrement rendue compte en essayant de structurer, c'est un peu différent (un peu plus puéril) mais finalement pas si éloigné de ce qui se passe pour un débutant adulte.
Citer
Le léger bruit du choc du portable et les vibrations sur le bois jusque dans ma main, sans même une stimulation visuelle, ça m'avait fait halluciner, et je me souviens que tu l'avais noté aussi, Lune. C'était un détail à la noix dans le rêve, mais cette émulation de nos sens avec une telle exactitude (d'autant plus si l'on porte son attention dessus), j'ai toujours trouvé ça incroyable.
&inlove& &inlove& C'est vraiment le genre de moments qui font réaliser l'énormité du phénomène je trouve. Dans mon cas ça avait été à la fois troublant, incroyable, et effrayant, car je pensais être un peu la seule (avec ma sœur) à vivre ça. Quand j'en parlais à mes copines elles me regardaient comme ça :blink:

@Djazz :
Citer
Je trouve ça super intéressant aussi de voir que tu en es venu à des réflexions tout à fait logique au fils du temps et bien utile ( TR en remettant en cause la realité, autosuggestion, croire, contemplation etc ) . Comme quoi intuitivement, même très jeune tu as bien géré l'apprentissage des RL.  et ça c'est top
Oui finalement ça permet quand même de constater que les méthodes d'induction ne sortent pas de nulle part, et on aurait peut être tous pu les "deviner" un peu intuitivement.
Citer
Internet c'est super quand même ! J'imagine bien l'effet que ça à dur te faire en découvrant que tu n'étais pas la seule à explorer ce petit monde !
Clairement ça a été une de mes plus grandes joies d'internet (sinon la plus grande joie) je pense v-v

@Paul :
Citer
Je connaissais pas mal de choses sur ton parcours, facilité par toutes ces années à tes côtés sur le forum j'imagine. Mais celui qui m'a le plus marqué parmi tes témoignages sur le forum, c'est lorsque tu as évoqué que tu te souvenais de ta première prise de conscience IRL (je parle bien IRL, non d'un RL), qui me semble était à l'âge de 2 ou 5 ans, en tout cas tu m'avais scotché ce jour là.
Ah oui la fameuse fois où je me suis littéralement rendue compte que j'existais v-v Je suis toujours à la recherche d'un témoignage qui ressemblerait au mien car je reste convaincue que tout le monde doit bien vivre ça à un moment ou un autre dans la petite enfance. J'ai peut être eu juste plus de chance au niveau mémoire (j'ai des souvenirs très tôt ce qui m'a permis de m'en rappeler).

Citer
on reste tous quand même de grands enfants mentalement, si on fait abstraction du rôle qu'on s'attribue auprès des autres en grandissant.
J'aurais pas mieux dit 8) C'est plus ou moins assumé selon les personnes, personnellement (toi aussi je pense) je préfère celles qui assument et ne se racontent pas d'histoires ni à elles mêmes ni aux autres.

Citer
J'avoue que parfois il m'est arrivé de regretter de l'avoir découvert pour son côté chronophage, et cette sensation d'avoir loupé des choses à faire ailleurs.
C'est vrai que ça peut être chronophage mais vu le manque à gagner je ne me fais pas trop cette réflexion perso. Pas seulement en terme de RL pur, mais même au niveau du forum (les rencontres, les discussions enrichissantes sur tout un tas de sujets &inlove& ).

@Sebastiii :
Citer
Pas moment, j'ai l'impression de lire ce que ma fille ainée a vécu, elle fait beaucoup de rêve mais les cauchemars, les prises de conscience, etc. quand elle les décrit ça ressemble beaucoup
Ce qui est cool c'est qu'elle va pouvoir bénéficier à la fois de son aptitude naturelle, et des bons conseils renseignés de son papa 8)

@delflol :
Citer
Lune j'ai lu ton témoignage à voix haute pour Jérémie qui a été aussi captivé que moi
Oh trop chous tous les deux ! (et pour ton message plus haut, oui ça a du me prendre bien 2h v-v)
Citer
Dis moi lune, ton pseudo vient de cet épisode ? celui ou tu vois une lune bleue ?
Oui tout à fait :D
Not all those who wander are lost - J.R.R. Tolkien

Journal de RL
Journal de RN

 

Page générée en 0.641 secondes avec 43 requêtes.