15 Août

Rêve lucide, la magie est dans les détails

wake-up-early1

Lorsque l’on se balade sur les forums des rêves lucides, on rencontre fréquemment de tous nouveaux rêveurs lucides qui dressent avec avidité leur liste de tâches à accomplir dans le monde onirique: voler, rencontrer une célébrité, aller sur Mars, stopper le temps … Lorsqu’une tâche est accomplie, ils passent avec impatience à la suivante. J’ai longtemps fait de même.

Il y a quelques mois, j’ai eu envie de recommencer ma pratique des rêves lucides à zéro pour réfléchir à la nature profonde des rêves lucides, à la façon d’un explorateur. Et je me suis rendue compte que la première chose que ferait un explorateur en « terra incognita », ce n’est certes pas de chercher à stopper le temps ou même voler vers la planète Mars, avant d’imposer sa volonté au monde l’entourant, il cherchera d’abord à le visiter, l’étudier et donc, très prosaïquement, il va commencer par ouvrir les tiroirs et fouiller le décor.

Aussitôt dit, aussitôt fait, je me suis fixée comme seul objectif onirique de fouiller le décor, coller mon nez aux murs, tâter, toucher, regarder et même manger ce qui me tomberait sous la main, et oui, un explorateur n’a peur de rien ! Pour preuve, je suis végétarienne, et je n’ai pas hésité un seul instant à avaler du thon ou du poulet rôti onirique.

Et hop, ni une ni deux, au rêve lucide suivant, dans une salle de restaurant remplie de convives, plutôt que de me mêler à l’action en cours, je me suis précipitée … vers les placards et les ai ouverts en grand. Ils étaient remplis de petits flacons de parfums aux formes bizarroïdes exquises avec des anges barbus dessinés dessus, les flacons « du Marquis des Anges ». La fantaisie n’est pas toujours au rendez-vous cependant, sans doute une influence de l’effet d’attente, ainsi dans un autre rêve se déroulant dans un train, n’écoutant que mon courage, dédaignant encore une fois l’action en cours, j’ouvre les tiroirs d’un bureau pour découvrir … une papeterie soigneusement rangée, trombones, agrafes… Et ben oui quoi, les personnages oniriques ont aussi besoin d’agrafes…

Durant mes nuits suivantes, j’ai continué mon exploration, regardant attentivement tout ce qui d’habitude n’attirait que très peu mon attention nocturne, posters, imprimés sur les vêtements des personnages, repas dans leurs assiettes, le contenu des livres, texture des murs… le niveau de détails de chacun de ces éléments était renversant. Je me souviens avoir dû stopper in extremis ma contemplation d’un imprimé sur le pyjama d’un personnage en me rendant compte que chacun des motifs était un personnage de manga différent avec un niveau de détails et de précisions renversant qu’il m’aurait fallu toute une nuit pour observer en détails au point que le rêve lucide commençait à se déstabiliser.

Mais le niveau de détails ne s’arrête pas au visuel. Dans un rêve, prenant un réveil matin dans mes mains alors que le soleil était en train de se lever à l’horizon, avec un émerveillement étonné, je me suis rendue compte que le côté du réveil exposé au soleil émettait une douce chaleur, tel que l’aurait fait un réveil matin réellement exposé.

Et curieusement, l’un de mes rêves les plus incroyables fut au bord d’un petit lac, songeant à observer le décor, je me suis penchée vers l’herbe verdoyante, chaque brin d’herbe était visible et la terre couverte de petits cailloux, et soudain une petite araignée est apparue entre les brins d’herbes avant de s’éloigner royale et indifférente.

Peut-être effet corollaire de ce soudain intérêt pour le “décor” du rêve, j’ai fait pendant cette période d’exploration, plusieurs rêves qui ont atteint un niveau de réalité tel que je n’en avais jamais fait auparavant, au point d’avoir l’impression de me trouver projetée dans un autre monde.

Alors voilà ce que je vous propose d’ajouter à votre liste de tâches oniriques: ouvrez les tiroirs et fouillez le décor…

Articles similaires:

16 commentaires sur “Rêve lucide, la magie est dans les détails

  1. je fait aussi des reve lucide, dernierement j’essai d’avoir des super pouvoir en quelque sorte
    Actuellement:
    – jpeu me rendre invisible, ça dure pas très longtemps, juste le temps de faire 5~6 pas a pied
    – je peu utiliser un grappin qui sort de ma manche (c fou oui ^^) pour m’accrocher au mur et après je tire et j’avance super vite là ou jlai ataché, mais jpeu pas le faire a la verticale
    – jpeu voler aussi, jdirai plutot planer, paske jarrive pa a prendre de l’altitude
    jpence ke c a peu près tout 🙂

  2. Et je rejoins les autres en ce qui concerne la qualité des détails du rêve lucide : c’est vrai que quand on fait un rêve normal, tout est flou, passe vite, s’oublie vite… Tandis que dans mon dernier rêve, mon but principal a été l’étude de mon environnement, et je sais que je n’ai pas été “trompé” par le flou : j’ai de très nets souvenirs de gros plans parfaits ; je faisais exprès de tester la qualité des détails, et comme certains l’ont dit plus haut, elle est impeccable… La moindre feuille, le moindre brin d’herbe… J’ai touché l’écorce d’un arbre en me concentrant sur mes sens, et en me disant que j’allais forcément trouver une faute qui me révèle le mensonge entier… Mais tout était bon. Au point que j’en venais à douter de ma certitude d’être en train de rêver…

  3. moi , je fais de vrais reves lucides.Lorsque je dors je dis a des gens : hey toi , on est en train de rever et meme si chez toi tu reves pas a la meme chose que moi ben je te le dis , on reve ou des trucs du genre et lorsque je dors et que quelqun veut me kidnapper je me dis : bah et puis c’est qu’un reve alors il peut me kidnapper et faire ce quil veut je men fou.
    dans mes reves je me dis : je suis présentement en train de rever et je peux faire apparaitre des choses ou pdes gens et changer de lieux. C.est trop top mais sa n’arive pas a tous les reves mais je dirais au moins 2-3 fois par mois .

  4. C’est ça, et tu le décris très bien SRV, c’est un rêve lucide dans lequel un moment semble durer une éternité, réaliste et émotionnellement intense. Finalement ce ne sont pas les rêves lucides les plus spectaculaires qui nous touchent le plus 😉

  5. Je n’avais pas lu cet article, il est extra !

    “Et curieusement, l’un de mes rêves les plus incroyables fut au bord d’un petit lac, songeant à observer le décor, je me suis penchée vers l’herbe verdoyante, chaque brin d’herbe était visible et la terre couverte de petits cailloux, et soudain une petite araignée est apparue entre les brins d’herbes avant de s’éloigner royale et indifférente.”

    En lisant ce paragraphe, j’étais très ému. Parmi tous les exemples, c’est vraiment le rêve dans lequel tu sembles avoir été le plus lucide. C’est d’une simplicité et d’une beauté rares.

    J’ai vécu aussi 1 ou 2 RL’s de ce genre (pas aussi intenses que les tiens) dans lesquels j’observais juste la magie de l’endroit. C’était calme et très vivant. Un moment qui semble durer une éternité.

    Je crois que c’est bien ça que tu appelles des rêves “super-lucides” ?

  6. Je découvre aujourd’hui la notion de rêve lucide, mais je m’aperçois en avoir déjà fait et plus particulièrement dans mon enfance. L’extrême réalisme de ces rêves m’effraie, et il m’est arrivé de ne pas comprendre que je rêvais mais de croire que j’étais dans la réalité : par exemple, un rêve ou je suis dans mon lit, j’ai soif, je prends une bouteille d’eau je bois. J’ai l’intention de me “rendormir” mais avant d’éteindre la lumière je vois mon ombre projetée contre le mur. Je la regarde sans faire attention quand celle-ci me fait coucou. j’avais 10 ans, et l’expérience m’a traumatisé, d’autant plus que je n’ai pas perçu le moment ou je me suis réveillé. Il n’y pas eu de séparation rêve/réalité… Je ne m’arrêtais pas de hurler dans la même position et ma mère est arrivée.
    Très inquiétant de ne pas se réveiller.
    J’ai fait beaucoup de rêve étranges comme ça.

  7. Une formule miracle qui garantit 100% ce serait vraiment bien 😉 Mais en attendant pour moi, la combinaison se coucher tôt + interruption du sommeil + autosuggestion donne des résultats à 95%. C’est vrai que malgré tout, il ne s’agit “que” de rêves lucides et que les rêves super-lucides, les plus magiques, sont rares.

  8. Préviens-nous quand tu auras trouvé la formule miracle pour faire un rêve super-lucide =)

    Je n’en ai jamais fait, mais j’ai vraiment hâte ! Ce que vous décrivez, ce que tout le monde décrit… tout ça… ça à l’air génial ! Du dépaysement garanti sans faire un kilomètre =)

  9. Je me souviens d’un rêve en plein air qui paraissait “plus vrai” que la réalité même: toutes les sensations/perceptions étaient exacerbés. L’herbe avait un niveau de détail incroyable. Tout était incroyablement réaliste!

    Hervey de Saint Denis rapporte lui aussi ce genre de perfection dans les détails de certains de ses rêves.

  10. Je pense que cela varie selon les personnes. Il y a plusieurs niveaux de lucidité et parfois le monde semble aussi solide que la réalité ou plus, parfois il semble instable. D’après ton témoignage, j’ai l’impression qu’il te manque une phase de stabilisation avant de t’élancer dans le rêve, pour pouvoir le faire durer plus longtemps avant de te faire éjecter.

  11. Déjà le simple fait de faire un rêve lucide rend celui ci plus clair avec une meilleur définition de ce qui nous entoure que le fait de faire un rêve normal car on ne prend pas le temps de le détaillé !
    Je sais pas si ça le fait pour tout le monde mais personnellement lorsque je m’exclame que je suis en train de rêver lucidement le monde autour de moi semble s’éclaircir comme si un voile venait de s’enlever … puis après bêtement je vole , je cours , je chante je super-pouvoir et je me fais éjecter du rêve …

  12. Pas à chaque fois pour moi non plus. Le niveau de lucidité et l’intensité des détails varient selon les rêves, mais j’ai l’impression que montrer de l’intérêt au contenu du rêve provoque des rêves super-lucides. Mais bon, je n’ai pas encore trouvé la formule miracle pour faire un rêve super lucide sur commande, un jour j’espère 😉

  13. J’ai souvent aussi été sidéré par la qualité de la “définition” de l’environnement onirique (pas à chaque fois, hélas). Je me souviens avoir examiné longuement une feuille par exemple. Très bonne idée en tout cas cette exploration méthodique que vous décrivez (ouvrir les placards, etc.) Je crois que je vais me le tenter aussi.

  14. Les détails sont parfois fascinants ou désopilants en rêve lucide, c’est tout à fait vrai. Et le plaisir de les observer peut souvent concurrencer celui de la réalisation d’objectifs apparemment plus ambitieux.
    Merci pour cet article et pour ce blog si bien fait ! 🙂

Les commentaires sont fermés.