25 Mai

Quand la nuit porte conseil…

3524703309_b1c86273c2_mLa première fois que j’ai demandé conseil durant un rêve lucide, ce fut pour m’aider dans un choix difficile. A l’époque, je travaillais sur Paris, et voulant revenir dans ma province natale, j’ai eu deux propositions d’embauche très différentes: l’une dans une grande société internationale de services en informatique, l’autre dans une petite entreprise en train de se monter. La grande société promettait un accès à une large palette de carrières et de formations, une montée de l’échelle sociale lente mais régulière, mais le fait d’être un tout petit poisson dans une très grande mare. Dans la petite société il fallait tout construire, je me serais retrouvé très (trop ?) rapidement en haut de l’échelle pour un jeune débutant sa vie active, avec pas forcément les épaules pour ces responsabilités mais cela représentait pourtant une formidable opportunité. Les deux offres avaient chacune leurs attraits, et partagée, je me suis demandée quel était l’avis de mon inconscient sur le sujet. Au rêve lucide suivant, je me rappelle avoir couru d’un personnage du rêve à un autre pour leur demander le nom de la société que je devais choisir, tous me donnèrent le nom de la grosse société, il n’y eut pas une seule dissension dans les rangs.

Demander conseil durant un rêve lucide, est-ce une sage façon de procéder ? Bon un conseil n’est que ça, juste un conseil, rien n’empêche de le solliciter puis on peut toujours le rejeter. Et le vivier mystérieux de l’inconscient, perçoit et comprend une plus large part de réalité que notre conscient rationnel. Il réfléchit sans doute d’une façon totalement différente, en agrégeant expériences, émotions ou intuitions, et il joue de toute façon toujours une part dans nos décisions en nous soufflant un choix plutôt qu’un autre. Il appartient ensuite à la raison de décider si ce choix est le bon. Ou peut être qu’au contraire, l’inconscient est celui qui prend vraiment la décision et la raison ne vient ensuite que pour donner une assise rationnelle à ce choix ?

Donner voix au choix de l’inconscient permet en tout cas de mettre clairement en lumière son opinion. Et en effet en écoutant les réponses des personnages de ce rêve, elles correspondaient déjà à ce que je savais au fond de mes tripes. L’inconscient m’avait déjà soufflé la réponse, mais en le forçant à la mettre en mots, je ne pouvais plus ignorer son avis. Et j’ai choisi la grosse entreprise internationale, un choix que je n’ai jamais regretté.

Il y a peu, je me suis retrouvée avec un choix tout aussi cornélien, mais cette fois concernant ma vie privée, et ne trouvant aucune réponse dans la rationalité brute je me suis à nouveau tournée vers mon inconscient. La question ne présentera que peu d’intérêt pour ce billet, elle exigeait une simple réponse par oui ou non. En sachant un peu plus sur les rêves lucides, j’ai tenté une approche différente et j’espère plus subtile que celle consistant à stopper comme une forcenée tous les passants oniriques pour leur demander leur avis. Dans ce rêve lucide, en traversant une porte j’ai demandé à faire un bond dans le futur à la recherche d’un futur moi plus sage. Assis dans le jardin familial se trouvaient de nombreux proches, vieillis et souriants, qui m’ont accueillie avec enthousiasme, comme si ils m’attendaient, en me disant “Ah te voilà !”. Lorsque j’ai demandé où j’étais, ils m’indiquèrent une dame âgée en train de téléphoner sur un portable. Je n’envisageais pas d’aller dans un futur aussi lointain, apparemment de plusieurs décennies, mais je crois que l’effet d’attente me poussait dans ce sens, il fallait que je vois les marques du temps pour y croire, et je n’étais pas prête pour un face à face avec un moi me ressemblant trop.
huit

Je me suis assise face à mon futur moi (j’espère que je vieillirai aussi bien !) et je lui ai posé ma question, elle sembla faire un calcul rapide et me répondit le chiffre huit. Je sursautai car ce chiffre me sembla soudainement très important sans que je sache pourquoi. Puis elle ajouta “le noir immémorial, on lui donne des pensées, des émotions, et il en sort des créations”. Sur le coup, je ne compris pas sa réponse, au réveil, il me sembla pourtant évident qu’il s’agissait d’une définition de l’inconscient par lui-même, confirmant par là-même le poids inattendu de ce personnage onirique, alter-version plus sage que moi-même. Dans la présentation que l’inconscient à fait de lui-même dans ce rêve, il y avait déjà en germe toute sa réponse, le huit symbole de l’infini, remplacé par un lapsus, sans doute révélateur, par le mot oui dans mon journal des rêves, était tout ce dont j’avais besoin pour réponse, un oui infini portant le germe de la création. Pourtant bornée, et limitée en rêve lucide, j’ai tout de même à nouveau posé ma question, et là j’ai eu plus que ce que j’étais venue chercher, mon inconscient m’a permis de voir directement les conséquences futurs possibles de ce choix, et elles étaient rassurantes et positives. Mais de toute façon, encore une fois, la réponse allait déjà dans le sens vers lequel me faisait pencher mon instinct.

Je ne demande que rarement, et de façon aussi directe, son avis à mon inconscient sur des sujets complexes de ma vie éveillée (ce n’est pas pour autant qu’il se prive de me le donner toutes les nuits :-)), et c’est toujours après avoir épuisé en parallèle toutes les autres options: une réflexion rationnelle et l’avis de mes proches. Pourtant à chaque fois que j’ai fait cette expérience, la réponse de mon inconscient par la bouche de personnages oniriques a toujours eu un poids inattendu, bien au delà du rêve, elle semblait en résonance avec tout ce que je suis et ce par quoi je me définis.
Pour moi l’adage “la nuit porte conseil” a toujours signifié bien plus que simplement prendre une nuit d’intervalle avant de donner une réponse. Peut être que l’inconscient qui organise nos émotions et expériences (par le biais des rêves ?) permet l’accès à une sagesse non rationnelle mais peut être d’autant plus profonde ?

Articles similaires:

7 commentaires sur “Quand la nuit porte conseil…

  1. Merci beaucoup ! Je ne suis pas Florence, je connais son site et son travail d’une très grande qualité, et j’en profite pour mettre un lien vers son site, ce que je me rends compte, je n’avais jamais fait:
    http://florence.ghibellini.free.fr/
    Je suis d’accord avec toi, j’ai bien l’impression que l’inconscient nous chuchote à l’oreille, et influence en permanence nos choix, que nous nous en rendions compte ou pas 🙂

  2. Je rajoute juste (pardon pour le double post), que j’ai déjà pensé, comme toi, à demander conseil à mon inconscient pour des décisions importantes de ma vie réelle.

    Le peu de fois où je l’ai fait, comme toi, j’ai été conforté dans mes choix de raison et/ou instinctifs. Ceci me laisse penser que l’inconscient chuchote son propre avis à notre raison (tel un puissant et sage conseiller de l’ombre), qui du coup n’est plus si indépendante!

  3. Bonjour Attrape-songes (Florence G?),

    Je parcours de temps en temps les articles de ton blog, et je les apprécie toujours autant!

    Tes conseils sont très sages et m’ont permis de progresser!

    C’est vraiment très instructif, merci de nous faire profiter de ton expérience.

    C’est un vrai plaisir de lire des conseils aussi profonds et utiles pour l’exploration de notre inconscient et la lucidité.

    Continue surtout comme çà, bravo!

  4. Merci de votre témoignage. 🙂
    C’est vrai que ce n’est pas simple d’écouter ses rêves, c’est une interprétation qui est surtout personnelle et qui en devient très enrichissante.

  5. Très heureuse de découvrir votre blog que je trouve passionnant et profond. Cet exemple personnel est plus intéressant pour moi que n’importe quelle théorie sur le sujet. Vous ne faites pas que relater , vous analysez le contenu, vous creusez et- laissez une porte ouverte sur la question.
    je suis depuis toujours les conseils parfois clairs et plus complexes de mes rêves et c’est grace à cela que je me découvre , me comprends
    et suis ma route. Alors oui pour moi cela va de soi la nuit porte effectivement conseil MAIS tout est dans l’interprétation que l’on fait des rêves et là ça peut devenir plus compliqué. Merci pour votre expérience partagée.

  6. C’est vrai que cela devient vite personnel, j’ai d’ailleurs hésité avant d’écrire ce billet. Cela serait bien d’avoir plus d’exemples, pour savoir si l’inconscient peut apporter des conseils avisés pour la vie éveillée si on le sollicite, au delà du contexte du rêve.

  7. Merci pour ces exemples frappants. Comme il ne semble pas très facile de demander conseil à des personnages de rêve et que les exemples ne sont pas très nombreux (dans la littérature, on tombe toujours sur les mêmes ; sur les forums, on ne voit quasiment rien dans ce sens, peut-être parce que c’est trop personnel pour être dit), cet article est d’autant plus intéressant.

Les commentaires sont fermés.