25 Sep

Stabiliser un rêve lucide, la méthode BALISE

balise-de-signalisation-san
Il existe de nombreuses méthodes d’induction de rêves lucides (MILD, tests de réalité, interruption du sommeil …). Cependant une fois la lucidité atteinte, le périple de l’onironaute ne fait que commencer. Il se trouve dans une situation d’équilibre instable où il cherche à garder cette lucidité, si possible l’augmenter, tout en se souvenant de ses aventures pour les noter à son réveil.

Pour réussir à maintenir le délicat équilibre de la lucidité, la première étape est, avant toute exploration, de chercher à stabiliser cette lucidité, voire même de l’augmenter. En sautant cette étape, le rêveur lucide encourt le risque de perdre rapidement la lucidité et de replonger dans un rêve normal.

De nombreuses méthodes de stabilisation éprouvées sont partagées par les onironautes aguerris : se frotter les mains, tournoyer sur soi-même, faire travailler sa mémoire…

Toutes ces méthodes sont efficaces. Mais la vraie difficulté d’un onironaute n’est pas d’effectuer une méthode de stabilisation, mais de se souvenir qu’il doit en effectuer une. La mémoire d’un onironaute est fragile pendant un rêve lucide, le niveau de lucidité peut être bas, et toutes les bonnes intentions de l’état de veille s’envolent, le rêveur se précipite dans l’exploration et oublie l’étape de stabilisation.

Dans ce contexte, l’abondance de méthodes de stabilisation est tout à la fois une bonne et une mauvaise chose. Même si le rêveur se souvient qu’il doit stabiliser sa lucidité, il a du mal à retrouver quelle méthode de stabilisation faire et comment. Pendant un rêve lucide, ce n’est pas le moment de faire le tri et de choisir, la simple action d’hésiter, de se détourner du rêve pour réfléchir et essayer de se souvenir peut provoquer la perte de la lucidité.

Il faut donc choisir à l’état de veille la ou les méthodes à utiliser et les ancrer en tant qu’automatismes pour les effectuer immédiatement dès la lucidité obtenue.

La méthode  BALISE

Et si vous êtes jeune rêveur lucide, la liste de conseils ci-dessus à de quoi effrayer. En tout cas, quand j’ai commencé à faire des rêves lucides, je l’ai trouvé pour le moins effrayante. Comment me souvenir de tous ces conseils une fois la lucidité obtenue ?

C’est pourquoi j’ai mis au point la méthode BALISE pour me souvenir de ces instructions et pouvoir facilement stabiliser mes rêves lucides. Donc voilà, je partage cette méthode en espérant qu’elle sera utile à d’autres. Cette méthode est donc pour les jeunes rêveurs lucides qui n’ont pas encore trouvé la meilleure façon de stabiliser leur lucidité et recherchent un moyen simple pour se souvenir des instructions.

Pour accomplir cette méthode il faut se souvenir d’une seule chose, ancrer un seul automatisme. Dès la première étincelle de lucidité, la toute première chose que doit faire le rêveur c’est d’écrire un mot, que ce soit avec son doigt ou un stylo, qu’il le fasse sur le mur, sur le sol, ou en l’air, aucune importance, le but est simplement d’écrire.

Tout d’abord se concentrer immédiatement sur la tâche ennuyeuse d’écrire permet de moduler l’enthousiasme ressenti par le rêveur lorsqu’il réussit à atteindre la lucidité. Cet enthousiasme débordant conduit trop souvent à la perte de la lucidité.

Ecrire est aussi une méthode de stabilisation, car c’est une activité intellectuelle. En stimulant la partie réflexive du cerveau, elle permet d’augmenter la présence au rêve lucide.

Et enfin, la raison pour laquelle j’ai appelé cela la méthode BALISE, c’est pour la remémoration onirique. Certains rêves lucides sont oubliés au matin avec tous les autres rêves, surtout si ils ont eu lieu tôt dans la nuit. Une méthode de remémoration onirique est de visualiser quelque chose se produisant fréquemment en rêve et se demander, est-ce que j’ai rêvé de ça ? En plantant une balise dès que je suis lucide, je n’ai qu’à me demander au matin, est-ce que j’ai rêvé d’avoir planté une balise ? Et en visualisant l’action d’écrire mon mot, aussitôt le souvenir du rêve revient et je sais avec certitude qu’il s’agissait d’un rêve lucide.

Au tout début j’écrivais simplement le mot LUCIDE. Par la suite, j’ai fait un peut évoluer la méthode pour écrire le mot BASE, mot mnémotechnique pour me souvenir de mes intentions :

B : pour Balise
A : pour Analyser -> effectuer une méthode de stabilisation pour stimuler l’intellect, comme par exemple stimuler sa mémoire: Où suis-je ? Quel jour de la semaine est-ce ? Qui suis-je ? Quel est mon numéro de téléphone ? Comment suis-je arrivée là ? etc.
S : pour Stabiliser -> effectuer une méthode de stabilisation sensorielle comme se frotter les mains.
E : pour Explorer -> c’est le moment de partir en exploration et que le fun commence !

Le simple fait d’écrire est une méthode de stabilisation, mais en ajoutant l’AS (Analyser/Stabiliser), une méthode reposant sur l’intellect, et une méthode reposant sur les sens, cela permet de trouver le juste point d’équilibre entre l’intérieur et l’extérieur, point nécessaire pour garder la lucidité.

Vous pouvez tout à fait remplacer ce mot par un autre. Cependant une fois le choix fait, il n’est pas conseillé de changer le mot à chaque rêve, car on cherche avant tout à implanter un automatisme, il faut pouvoir le faire sans réfléchir et sans se reposer sur sa mémoire de veille.

Voilà 🙂

Articles similaires:

5 commentaires sur “Stabiliser un rêve lucide, la méthode BALISE

  1. De rien ! La stabilisation est une clé pour faire durer le rêve lucide plus longtemps, c’est facile à apprendre, ça viendra vite !

  2. Excellente idée, c’est exactement cela qu’il me fallait, car je fais des rêves lucides (involontaires) depuis mes 6ans et je cherchais a les stabiliser depuis environ 6 mois (j’ai 14ans), sans y parvenir: je suis tellement heureux d’être lucide que cela conduit chaque fois à mon réveil. Je pense que ce sera surement plus facile pour moi avec cette methode 😀
    Merci encore

Les commentaires sont fermés.