Bienvenue, Invité
02 février 2023, 02:31:09 am 
Attrape-Songes le forum sur le rêve lucide
Contrôlez vos rêves ! Découvrez toutes les méthodes et techniques d'induction pour avoir un rêve lucide tout en vous amusant. Devenez le capitaine de vos explorations oniriques...
Merci de vous connecter ou de vous inscrire.
Avez-vous perdu votre e-mail d'activation ?

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Rêves de la communauté
Aujourd'hui      Total     
RN : 0 24980
RL : 0 13231
FE : 0 2563
Au hasard :
rêve normal   rêve lucide   faux-éveil
La boîte à rêves
Recherche avancée  

Nouvelles:

Vous souhaitez nous aider à faire vivre le forum avec une participation aux frais de fonctionnement du site (hébergement, nom de domaine) , cliquez > ICI <

Auteur Sujet: [Question] Dialogue avec nos personnages intérieurs "somniloquie"  (Lu 964 fois)

Hors ligne naurale

  • Songeur tâtonnant
  • Messages: 6
Pouvez vous me faire part de vos conversations dans vos rêves lucides. L'implication de ces dialogues est très grande , la somniloquie est encore considérée comme un trouble du langage.
On considère encore que dialoguer ou entendre des voix à l'état diurne ou nocturne est un trouble mental.
Vos expériences pourraient contribuer à faire évoluer ces croyances.
Merci de votre retour
Naurale

Hors ligne Lune-Bleue

  • Modérateur du forum
  • ******
  • Messages: 9270
  • Sexe: Femme
  • Dormeuse monoculaire
Re : [Question] Dialogue avec nos personnages intérieurs "somniloquie"
« Réponse #1 le: 28 janvier 2019, 16:20:26 pm »
0
Salut naurale, bienvenue sur le forum (Hi) N'hésite pas à te présenter dans la section faite pour afin de nous parler de toi et de ton expérience avec les rêves lucides : http://www.attrape-songes.com/forum/presentation-des-membres/

Citer
On considère encore que dialoguer ou entendre des voix à l'état diurne ou nocturne est un trouble mental.
Vos expériences pourraient contribuer à faire évoluer ces croyances.
Entendre des voix au cours de rêves (normaux, pas lucides) n'est pas considéré comme un trouble mental, c'est quelque chose de normal. On a tous des conversations pendant nos rêves. Donc ce n'est pas + bizarre en rêve lucide, au contraire on dialogue mais cette fois en étant conscient que notre interlocuteur/interlocutrice est un personnage d'un rêve, et non quelqu'un de réel :)

J'ai souvent des dialogues avec mes personnages de rêves, ça va être difficile de tous te les transmettre v-v Cela dit, je te conseille d'aller dans la section des Journaux de rêves, tu en trouveras plein dans les récits de RL des membres du forum.

Je peux te partager quelques rencontres et échanges récents (et certains moins récents) :

31 Décembre 2018 :
Citer
[...]je vois un homme qui est un peu caché derrière une porte ouverte, enfin c’est étrange. Il me jette des coups d’oeil timide, on dirait qu’il m’attend. Je m’approche de lui et il sort de son espèce de cachette. J’ai un petit coup de stress parce qu’il a une apparence peu avenante, un visage difforme, en particulier une orbite oculaire qui ressort un peu. Je crois qu’il a aussi une moitié de son corps un peu handicapée. Il me fait penser au bossu de Notre Dame. En fait son apparence est si inquiétante et surtout a surgi d’un coup, que ça me fait peur, j’ai l’impression que le rêve peut tourner au cauchemar.

Ça ressemblait à ça : http://zupimages.net/viewer.php?id=19/03/o5ue.png

Je le salue alors comme si je le connaissais “Ooh ça va ? Ca faisait longtemps !” pour désamorcer tout de suite la situation angoissante qui se pointe. Ca fonctionne si bien qu’il se met à me dire qu’il me cherchait. J’ai peur de perdre ma lucidité, de rentrer dans un scénario, mais comme je n’ai rien de mieux à faire (pas d’objectif) j’accepte, je suis trop curieuse. On rentre dans le bâtiment devant lequel il était, c’est un restaurant. On s’assoit à une table, il y a du monde. Je songe au trombinoscope des PR, interroger des persos sur leur identité c’est un de mes objectifs permanents. Je lui demande alors son nom, et au lieu de me répondre il sort un papier rectangulaire assez petit qui a été déchiré dans la longueur. Il y a des lettres coupées en deux donc ce n’est pas évident, mais je finis par déchiffrer “Enguerrand” (ou quelque chose de proche). Je lui demande ensuite ce qu’il fait dans la vie et il part dans un discours interminable. Je réussis à capter quelques infos dans son monologue, je comprends qu’il a travaillé avec mon amoureux par le passé, quand ce dernier était gendarme. J’en déduis qu’il doit donc bosser dans la gendarmerie.[...]

7 Mai 2018 :
Citer
[...]Je voudrais parler à des PR, je me dirige vers des hommes qui sont dans un camion mais ils s’éloignent je crois, je ne sais plus exactement, en tout cas ça ne se fait pas.

Je me rabats sur une jeune fille, et l’aborde très poliment “bonjour, excuse moi de te déranger j’ai quelques questions à te poser...”.
Je commence par lui demander son nom, à quoi elle répond “Clara”.
Elle m’avait donné son nom de famille mais je l’ai oublié. Je regarde ses vêtements, elle a un haut rayé mais je ne sais plus si c’était à manches courtes, longues, débardeur …? Elle a les cheveux courts et clairs.
Je lui demande son âge, et elle me répond 24 ans, décidément très coopérative. Ça se gâte quand je lui demande ce qu’elle fait dans la vie, elle me répond précipitamment un mélange de plusieurs choses, je devine entre les lignes “je bosse”, mais c’est comme si elle avait dit l’inverse en même temps, du coup ça me laisse perplexe. On dirait que je l’ai prise de court et qu’elle n’a pas réussi à se décider sur la réponse.
Je demande une autre fois et cette fois j’obtiens un “je reste”.

Et puis tout à coup d’une façon très autonome, elle prend la parole en commençant à m’expliquer “je suis très mal en ce moment….”, s’en suit une longue tirade que je n’ai évidemment pas trop comprise ni retenue, je ne m’attendais pas à ce qu’elle parte aussi loin. J’ai juste capté qu’à un moment elle parlait de son patron apparemment un peu dictateur.
Elle me touche beaucoup les bras en me parlant, ça m’est un peu oppressant, je la laisse donc à son monologue.[...]


18 Juillet 2012
Citer
Je saute par la fenêtre, et atterrit dans la rue, il y a beaucoup de monde, je cours un peu, et je vois S. qui me suit. Je me souviens de mon objectif, et me tourne vers elle : «  C'est quoi mon métier idéal ? Enfin, le métier qui me rendrait le plus heureuse dans ma vie ? » (là par contre, j'ai exactement dit ça)
Elle me répond du tac au tac « Musicienne ! » (Hallelujah, un PR qui répond bien)
Je lui demande si elle est sûre, elle me répond qu'elle trouve ça un peu « exagéré » quand même ( ??? )

Je continue mon chemin, la rue devient différente d'IRL, il y a des commerces de tous les côtés, et c'est bourré de monde, il n'y a toujours que peu de lumière, mais je vois quand même bien, alors je ne perds pas mon temps à essayer d'en mettre. Je demande à un gars au hasard, qui doit avoir le même âge que moi, «  C'est quoi mon métier idéal ?
Enfin, le métier qui me rendrait le plus heureuse dans ma vie ? » Il me répond un truc incompréhensible, il s'en va, je le suis. Je lui demande de répéter (toujours en marchant), même réponse. Je lui dis de parler français, parce que là je ne comprends pas, et là il répond « coursier ». Je le remercie

22 Août 2015 :
Citer
Une autre femme, plus âgée encore cette fois (la cinquantaine) s'arrête et m'observe.
J'accours vers elle, et lui dis que je rêve. Elle ne réagit pas, pourtant j'aimerais pouvoir constater sa prise de conscience de sa propre nature, c'est à dire qu'elle est un PR.

J'ajoute donc « je rêve, vous et moi sommes dans mon rêve, ça vous évoque rien ? Qu'est ce que vous pouvez en déduire ? »

Elle me répond du tac au tac, à peine avais-je fini ma question, sur un ton agacé :
« j'en déduis qu'ils ont ENCORE mal fait leur boulot, en interne ».

Not all those who wander are lost - J.R.R. Tolkien

Journal de RL
Journal de RN

Hors ligne Papillonneur

  • Ch'tiTRe personnel
  • Modérateur du forum
  • ******
  • Messages: 3278
  • Sexe: Homme
  • ! sevêr xuaeb ed setiaf
Re : [Question] Dialogue avec nos personnages intérieurs "somniloquie"
« Réponse #2 le: 28 janvier 2019, 17:58:50 pm »
0
Bonjour et bienvenue Naurale ;)

On considère encore que dialoguer ou entendre des voix à l'état diurne ou nocturne est un trouble mental.
En fait qu'entends-tu exactement par "état diurne"/"nocturne" ?
Comme Lune, cela me semble habituel d'entendre des voix en rêves, venant des personnages de rêves (PRs), ou simplement des "voix-off" sortant de nulle part. Ce n'est pas rare non plus d'entendre des voix au moment de l'endormissement lors d'hallucinations hypnagogiques (qui sont habituellement courtes).
Par contre, pour l'état diurne, je ne comprends pas trop. Tu parles de voix qu'on entendrait dans notre tête quand on est complètement éveillé et qui ne correspondent pas à nos propres pensées ?

L'implication de ces dialogues est très grande , la somniloquie est encore considérée comme un trouble du langage.
Je ne suis pas sûr que l'on puisse rapprocher facilement la somniloquie des dialogues en rêves. Ou du moins, il y a au moins deux cas de figure assez différents d'après ce que je comprends (rectifiez-moi si je dis des bêtises) :
- la somniloquie en sommeil lent, qui fonctionnerait un peu comme le somnambulisme, et qui doit être complètement inconsciente, et pas liée aux rêves. Trouble du langage, je ne sais pas, mais je ne suis pas sûr que les dialogues en rêves puissent aider à mieux la comprendre (mais je peux me tromper).
- la somniloquie en sommeil paradoxal qui serait liée à un dysfonctionnement de l'atonie musculaire (dans ce cas-là, les paroles reflètent peut-être bien ce qu'il y a en rêves). Je ne vois pas vraiment pourquoi il faudrait considérer ça comme un trouble du langage, j'ai l'impression que ce n'est qu'un symptôme d'un trouble du sommeil qui n'a pas de rapport avec le langage.

Sinon, des dialogues en RL, tu en trouveras en effet beaucoup dans les journaux de rêves, et tu pourras remarquer qu'ils sont très différents d'un rêveur à l'autre, voire d'un rêve à l'autre chez un même rêveur. Certains peinent énormément à trouver des PRs qui veulent bien parler ou à avoir des conversations ayant un minimum de sens avec eux, tandis que d'autres trouvent des PRs très bavards et doués d'une certaine logique, presque comparable à la vie diurne. Il y a tous les intermédiaires possibles bien sûr. Dans certains cas, il est possible d'avoir une conversation qui tient la route avec un PRs, mais dont on oublie en grande partie la substance au réveil (car se rappeler en détail les dialogues au réveil est très difficile en général).
"Qui veut gagner des millions ?" version onirique :

Pour gagner 2500 € par mois, il faut ?
- 1 : Aller de A à B
- 2 : Aller de A à D
- 3 : Répondre en moins de 60 secondes
- 4 : la réponse 4


Réponse quelque part dans mon JdR : Je papillonne dans mes rêves…

Hors ligne naurale

  • Songeur tâtonnant
  • Messages: 6
Re : [Question] Dialogue avec nos personnages intérieurs "somniloquie"
« Réponse #3 le: 29 janvier 2019, 14:15:57 pm »
0
Bonjour Lune-Bleue
Merci pour ta réponse, je rectifie c'est considéré comme un trouble du sommeil.
Pour moi ce dialogue est capital car cela est la preuve que l'inconscient est à l'origine du langage dans le sens ou nous avons une capacité innée à apprendre à parler inconsciemment.

A l'état d'éveil  l'inconscient comme dans les rêves continue à nous  parler est là cela devient pathologique dans le sens ou entendre des voix est malheureusement encore considéré comme un symptôme déterminant de psychose.

Ce qui est pour moi une grave erreur. Il va de soit que la signature neuronale du dialogue dans le RL est la même que le dialogue à l'état d’éveil.

Voila je te remercie pour cet échange. :)

Hors ligne naurale

  • Songeur tâtonnant
  • Messages: 6
Re : [Question] Dialogue avec nos personnages intérieurs "somniloquie"
« Réponse #4 le: 29 janvier 2019, 14:52:18 pm »
0
Bonjour Papilloneur
Merci pour ta réponse et pour les exemples.

Citer
Par contre, pour l'état diurne, je ne comprends pas trop. Tu parles de voix qu'on entendrait dans notre tête quand on est complètement éveillé et qui ne correspondent pas à nos propres pensées ?

Oui je parle de ces voix, pour moi ce sont les mêmes que celles du RL.  Les mêmes dans le somnambulisme dissociatif , dans l'état hypnotique, dans le rêve éveillé, dans les hallucinations auditives, dans l'imagination active de C.G Jung dans la thérapie du dialogue intérieur.
 La raison est simple il n'y a dans le cerveau que l'aire de Broca qui produit le langage qui est commune pour tous ces états modifiés de conscience.  Une altération de cette aire est la personne est muette et n'aura plus de rêves auditifs dans le RL.

Ce dialogue à l'état d'éveil est rapporté par un nombre considérable de personnes, les plus célèbres Socrate, Alexandre le Grand , Jules César, Jésus de Nazareth, Charlemagne, Jeanne d'Arc, Adolf Hitler ect....

Dans le yoga tibétains du rêve  et du sommeil il est considéré que le rêve continue à l'état d'éveil.

Pendant presque deux millénaires, religion , politique, médecine se sont liguées pour écarter le rêve de la conscience et de la culture occidentale. La répression a été renforcée par l'inquisition et reprise dans le code pénal , interpréter des rêves était passible du tribunal de police.

Bien sur pour moi le rêve lucide est la voie royale de l'inconscient.

Et je trouve génial ce site

Cordialemen
 Naudale

 

Page générée en 0.546 secondes avec 36 requêtes.