26 Août

Rêves lucides FAQ, y-a-il un côté obscur à la force ?

téléchargementEn entendant parler des rêves lucides pour la première fois, de nombreuses personnes se posent les questions ci-dessous ou avancent les critiques suivantes. Je vais donc tenter d’y répondre mais je reste ouverte au débat.

Il vaut mieux vivre “la vraie vie” plutôt que de chercher à fuir dans les rêves.

Est-ce une fuite de faire des rêves ? Je ne pense pas, mais si c’est le cas, nous fuyons tous, toutes les nuits, puisque nous rêvons tous. Chercher à faire des rêves lucides c’est au contraire reprendre le contrôle de son monde onirique, être acteur et non spectateur passif de ce monde nocturne.

De plus, les rêves lucides sont un loisir nocturne qui n’interfère pas avec les loisirs diurnes. Il n’y a donc aucune incompatibilité à faire des rêves lucides et vivre “la vraie vie”.
Également, plus la vie diurne est riche et passionnante, plus il y aura de la matière première pour sa vie onirique, ces deux mondes s’alimentent mutuellement pour s’enrichir.

Et enfin, apprendre à être éveillé durant ses rêves, conscient de son environnement, c’est développer une capacité que l’on rapporte dans le monde diurne. Savoir être lucide dans ses rêves, c’est aussi savoir être lucide dans sa vie.

Les rêves lucides sont une drogue.

Pour obtenir des rêves lucides il faut un fort niveau d’implication, utiliser des méthodes d’induction, se motiver, se concentrer. Cela demande de la pratique et de la persévérance. C’est bien là tout le contraire de ce que l’on qualifie d’addiction à une drogue, dont l’utilisation est facile et l’effet immédiat. De plus les rêves lucides n’ont rien de nocif, ils nous ouvrent l’accès à notre créativité, notre monde intérieur…

Faire des rêves lucides a-t-il un impact sur le sommeil ?

Rien n’a jamais été prouvé en ce sens, et pourtant le rêve lucide a été étudié en laboratoire. De nombreux rêveurs lucides expérimentés, qui pratiquent depuis des dizaines d’années, répondent que faire un rêve lucide n’a aucun impact sur la qualité de leur sommeil. De plus, la plupart des rêveurs lucides ne font que 4 à 5 rêves lucides par mois, ce qui laisse 25 jours pour dormir normalement. De plus, c’est souvent le contraire qui est mentionné, on se réveille frais, revigoré et de bonne humeur après avoir fait un rêve lucide.

Par contre, certaines méthodes d’induction pour obtenir des rêves lucides, mal comprises ou trop vigoureusement utilisées peuvent avoir un impact sur la qualité du sommeil. Par exemple, l’interruption du sommeil, ne doit pas être utilisée toutes les nuits, et elle ne doit être utilisée que lorsqu’il sera possible de compenser en dormant plus longtemps le matin le temps d’éveil durant la nuit. Ainsi je n’utilise cette méthode que durant l’une des nuits du WE. Il est donc bon d’alterner méthodes d’induction et nuits normales, selon un rythme qui  vous correspond.

Faire des rêves lucides ce n’est pas normal, il faut laisser l’inconscient libre la nuit dans les rêves, et ne pas chercher à l’entraver en tentant de contrôler ses rêves.

Hum … Rien n’est prouvé dans ce sens, d’autant plus qu’un rêveur lucide est loin de contrôler son rêve, il s’agit plutôt d’un dialogue interactif avec son inconscient. De plus les rêves lucides sont une capacité naturelle de l’esprit. Plus d’une personne sur deux a fait un ou plusieurs rêves lucides naturellement, sans même savoir ce dont il s’agissait. Si notre cerveau est branché pour cette possibilité naturellement, cela ne peut donc pas lui faire du mal. De plus, la plupart des rêveurs lucides font entre 4 et 5 rêves lucides par mois, et si on admet que l’on fait au minimum 4 rêves par nuits (c’est le nombre maximum dont j’arrive à me souvenir, mais on parle plutôt de plusieurs dizaines de rêves par nuit), cela représente donc à peine 4% du nombre total de rêves, cela laisse donc pleinement la place à l’inconscient pour s’exprimer librement.

Et si je commence à pratiquer les rêves lucides et n’arrivent plus à m’arrêter, que faire ?

Bon, ma réponse serait, pourquoi vouloir arrêter ? Mais en ce sens je suis trop partisane, donc je vais essayer d’y répondre. Tout d’abord, ce genre de cas est très rare, en général, si on stoppe toute méthode d’induction et que l’on tourne le dos au monde des rêves, en quelques mois, les rêves lucides stoppent. Il y a quelques années, j’ai fait une pause dans ma pratique des rêves lucides. Pendant une année les rêves lucides ont continué à se produire au rythme de un ou deux par semaine, puis un ou deux par mois, puis cela a cessé.

Si cependant vous désirez stopper le fait d’avoir des rêves lucides mais sans y arriver, parlez-en à un médecin. L’état biochimique du cerveau pour avoir un rêve lucide est très délicat, et le moindre traitement médical sur le sommeil stoppera sans doute directement la production des rêves lucides, vous pouvez également vous tourner du côté de l’hypnose pour un traitement plus léger.

Y-a-t-il un danger à pratiquer les rêves lucides ?

Pour une personne saine psychologiquement, à ma connaissance cela ne représente aucun danger. Mais pour une personne fragile psychologiquement, ayant peut être du mal à différencier le rêve du réel ou d’autres problèmes de ce genre, il vaut sans doute mieux s’abstenir.

Le mot final sera laissé à Scott Sparrow dans cet excellent article (merci Alexandre pour l’avoir signalé). Le rêve lucide, comme toute pratique de quête intérieure, nous confrontera tôt ou tard à des peurs profondément ancrées ou réprimées. Pour ceux prêts à faire face et décidés à comprendre, cela permettra de progresser sur le chemin de la sagesse au prix de quelques secousses douloureuses à notre ego.

Articles similaires:

4 commentaires sur “Rêves lucides FAQ, y-a-il un côté obscur à la force ?

  1. Peut être essayez d’être plus zen dans vos rêves, de les utiliser plus parfois pour jouer, réaliser des fantasmes… ?

  2. Bonjour, je fais des rêves lucide depuis plusieurs années maintenant et je n’arrivais pas à poser de mots sur ce phénomène jusqu’à ce soir. Pour ma part je dirais que ca peut devenir très pénible, je faisais des rêve lucide jusqu’à 2 fois par semaine à une période et c’était très éprouvant car mes rêves étaient un réel miroir de la réalité et par exemple j’étais toujours en retard au travail car dans mon rêve je m’étais préparée et j’étais déjà au travail alors qu’en fait j’étais au lit! C’était tellement réel,je voyais toutes les personnes de mon quotidien j’en oubliais que c’était un rêve.Ce qui m’ a amené a faire des recherches c’est que désormais j’ai pleinement conscience que je rêve j’arrive a changer des evenements jai conscience de moi même pendant mon rêve, je me rappel de tout mes rêves et je suis capable de les ecrire sur une feuille une fois reveillée dans les moindres détails..Dans un rêve il m’arrive de me rappeler d’un autre rêve et du coup d’éviter de faire une action car je sais quelle consequence elle a eu dans mes précedants rêves c’est assez flippant en fait :s Tout ca pour dire en ce qui me concerne ca a clairement un impact sur mon sommeil !

  3. Ça m’intéresse vraiment mais je suis retenu pas une pensée…
    Est-ce qu’un rêveur lucide choisi le moment où il veut son rêve lucide ?
    Parce que si tout d’un coup il en veut pas pour une raison quelconque…..
    Merci d’avance !

Les commentaires sont fermés.