08 Juin

Tenir un journal des rêves

Tenir un journal des rêves fut pendant longtemps la seule méthode que j’ai utilisée pour obtenir des rêves lucides, elle me suffisait pour produire une moyenne de un ou deux rêves lucides par semaine. Une bonne connaissance de mon monde onirique et l’envie de me souvenir de mes rêves au réveil pour les noter suffisaient pour provoquer avec régularité des rêves lucides.

Tenir un journal des rêves est la brique fondatrice de tout travail onirique pour deux raisons :

  • Cela permet de travailler la mémoire onirique. En effet à quoi sert de faire des rêves lucides si on les oublie au réveil? Une étape intermédiaire nocturne est le plus souvent nécessaire (voir l’article Magnétophone versus Cahier).
  • Cela permet de connaître notre monde onirique personnel et ses thèmes récurrents, rendant plus facile la reconnaissance nocturne que nous sommes en train de rêver.

Il faut tenir ce journal aussi régulièrement que possible, le mieux c’est de le faire tous les jours. Souvent au tout début, les rêves se résument à quelques fragments, des images fugaces et incohérentes. Faites le travail tout de même, rédigez votre journal de façon régulière. Au fil du temps, les souvenirs seront de plus en plus clairs, et de plus en plus détaillés.

Le journal des rêves peut être tenu dans un bon vieux cahier papier, par traitement de texte ou grâce à un logicel. Vous pouvez avoir envie d’y ajouter des dessins, des photos, des enregistrements audio (si il y a eu, par exemple, des chansons dans votre rêve), ou tout autre manifestation de votre créativité.

A chaque rêve on donne un titre synthétique pour le retrouver plus facilement. Puis on essaie de détailler le plus possible le contenu du rêve, les personnages, les lieux, les émotions.
Voici les détails que vous pouvez fournir :

  • Contexte: c’est tout ce qui se passe “avant” que le rêve débute. Lorsque certains rêves commencent, tout comme certains films, votre personnage connait des morceaux de sa vie imaginée ayant une importance pour le rêve (vous n’êtes pas surpris de vous retrouver dans une boulangerie car vous savez que vous êtes boulanger, vous n’êtes pas surpris de voir cinq enfants vous appeler “Papa” etc.)
  • Temps: à quel moment se déroule le rêve? Est-ce le jour ou la nuit? Le rêve a-t-il une unité de temps ou y-a-t il des ruptures (brusquement la nuit tombe, ou cinq ans se sont écoulés …)?
  • Lieu(x): à quel(le/s) endroit(s) se déroule(nt) votre rêve?
  • Narration: comment vivez-vous le rêve? En spectateur extérieur (comme si vous voyiez un film)? En tant que l’un des personnages? Et ce personnage est-ce “vous” ou quelqu’un d’autre?
  • Emotions: quelles émotions ressentez-vous tout au long du rêve?
  • Actions: et bien sûr, ce qui se passe…

Pour faciliter la remémoration onirique, on conseille de raconter le rêve au présent.

Éventuellement, partagez le rêve en chapitres pour en faciliter l’interprétation. Un nouveau chapitre de rêve est souvent synonyme de rupture dans le contenu narratif du rêve.
Voici quelques exemples de ruptures définissant un nouveau chapitre:

  • Changement de lieu: On franchit la porte de son domicile et on se retrouve immédiatement à son lieu de travail. On entre dans une pièce de sa maison et on se retrouve dans un centre commercial etc.
  • Changement de temps: La nuit tombe brutalement, ou le rêve démarre le matin et d’un seul coup on se retrouve en milieu d’après-midi.
  • Changement d’action: Une nouvelle action commence, ou un rebondissement dans l’action en cours survient.
  • Changement de mode de narration: Vous viviez le rêve en tant que vous-même et brusquement vous le voyez en tant que “spectateur dématérialisé” ou vous devenez l’un des autres personnages.

Détecter les “chapitres” d’un rêve facilite son interprétation. Une rupture dans le rêve n’est jamais anodine et annonce souvent une étape importante. Par exemple, un rêve en trois chapitres peut être interprété comme:

  • Premier chapitre: mise en place du problème.
  • Deuxième chapitre: solution possible.
  • Troisième chapitre: effets attendus.

Ajoutez des commentaires, par exemple si ce rêve vous en rappelle un autre, si une situation ou un personnage sont directement inspirés du film que vous avez vu avant d’aller vous coucher etc.

Travaillez avec vos rêves, prenez du temps pour connaître votre monde onirique afin de briser le mur qui sépare votre monde éveillé et le monde du rêve pour que cette séparation soit également plus facile à briser durant vos nuits.

Articles similaires:

31 commentaires sur “Tenir un journal des rêves

  1. Merci pour votre commentaire, je suis tout à fait d’accord, écrire un rêve permet de déjà mieux le comprendre.

  2. Bonjour,
    Intéressant c’est à peu près la méthode que j’utilise depuis quelques années et elle s’est avérée efficace. Parfois, juste en faisant le récit je comprends certains songes aisément. C’est plus limpide qu’au début.

  3. peut-on mettre des cauchemars de le journal des rêves?

    répondez moi vite s’il vous plaît.

  4. Je n’ai jamais fait de reve lucide, mais j’ai déjà, je ne sais pas trop comment l’expliquer, rêvé que je faisais un rêve lucide. Je n’étais pas consciente et ne pouvais pas réellement contrôler mon rêve, mais je rêvais, de façon non lucide, que je le pouvais. Est-ce que je vais arriver un jour a faire un vrai reve lucide ou c’est le plus proche que je vais atteindre?

  5. Ce qui est marrant a cause de cette mauvaise mémoire onirique j’ai cru quand j’étais gosse que je ne rêvais pas mais. C’est juste marrant.

  6. De rien 🙂
    A ma connaissance, ces deux mémoires ne sont pas du tout liées. Mais il faut du temps pour arriver à travailler sa remémoration onirique, en commençant par de bonnes habitudes de sommeil (les rêves longs arrivant surtout vers la fin du sommeil, il faut avoir des nuits complètes, 8 h minimum), et tenir le journal des rêves. Bon courage

  7. J’ai une super mauvaise mémoire des rêves, il est rare que je m’en souviennent. Donc j’espère réussir a m’en souvenir en ayant un journal des rêves.

    Pour la question est-que j’ai eu des rêve lucides, je ne sais pas, comme j’ai dit j’ai une trop mauvaise mémoire des rêves.

    Ce qui est drôle c’est que ma mémoire “classique” est plutôt bonne. En cas je me demande si ces deux mémoire son liées, et que je suis une exception.

    Sinon merci pour ton blog, franchement il est super.

  8. C’est une question de mémoire, si votre mémoire est toujours aussi bonne le soir que le matin, dans ce cas pas de problème !
    Sinon vous pouvez par exemple vous enregistrer sur un smartphone, et mettre au propre le soir, ou noter quelques points clés en deux trois mots essentiels qui vous aideront à déclencher votre mémoire le soir pour vous aider.

  9. On est obligé d’écrire le matin ? pcq je j’enregistre tout ce que je me souviens mais le matin j’ai pas le temps de tout écrire a cause des cours… donc est ce que c’est un problème d’écrire le soir quand je reviens des cours à partir de ce que j’ai enregistrer le matin ?

  10. Pingback: SPIRITUALITE : FRANCESCA et Otho » Archives du Blog » Se rappeler de ses rêves

  11. De rien 🙂 C’est une très bonne idée, le blog est le journal moderne ! Cela va sûrement t’aider, aucun doute là-dessus 🙂

  12. Bonjour,

    Merci pour cet article (et l’ensemble du blog d’ailleurs).
    J’ai toujours eu un rapport au sommeil assez troublé, avec des rêves souvent agités, bizarres. Du coup, il y a un an j’ai commencé à noté dans un carnet quelques bribes de souvenirs, de temps en temps. Mais je n’étais pas vraiment assidue. Je viens de tout recopier proprement dans un blog crée à cet usage. Je veux garder une trace de ces rêves, parce qu’en rédiger le résumé m’aide à ne plus (trop) être hantée par eux. Et avec vos conseils, j’espère réussir à y voir plus clair, petit à petit et tenir ce journal de façon plus régulière.

  13. Bonjour R. Chan 🙂

    Il y a différents niveaux de lucidité en rêve (voir ici: http://www.attrape-songes.com/reves-lucides/les-differents-niveaux-de-lucidite) selon le niveau de lucidité, le décor est plus au moins flou et semble plus ou moins réel. On conseille en général pour augmenter le niveau de lucidité de le demander au rêve (par exemple en criant “plus de lucidité !”) ou de stabiliser le rêve avec diverses tâches sensorielles ou intellectuelles (voir ici http://www.attrape-songes.com/reves-lucides/les-4-etapes-pour-stabiliser-un-reve-lucide). Cependant je n’ai pas encore trouvé de méthodes fiables pour générer automatiquement des rêves avec un haut niveau de lucidité ou même une lucidité extrême. J’ai quelques pistes, une alimentation appropriée spéciale onironaute, de la méditation régulière, un sommeil régulier et profond etc, mais ce ne sont que des idées pour le moment.

    PS: Il n’y a pas d’âge pour les rêves lucides, très jeunes, très vieux, tout le monde est invité 😉

  14. Bonjour , je me surnomme R.Chan et j’ai quinze ans ^^ (consciente d’être jeune pour s’aventurer dans les rêves lucides mais ça paraît tellement excitant…:D ) et j’ai réalisé ce matin mon premier rêve lucide. Je tien un journal des rêves et depuis , mes rêves sont mieux détaillés dans tout ce qui est les alentours , les couleurs et l’environnement… Ce n’est pas complètement réaliste bien sûr , mais c’est mieux ^^ . Et dans le rêve lucide que j’ai fait , tout était plutôt flou et sombre comme auparavant… Il aurait-il une explication à ce cas :)?

    De passage : Votre site est vraiment génial. 🙂

  15. Je ne sais pas trop. Peut être que c’est simplement parce que c’est une majorité de tes rêves qui se passent la nuit. Ce qui est normal, le cerveau perçoit à travers les paupières fermées qu’il fait nuit et utilise l’information pour créer l’environnement du rêve. A l’inverse, si on fait une sieste le jour, il est plus probable de faire un rêve se déroulant en plein jour.

  16. Les rêves dont je me rappelle le mieux, et le plus longtemps (du moins assez longtemps pour les noter), se passent toujours dans des univers sombres… (Il fait nuit, ou dans des intérieurs peu éclairés… etc) Comment puis-je interpréter cela ?

  17. Vous trouverez plus d’informations sur le débat autour des rêves lucides dans ce billet:
    http://www.attrape-songes.com/reves-lucides/reve-lucide-danger
    Croire qu’il s’agit de la réalité, c’est ce que nous vivons toutes les nuits pendant nos rêves normaux, si on croit qu’il s’agit de la réalité, ce n’est plus un rêve lucide, on a simplement rebasculé en rêve normal.
    Ne plus vouloir se réveiller n’empêche pas qu’on se réveille quand même, pour preuve les nombreux rêveurs lucides qui essayent de prolonger leurs rêves lucides aussi longtemps que possible, mais quand c’est le moment de se réveiller, qu’il s’agisse d’un rêve lucide ou d’un rêve normal, ce que l’on veut ne pèse rien du tout dans la balance, on se réveille, c’est tout…

  18. J’avoue que je reste un peu dubitative. A vrai dire, je viens de découvrir ce site et j’ai quelques doutes.
    En effet, le fait de faire des rêves lucides ne peut-il être dangereux? Par exemple rester prisonnier en croyant que c’était la réalité ou même ne plus vouloir se reveiller? Cela me fait peu peur….

  19. N’hésitez pas à tester plusieurs méthodes, souvent des combinaisons augmentent les chances de succès.
    Par exemple, puisque vous avez un bon rappel, essayer de faire une interruption du sommeil + autosuggestion.
    Si cette combinaison ne semble pas marcher pour vous, il existe de nombreuses autres méthodes, vous trouverez aussi de nombreux conseils sur le forum http://www.attrape-songes.com/forum

  20. Bonjour,
    Depuis un mois je tiens un journal de rêve, j’en suis à environ 80 rêves mémorisés et notés durant la nuit, jusqu’à 7 – 8 parfois aucun, ils sont, évidement, de qualité variable. Pour l’instant pas de RL comme j’en ai connu auparavant occasionnellement. Je repère les indices oniriques (célébrités, mort, situation, décor).
    J’ai le sentiment que si je déclenchais un premier RL” volontairement” ça constituerait un précédent important.
    Dois je me tenir à une méthode unique? Ma démarche me semble pour l’instant peut être trop erratique. Quoiqu’il en soit je compte persévérer, les RL me paraissant du plus grand intérêt et un moyen “d’augmenter sa quantité de vie”.

  21. bonjour je suis heureuse d’avoir trouver votre site pour ma part je me souviens rarement des rêves que je fais sauf si j’en fais plusieurs par nuit mais mon seul problème si que parfois je sais que je rêve et d’autre non je n’arrive plus a me souvenir de mes rêves je crois ne plus faire de rêves mais je pense que j’en fais sans me souvenir car déjà en réalité j’ai du mal a me rappelais se que je fessais hier ou se matin… et je ne supporte pas de ne pas rêver je trouve un manque a ma journée mais ce qui me fais plus peur c’est que je me souviens pas de ma vrai journée et de se que je fessais il y a une heure alors comment me souvenir de mes rêves????
    je tiens a préciser que il n y a pas longtemps je me souvenais de tout même de mes rêves!!!

  22. Je suis d’accord avec Attrape-songes, et j’ajoute que d’après ma propre expérience, je remarque que le journal de rêve et un bon souvenir de rêve ne sont pas suffisant pour induire la lucidité.

    Pour ma part, j’essaye donc de trouver un compromis entre un rappel de rêve satisfaisant et les techniques d’induction (Il est difficile de trouver le temps de tout travailler en même temps, à moins d’y passer tout son temps et donc d’être payer pour rêver…:) )

  23. Merci 🙂
    Je pense que, au début lorsqu’il n’y a que des fragments de rêves, il faut être exhaustif jusqu’à ce que la remémoration onirique se mettent bien en place.
    Quand la remémoration onirique est en place, pas besoin d’être exhaustif, ce que tu décris me semble très bien, sinon cela risque de devenir une corvée. Tant que l’on note plusieurs rêves par semaine, cela suffit. Et ainsi cela permet de se concentrer sur les rêves qui nous ont vraiment touchés.

  24. Salut !
    Ton blog est super, merci de nous faire partager ton expérience et tout ça… ^^

    Personnellement, je n’ai pas encore fait de vrais rêves lucides, mais que des p’tits bouts de rêves qui étaient lucides ou des rêves à mi-chemin entre normal et lucide. Je tiens un petit journal de rêve, mais je n’y note que les rêves que je trouve longs et intéressant, donc j’y note quand même pas mal de rêves, mais que ceux qui ont un vrai scénario complet ><
    Pour ce qui est des autres rêves, cela dépend, mais généralement, je m'en souviens plutôt bien, et souvent de plus d'un rêve par nuit.

    Donc, je me demandais. Est-il nécessaire de tenir un journal de rêve exhaustif même si la remémoration onirique est plutôt bonne ou est-ce qu'un journal de rêve tout court (pas forcément complet) peut suffire ?

    Merci =)

  25. Personnellement je n’ai jamais eu besoin de journal de rêves :s (Du moins j’ai bonne mémoire donc ça ne ma jamais tenté, puis je suis flemmard ^^ ).

    Mais il est vrai que c’est une aide non négligeable pour certains 😉

    A vrai dire il est vrai que la seul chose qui vous reste d’un rêve lucide, c’est vos souvenirs. Donc travailler sa mémoire est essentiel pour garder vos expériences dans un coin de votre tête 😉

Les commentaires sont fermés.