Bienvenue, Invité
03 février 2023, 14:27:29 pm 
Attrape-Songes le forum sur le rêve lucide
Contrôlez vos rêves ! Découvrez toutes les méthodes et techniques d'induction pour avoir un rêve lucide tout en vous amusant. Devenez le capitaine de vos explorations oniriques...
Merci de vous connecter ou de vous inscrire.
Avez-vous perdu votre e-mail d'activation ?

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Rêves de la communauté
Aujourd'hui      Total     
RN : 10 24999
RL : 0 13231
FE : 0 2564
Au hasard :
rêve normal   rêve lucide   faux-éveil
La boîte à rêves
Recherche avancée  

Nouvelles:

Un peu de lecture sur les expériences du RL avec le Best-of des rêves lucides de 2021, cliquez > ICI <

Auteur Sujet: [Question] Corrélation entre degré de lucidité et fatigue/étape de vie ?  (Lu 375 fois)

Hors ligne Cyelle

  • Rêveur régulier
  • *
  • Messages: 59
  • Sexe: Femme
J'ai regardé ce matin dans les topics et je ne pense pas avoir trouvé ma question, alors je me lance ;

j'ai remarqué, d'après ce forum et ma petite expérience, que les degrés de lucidité varient chez les RLeurs, du TR raté dans un RN à une prise de lucidité réussie avec interaction sur l'univers onirique.

un exemple ;

au réveil ce matin, j'ai eu beaucoup de mal à me souvenir de mon rêve....tout d'un coup, une image me revient ; une forêt en bordure de route, des voitures avec phares allumés. Je me souviens avoir courru....dans le but de me faire renverser par une voiture  ???.....mais je ne voulais pas mourrir, je n'étais pas déséspérée....et puis tout d'un coup, je me suis souvenue ; je savais que je rêvais, et je voulais tenter une expérience avec ces voitures oniriques ; mais arrivée au bord de la route, la réalité de l'image m'a fait peur, bien que je n'ai pas douté rêvé....

Je ne compte donc pas ce rêve comme un RL, dans la mesure où la remémoration de la lucidité n'a pas été fulgurante, un peu floue, d'où ma question ;

pensez vous qu'il y aie une corrélation entre le degré de lucidité et la fatigue, ou les étapes de vie ? Comment se fait il que la lucidité apparaisse plus ou moins clairement, indépendemment de l'entraînement journalier pour ceux qui ont cet objectif au quotidien ?

Non, il n'y a pas de corrélations directes. D'ailleurs, j'ai un peu du mal à comprendre ce que tu entends par "étape de vie" par rapport à ce que tu nous exposes ici.

Il arrive à beaucoup de monde de faire des rêves lucides et de les oublier au réveil. C'est pour cela que le phénomène est  largement ignoré et parfois nié. Cela tient beaucoup au fait que les personnes qui adoptent ce point de vue ne prêtent tout simplement pas attention aux rêves de manière générale. D'après les études sur le sujet d'ailleurs, une grande majorité des gens sur cette planète a déjà fait ou fera au moins un rêve lucide dans sa vie.

Tu as tord de ne pas compter ce rêve comme un RL, c’en était un. Simplement, tu dois encore travailler ta remémoration pour que ce type d'oubli se produise de moins en moins.

Le rêve lucide n'est pas exempt de doutes, d’appréhensions, de peurs ni même de douleurs. Dans le dernier cas, c'est très largement dû aux attentes plus ou moins conscientes que tu te formules. Si tu laisses la peur forger ce que tu vois ou ressens, le rêve suivra.

Par conséquent, je ne vois rien dans ton récit qui soit choquant ou qui doive t’inquiéter. Ce n'est pas parce ce que tu es dans un RL que tu échappes au sentiments négatifs. Le cas des cauchemars lucides est un bon exemple. La peur peut surgir soudainement, sans raison logique, parfois dans des situations qui n'ont rien du tout d'anxiogène. La bonne nouvelle, c'est que tu peux apprendre à gérer tes émotions en RL, donner moins de prise à ce qui t'angoisse ou te terrifie et exercer un véritable contrôle sur ton environnement onirique. C'est ce que je te souhaite.
“We are like the dreamer who dreams and then lives inside the dream... but who is the dreamer?”

Hors ligne Pat

Dans mon cas personnel, des fluctuations emotionnelles auront un impact très positif pour ma lucidité, et un changement radical dans mon mode de vie aurait tendance à provoquer ces fluctuations emotionnelles... Pour ce qui est de la fatigue, Cest pareil. Plus je suis épuisé, plus j'aurai de chances  d'être lucide, et plus ce sera intense. Par ex Jai vecu mes premiers wilds a la naissance de mon enfant, et ceux ci étaient très  intenses, la fatigue et les fluctuations  émotionnelles  y  étaient, et je ne connaissais aucune technique d'induction a l'époque...

Alors que lorsque je suis en vacance a ne rien faire, Jai beau enchaîner les techniques, ça ne fonctionne pas si ma vie est trop monotone. Mais chaque expérimenteur est différent...
Connais-toi toi même et tu connaiteras l'univer et les dieux

Hors ligne SoOLaRiSs

  • Rêveur régulier
  • *
  • Messages: 99
  • Sexe: Homme
  • Mieux vaut régner en enfer que servir au paradis.
Tinnitus, ce que tu dis doit être nuancé. Bien sûr, le rêve qu'il a fait doit être compté en tant que RL mais le plus souvent, quand quelqu'un fait un rêve lucide, il ne l'oublie pas. Evidemment, j'ai déjà oublié une fois ou deux des rêves lucides que j'avais fait mais ce sont les RL parmi les rêves qui sont les plus intenses et donc les plus durs à oublier. Dire que les RL peuvent souvent s'oublier c'est un peu exagéré. Par exemple, il y a deux jours, j'ai fait deux RL dans la même nuit. En me réveillant, les RL avaient été si lucide que je n'avais pas l'impression d'avoir quitté le "plan" du rêve, comme si les deux dimensions étaient jointes (assez dur à expliquer, comme-ci j'avais été dans la réalité tout le long et que mon réveil n'avait pas cassé ce plan). Bref, en me réveillant, les deux RL étaient parfaitement encrés dans ma tête, avec tous les détailles. D'ailleurs, je peux faire une corrélation avec tes interrogations Cyelle. En général, plus je suis fatigué, plus je fais de RL et plus ils sont réaliste. Comme ces deux RL ou je m'étais écroulé de fatigue dans mon lit avant de les faire...
La quête du RL est dur mais je pense que la meilleure arme pour ne jamais oublier ses rêves (et donc ses rêves lucide), c'est sans aucun doute de les écrire tous les jours, ou le plus souvent possible. Quand tu te réveil, tu dois penser à noter ton rêve le plus vite possible. Si tu es trop feignant pour le faire, prend un calepin ou la fonction mémo sur ton portable (si possible) et tu notes des mot-clés, c'est ce que je fais  ;).

Pour ta seconde interrogation "Comment se fait il que la lucidité apparaisse plus ou moins clairement, indépendemment de l'entraînement journalier pour ceux qui ont cet objectif au quotidien ?". Je pense que c'est dû, tout simplement, à comment tu parviens à comprendre que tu rêve. Pour moi, la lucidité de mon rêve est grande quand je comprend par moi-même que je rêve, sans utiliser de TR. Alors que quand j'utilise un TR la lucidité n'est pas aussi bonne, je dois demander à mon inconscient de l'améliorer. J'imagine que c'est dû au fait que quand on s'aperçoit que l'on rêve sans utiliser d'artifice, on est déjà sûr de nous. Alors que le TR émet un doute. Le TR reste un moyen merveilleux bien entendu mais quand je comprend que je suis en rêve sans utiliser de TR, tout parait plus simple, plus clair.   

PS: Moi non plus je ne comprends pas ce que tu veux dire par "étape de vie" ?
La réalité est l'univers du conscient, les rêves l'univers de l'inconscient et les rêves lucides un mélange des deux.

Hors ligne Lune-Bleue

  • Modérateur du forum
  • ******
  • Messages: 9271
  • Sexe: Femme
  • Dormeuse monoculaire
Je trouve pas que ce que dit Tinnitus devrait vraiment être nuancé. C'est pas parce qu'on se souvient mieux d'un RL que d'un RN, en règle générale, que ça nous empêche d'en oublier plein.

Un RL de début de nuit et/ou un RL à faible lucidité, on a pas beaucoup plus de chances de s'en souvenir que d'un RN. Je suis persuadée qu'on fait tous bien plus de RL qu'on ne le pense mais qu'on les oublie car on ne se réveille pas juste après.

Comment pouvons nous affirmer qu'on oublie pas de RL ? Justement si on les a oublié on ne peut pas le savoir ;)
Une façon de s'en rendre compte est de se réveiller tôt dans la nuit, tu verras que si tu fais ça, bizarrement tu te mettras à faire bien plus de RL dès les premiers cycles (en fait tu en as toujours fait c'est juste que tu vas te mettre à t'en souvenir).

Combien de fois je me suis souvenue de RL's des heures après le réveil, voire plusieurs jours après ! À chaque fois je m'en souvenais par flashback grâce à des situations qui m'y faisaient penser IRL, mais si j'avais pas rencontré ces situations je m'en serais peut être jamais rappelé, et c'est sans doute le cas pour pas mal de RL qui disparaissent à jamais de notre mémoire.

Sinon pour te répondre cyelle : la fatigue en elle même ne joue pas tellement sur mes RL, par contre le manque de sommeil est clairement vecteur de lucidité car il me cause des PS matinales dont je me sers pour WILDer, et du rebond REM (+ de sommeil paradoxal = + d'occaz de DILDer).
Pour les changements émotionnels, ça perturbe mes rêves, ça me cause des cauchemars illico et des rêves en boucle mais sur la lucidité en elle même j'ai pas vu de changement.

Par étape de vie, tu veux dire gros changement (genre déménagement, rencontre amoureuse, naissance, deuil, nouveau job, licenciement, etc...) c'est ça ?


Not all those who wander are lost - J.R.R. Tolkien

Journal de RL
Journal de RN

Citer
Dans mon cas personnel, des fluctuations emotionnelles auront un impact très positif pour ma lucidité, et un changement radical dans mon mode de vie aurait tendance à provoquer ces fluctuations emotionnelles...

Je vois ce que tu veux dire Pat. Effectivement, j'ai déjà constaté que je faisais plus facilement des RL dans certaines périodes de stress intense. Dans ce genre de situation, le stress (je reprend mon exemple ici, mais c'est valable pour d'autres états émotionnels intenses) et la fatigue se combinent pour former un cocktail susceptible de provoquer du RL.

Citer
quand quelqu'un fait un rêve lucide, il ne l'oublie pas.

Citer
En me réveillant, les RL avaient été si lucide que je n'avais pas l'impression d'avoir quitté le "plan" du rêve, comme si les deux dimensions étaient jointes (assez dur à expliquer, comme-ci j'avais été dans la réalité tout le long et que mon réveil n'avait pas cassé ce plan). Bref, en me réveillant, les deux RL étaient parfaitement encrés dans ma tête, avec tous les détailles.

Ce n'est pas parce que tu te souvenais intensément de ces RL-là que tu te souviens de tous les RL

Mais surtout, j'ai l'impression qu'avec l'expérience, on RL mieux et non seulement on gagne en maitrise de son univers onirique mais aussi en remémoration. D'autant qu'avec une très bonne remémoration, tu réussis d'avantage à te focaliser sur un moment ou deux de tes rêves en particulier. C'est pour ça qu'on arrive à faire venir en mémoire plus facilement un RL que l'on vient de faire ou que l'on a fait dans la nuit.

Citer
Par étape de vie, tu veux dire gros changement (genre déménagement, rencontre amoureuse, naissance, deuil, nouveau job, licenciement, etc...) c'est ça ?

Cette question va totalement dans le sens de la première réflexion de mon post. Peut-tu nous en dire d'avantage, Cyelle?





“We are like the dreamer who dreams and then lives inside the dream... but who is the dreamer?”

Hors ligne Pat

cest vrai qu'on peut oublier des RL, surtout s'ils ont été fait au milieu de la nuit et quon fait d'autres reves apres, à moins qu'on se lève a chaque fin de cycle pour noter nos rêves, dans ce cas on se rendrait compte quon est Beaucoup plus lucide quon le pense...
On ignore tant de nos propres expériences interieurs quand on y songe  
Connais-toi toi même et tu connaiteras l'univer et les dieux

Hors ligne Cyelle

  • Rêveur régulier
  • *
  • Messages: 59
  • Sexe: Femme
Merci beaucoup pour vos réponses :D

Alors, oui, par étapes de vie, j'entendais grands changements comme l'a dit Lune Bleue.

En faites, la réponse de Tinnitus et Lune Bleue me rassure, ça me fait plaisir de savoir que ce rêve peut compter comme un RL et que je peux encore travailler pour augmenter ma lucidité et ma mémoire (ainsi que mes peurs)

En ce qui concerne la mémoire, mon cahier de rêve est scotché à ma table de nuit, et comme je me réveil deux fois par nuit en moyenne pour faire pipi (merci ma petite vessie), je note quelques mots dnas le noir et je reforme le puzzle au matin.

Pour la corrélation fatigue lucidité, je me rends compte que j'avais tout faux, mais d'un côté ça me rassure aussi, cette fausse idée ne m'aidait pas.

Et c'est vrai Pat, quand ma fille est née, j'étais tellement fatiguée que j'arrivais à rêver entre deux pleurs très rapprochés de quelques minutes...comme quoi....mais je ne m'entrainais pas au rl à l'époque.

Enfin merci encore, j'adore ce forum :D

 

Page générée en 0.608 secondes avec 39 requêtes.