14 Juin

Le Langage Intérieur de la Lumière, des Symboles Sacrés et de la Géométrie par Robert Waggoner

Lumière

Cet article a été reproduit et traduit de l’anglais avec la permission de .
Il a été publié dans le Lucid Dream Exchange du mois de Juin 2009.

Une caractéristique surprenante des rêves lucides consiste en des expériences de figures géométriques, symboles sacrés et des lumières inhabituellement brillantes de couleurs variées. Généralement, les figures géométriques, les symboles sacrés et la lumière brillante surgissent souvent comme réponse au rêveur lucide en quête d’information des niveaux les plus profonds du rêve, ou simplement lors de la rencontre avec les couches les plus profondes du subconscient.

Dans la Lucicity Letter, Harry Hunt a remarqué que ces rêves lucides inhabituels partageaient une caractéristique commune avec une expérience prolongée de la méditation, il écrit : « … tout comme la pratique de la méditation éventuellement provoque la libération d’altérations majeures de la conscience, telles que de la lumière blanche ou des expériences de luminosité, il y a également des associations significatives entre le degré de lucidité [pour les rêveurs lucides expérimentés] et des rêves d’archétypes/psychédéliques rarement vus dans l’échantillon représentant la norme des rêves lucides – telles que des modèles géométriques/mandalas, la  rencontre avec des archétypes, et divers phénomènes lumineux… » (Juin 1986, vol 5, #1)

Il y a des années mon intérêt pour le sujet a grandi après que je sois devenu  lucide alors que je conduisais une voiture sur une route de montagne sinueuse en pleine nuit. Sachant que je dormais dans mon lit, j’ai consciemment lâché le volant onirique et laissé la voiture s’écraser, riant tout en dégringolant dans un cours d’eau. Regardant lucidement le ciel nocturne et trop paresseux pour voler seul, j’ai crié : « Hé, tire-moi vers les Etoiles ! »

Soudainement, j’ai senti une main attraper mon poignet gauche et me tirer à toute allure vers le ciel nocturne.  Au bout d’un instant, j’ai vu que c’était une jeune femme qui me tenait. Dans l’obscurité elle a stoppé, et fait quelque chose d’incroyable. Elle a pointé son doigt dans la nuit et créé un point de lumière. Puis elle a tiré son doigt à travers l’obscurité et émis trois lignes de ce point de lumière. En résultat, elle a créé un coin en 3 dimensions dans l’obscurité. Intuitivement, j’ai su qu’elle avait fait cela pour « mon » bénéfice, et je me suis soudainement senti plus chez moi dans ce « coin » en 3-D d’espace vide. Puis nous nous sommes consciemment entretenus.

Avant le rêve lucide ci-dessus, un autre rêve lucide de vol volontaire dans l’espace et de visite aux étoiles m’avait profondément affecté. Alors que je m’apprêtais à m’envoler, quelque chose de bizarre se produisit. Les étoiles ont commencé à converger et créer de brillants symboles dorés, puis elles se sont enfuies à droite.  Fasciné, je regardais lucidement les étoiles fusionner et former une image ressemblant à l’étoile de David, des  cercles s’emboitant par trois, et bien d’autres formes brillantes qui semblaient à la fois de nature spirituelle et porteuses de sens.

Par la suite, je me suis demandé si ces constellations d’étoiles dans le ciel exprimaient « des idées » (représentées par ces symboles) qui tournaient autour de notre minuscule planète terre.  De là provient ma réponse particulière après avoir été dans un cours d’eau de montagne en pleine nuit – « Hé – tire-moi vers les Etoiles ! » – j’ai laissé la conscience présente derrière le monde onirique faire le travail.

D’où provient cette réponse ? Se pourrait-il qu’elle provienne du Soi Intérieur, de l’Esprit Universel, ou de l’inconscient collectif ? Et pourquoi communiquer avec des figures géométriques, des symboles sacrés et une lumière brillante ?

Par exemple, les guérisons et les requêtes de guérison en rêves lucides, souvent s’expriment par une lumière curative. Parfois la lumière curative est appliquée des mains du rêveur lucide sur la zone malade, ou elle provient d’un agent extérieur rayonnant une lumière guérisseuse sur le rêveur. Dans mon livre, Lucid Dreaming: Gateway to the Inner Self, j’ai raconté l’expérience onirique de Beverly D’Urso avec des formes géométriques d’intenses lumières de cinq couleurs, « aussi larges que des paquebots » , suspendues dans l’espace au-dessus d’elle. Apaisant ses inquiétudes enfantines, elle annonce, « Ils sont venus pour me soigner » alors qu’elle sent les formes lumineuses lui lancer de l’énergie. Plus tard ce jour-là, lors de son rendez-vous à l’hôpital, le docteur lui annonce qu’elle ne montre plus aucune trace d’un kyste utérin découvert lors d’une visite précédente (page 166).

Nos rêves lucides transformateurs sont peut être ceux qui ne peuvent être exprimés en de simples mots, mais dans la qualité numineuse de la lumière sous forme géométrique exprimant cette communication sacrée.

Dans une autre expérience de lumière, j’ai vu une forme de lumière hexagonale brun verdâtre d’environ 1 mètre 20 de long, que j’ai su être de l’information « pré-cognitive ». Puis soudainement, la lumière s’écrasa dans ma tempe droite avec une sensation douloureusement agréable, et en quelques microsecondes, j’ai eu cinq rêves pré-cognitifs.

Au réveil, je les ai notés aussi rapidement que possible, mais je n’ai pu me souvenir que de trois sur cinq. Plusieurs mois après, les trois situations se sont produites en l’espace de vingt minutes. Mon monde rationnel partait en vrille.

La chose curieuse pour moi, cependant, concernait le tube hexagonal de lumière. Pourquoi un hexagone ? Pourquoi cette lumière ? Est-ce que la forme d’un hexagone avec ce type de lumière dénote automatiquement une information pré-cognitive ? Est-ce qu’un monde intérieur d’archétypes, lumière et symboles existe, que nous tous comprenons instinctivement ?

J’ai commencé à me demander si les formes lumineuses géométriques existent en tant que système de communication des couches profondes de l’Esprit. La forme, taille, lumière, couleur, nuance et intensité, toutes ensembles créent un alphabet d’information d’un niveau profond de l’Esprit. Les triangles signifient une chose, les formes pyramidales une autre, les formes coniques quelque chose d’autre, et alors ajoutez de la couleur dans toutes ces nuances brillantes, et vous avez des paquets d’information. A ce niveau (qui je suppose ce trouve proche de la Source du Rêve, ou du Soi Intérieur) peut être que l’on rencontre les messages intérieurs les plus clairs dans leur expression la plus basique.

Dans les fibres optiques modernes, des impulsions de lumière transportent l’information. Se pourrait-il qu’à nos nivaux les plus profonds, l’information intérieure soit transportée par des impulsions de lumière en formes géométriques variées – que ce soit le langage de l’esprit ? Si tel est le cas, cela suggère que les fibres optiques sont un système de communication encore basique et ont la capacité de transporter de plus grand quantité d’information et d’énergie.

Le rêve lucide m’a permis de voir que les combinaisons de géométrie et de lumière  sont la clé pour se connecter aux couches les plus profondes du Soi. Maintenant, je sens intuitivement que les yantras Hindous, les mandalas bouddhistes, et autres imageries colorées géométriques sacrées ré-expriment ce qui se produit vraiment aux niveaux intérieurs de communication. D’une certaine façon, ces symboles ont une valeur intrinsèque de communication, et éveillent  en nous-mêmes la certitude de l’essence de notre savoir intérieur.

Nos rêves lucides les plus profonds peuvent difficilement être racontés, parce qu’ils sont remplis de figures géométriques, formes remplies de lumière, qui suggèrent un langage intérieur vers lequel notre soi lucide est attiré, mais échoue à comprendre pleinement. Les rêves lucides sont si profonds qu’ils laissent nos adjectifs descriptifs pataugeant dans le superficiel. Nos rêves lucides transformateurs sont peut être ceux qui ne peuvent être exprimés en de simples mots, mais dans la qualité numineuse de la lumière sous forme géométrique exprimant cette communication sacrée.

Cet article a été reproduit et traduit de l’anglais avec la permission de Robert Waggoner.
Il a été publié dans le Lucid Dream Exchange du mois de Juin 2009.

Articles similaires:

7 commentaires sur “Le Langage Intérieur de la Lumière, des Symboles Sacrés et de la Géométrie par Robert Waggoner

  1. Le rêve lucide ne permet pas vraiment d’interférer avec la réalité. D’une certaine façon cependant il permet d’interférer avec son propre psychisme dans le cas de la résolution de conflits intérieurs ou de rêves curatifs, ce qui a un impact indirect sur la réalité. Le pouvoir du mental a alors un fort impact sur la santé de notre corps.

    Il est très difficile de dire la différences entre rêves lucides et voyage astral. Pour certain le voyage astral n’est qu’une forme élaborée de rêves lucides. Pour d’autres le voyage astral se déroule sur un plan plus proche de la réalité que le rêve lucide, et donc le déplacement du “corps astral” se fait dans le domaine réel mais il ne peut pas le modifier, mais ni l’une ni l’autre des hypothèses n’a jamais été formellement démontrée. Le mieux est sans doute de vivre l’expérience soi-même pour se faire son idée.

  2. Bonjour,
    Etant néophyte mais très intéressée par la question, je voudrais savoir si les différences entre rêve lucide et voyage astral sont très différentes, si les deux peuvent interférer sur la réalité…
    Je reste persuadée que le spirituel peut changer le matériel. Mais le rêve, dans tout ça ? Je ne sais pas quel est sont rôle. Vous pouvez m’aider ?

  3. Ce qui m’intéresse c’est de faire des recoupements ente rêves lucides, OBE, NDE et même les messages reçu en écriture automatique de l’au-delà.

    Mais il y a encore plus intéressant, c’est la “lumière”, celle que l’on éprouve lorsque l’on est conscient pendant le sommeil ou le bardo de la réalité (chos nyid bar do) également lors des NDE.

    Et puis il y a encore une étape, celle d’intégrer les 3 dimensions de l’existence : materielle, onirique ou astrale et spirituelle;

    Mais là il n’y a plus que les dzogchenpa ou les alchimistes pour répondre présent.

  4. J’aime beaucoup le blog de Robert Moss et j’ai eu l’occasion de lire Astral Dynamics. Mais ayant peu de connaissances et d’expérience dans le domaine des OBE, je n’en ai pas beaucoup parlé dans ce blog. Je trouve que c’est un phénomène très intéressant, si vous avez des liens intéressants sur les OBE ou que vous avez des connaissances sur le sujet et souhaiteriez écrire un petit billet pour ce blog 🙂

  5. Effectivement, son livre sur le yoga du rêve est excellent, mais j’ai été déçu par “Guérir par les formes, l’énergie et la lumière”

    Il comporte des exercices de type pranâyama.

    Je crois que les rêveurs lucides ont beaucoup a apprendre des experienceurs d’OBE, je pense en particulier au livre de Robert Bruce : Astral dynamics

    Les bouquins de Robert Moss (encore un Robert !) valent aussi le détour.

  6. Je connais son excellent livre sur le yoga du rêve mais je n’ai pas lu celui-là. Indique-t-il des exercices pratiques ?

  7. Je ne peux pas m’empêcher de faire un rapprochement entre le rêve (la vision?) de Beverly D’Urso et la couverture du livre de Tenzin Wangyal :

    Guérir par les formes, l’énergie et la lumière

Les commentaires sont fermés.