10 Fév

Humour et sagesse des personnages de rêves

Les personnages des rêves nous surprennent souvent par leur logique inattendue et leur sagesse pleine d’humour.

Voici deux topics hilarant sur les phrases “cultes” de nos personnages des rêves: celui de Basilus sur ld4all (en français) et un autre sur dreamviews (en anglais).

Et voici la modeste contribution de mes personnages de rêves:

– Un personnage de rêve m’explique ce qu’est le chococancan : “Manger du chocolat sur une plage tout en faisant des cancans”.

– Je demande à mon père dans un rêve des idées pour améliorer le logiciel, il me répond: “On peut lire l’interprétation des rêves dans le schéma du chocolat.” Puis il ajoute pensif : “il faut de la patience pour interpréter les rêves mais peu de patience pour le chocolat”. 🙂

– Je recherche un personnage des rêves pouvant être un guide et lorsque je le trouve, je lui demande de me conseiller, elle me dit “facultatif apoplectique et mandatory neuroleptique” et va savoir pourquoi, mais je comprends immédiatement ce qu’elle veut dire “réfléchir est obligatoire mais la critique est facultative”. Je lui demande comment elle est devenue un guide onirique et d’où vient sa sagesse, elle me répond en anglais “it really started for me when I departed from the religions”. 😮

– Je demande à un personnage des rêves quel est mon nom, il répond “Trenshéa”. Surprise, je lui demande pourquoi, il me dit que je suis en quête de tranches de vérité, et à la façon dont il le dit, on a vraiment la sensation que la vérité peut se découper en morceaux.

Articles similaires:

3 commentaires sur “Humour et sagesse des personnages de rêves

  1. Merci beaucoup pour tous ces exemples 🙂

    C’est vrai que l’inconscient n’aime pas se faire écraser par la toute puissance imaginée du rêveur et n’hésite pas le remettre à sa place, avec humour.

  2. Je trouve ça magnifique. C’est vraiment incroyable toutes les sagesses et hautes scènes métaphysiques qui recèlent au fond de nous.

    Une fois dans un songe, je parlais à mon ancienne petite amie. Je suis lucide mais la vois partir et je la retiens par le bras et lui demande ce qu’elle représente pour moi et elle me répond “tu sais bien que ta question est stupide” et s’en va. En effet.

  3. Je ne peux résister à l’envie de rajouter ici mes deux exemples préférés de sagesse des personnages de rêve :

    Le premier vient, si je me souviens bien, d’un rêve lucide de Florence Ghibellini (je ne l’ai pas retrouvé sur ses journaux de rêves, peut-être l’avait elle publié sur un blog) : la rêveuse demande à un personnage de rêve s’il est conscient. Le personnage lui répond : “Bien sûr que je suis conscient. Par contre, quand j’entends une question pareille, j’ai toutes les raisons de me demander si vous, vous êtes consciente”.

    Le second est raconté plusieurs fois par Stephen LaBerge dans ses ouvrages. Cette anecdote est arrivée à Ram Narayana, un médecin hindou du début du XXème siècle :

    “Nayarana aimait bien profiter de ses rêves lucides pour faire de ses personnages oniriques des disciples fidèles. Il leur expliquait qu’il était le rêveur, que sans lui ils disparaîtraient, qu’en conséquence ils lui devaient obéissance, etc. Il finit par se faire considérer comme un grand guru par la majorité des créatures de ses rêves. Une nuit cependant, un personnage de son rêve l’interpella :

    – Quelle raison as-tu de nous appeler créatures de ton rêve et toi-même le créateur de nous tous ? Si tu es notre créateur, nous déclarons de même avec vigueur que nous sommes aussi ton propre créateur. Nous sommes tous logés à la même enseigne et tu ne peux en aucun cas prétendre à une existence plus élevée que la nôtre. Si, toutefois, tu veux être convaincu de mes dires, je te montrerai notre Créateur à tous, le tien aussi bien que le nôtre !

    Le récit du rêve se poursuit ainsi :

    A ces mots, [le personnage] frappa de son lourd bâton la tête du rêveur qui, du fait, se réveilla et se retrouva dans son lit, en proie à une extrême perplexité (d’après Narayana, 1922).”

    On trouve une version plus complète de cette mésaventure onirique sur ce blog (en anglais) : http://thebrahamianintelligenceservice.blogspot.com/2008/01/fwd-ram-narayana.html

    Bonnes semaines de pause… ou plutôt de développement logiciel ! 😉

Les commentaires sont fermés.