17 Juin

Dialogue avec le rêve

2511411-magic_handIl existe plusieurs méthodes pour contrôler le contenu d’un rêve lucide. Le simple fait de pouvoir agir et faire des choix au sein du monde onirique est déjà une forme de contrôle, aller à gauche plutôt qu’à droite, parler à un personnage du rêve ou l’ignorer, regarder un objet plutôt qu’un autre, toutes ces actions demandent une réaction du monde onirique: création d’un nouveau décor onirique, réponse d’un personnage du rêve etc.
D’autres mécanismes sont plus subtils et difficile à juguler tel l’effet d’attente ou les fausses croyances, ces limitations psychologiques sont aussi prises en compte par le rêve.

Puis avec l’expérience les onironautes utilisent d’autres moyens de contrôle : la magie, la visualisation, la concentration, la volonté, traverser des murs, passer au-delà du miroir, tomber en arrière… Un rêveur conscient de son état a pour seule limite son imagination. Il transforme le rêve, le rêve s’adapte en retour, crée un nouveau contenu, de nouveaux personnages, une nouvelle action, le rêveur participe. Il y a un dialogue constant entre le rêve et le rêveur, un dialogue qui ne se fait pas sous forme de mots, mais sous  forme d’une interaction ininterrompue.

Puisque dialogue il y a, certains onironautes se sont dit qu’ils pouvaient aussi bien l’exprimer oralement et ont commencé à s’adresser directement au rêve pour le modifier. Plantés dans leur monde onirique, ils se sont mis à crier des questions ou des demandes dans le vide.

Mais à qui s’adressent-t-ils exactement ? Ils postulent qu’il y a un interlocuteur, caché derrière le décor onirique, capable de les comprendre. Un interlocuteur qui construit le monde onirique et nous y accueille durant nos songes. Cet interlocuteur serait donc doué d’une certaine capacité de compréhension de nos demandes et de nos attentes et capable d’y répondre.

Est-ce la conscience (ou l’inconscient ?) qui se trouve derrière le monde onirique ? Sans préjuger de la nature de cet interlocuteur, une chose est certaine, c’est que cela donne un résultat. En s’adressant directement au rêve, les onironautes ont une réponse, souvent originale, imaginative, interprétable et parfois difficilement compréhensible, mais la réponse est toujours là.

Alors pourquoi s’adresser directement au rêve? Tout d’abord, cette méthode a l’atout de la simplicité. Rien de bien sorcier en effet que de demander à haute voix ce que l’on veut plutôt que de s’acharner à l’obtenir par la magie ou toute autre forme de contrôle « surnaturelle » obtenue par la lucidité. Bon, c’est un peu moins amusant que de le faire soit même, mais ça présente également l’avantage de permettre des demandes plus conceptuelles ou abstraites (comme demander à ressentir la compassion absolue). Et enfin, agir par ce biais sur le rêve c’est garantir l’inattendu, la fraîcheur, l’incontrôlable, et la surprise.

La méthode la plus simple pour s’adresser au rêve est de … s’adresser au rêve. Parlez à haute voix, et avec conviction, et formulez une demande claire et précise. La clarté de la formulation est importante, mais l’intention avec laquelle vous formulez votre demande également. Si vous êtes certain d’être déçu par le résultat, l’effet d’attente garantira un résultat désastreux. Si vous demandez quelque chose en pensant à toute autre chose, le rêve ne saura pas à quelle attente répondre car il a accès tout autant à votre demande orale, qu’à vos pensées et vos émotions.

Robert Waggoner souligne l’importance des mots à utiliser. Le résultat sera totalement différent si vous demander à voir la compassion absolue ou ressentir la compassion absolue. Dans le premier cas une scène représentant la compassion se présentera devant vous, alors que dans le deuxième cas c’est vous-même qui ressentirez cette émotion. Il faut donc exprimer clairement ce que l’on désire, soutenu par une intention claire.

Donc mieux vaut préparer sa demande et sa formulation avant d’aller dormir, quand l’esprit est encore clair.

Que demander au rêve ?

Vous pouvez demander directement un changement du décor ou de l’action onirique:

  • Derrière cette porte se trouve une plage …
  • Lorsque je me retournerai, telle personne sera là.

Il est en général plus facile de demander la modification onirique hors de votre champ visuel, même si il est possible de faire apparaître quelque chose de nul part, cela demande beaucoup plus d’efforts et semble plus difficile à réaliser.

Vous pouvez aussi demander à voir ou expérimenter des choses nouvelles.

Robert Waggoner suggère les demandes suivantes :

  • Montre-moi quelque chose de très amusant !
  • Montre-moi quelque chose qu’il est important que je vois !
  • Laisse-moi ressentir l’expérience d’amour inconditionnel !
  • Laisse-moi ressentir l’expérience d’absolue confiance !
  • Montre-moi le monde lucide de ton point de vue !
  • Laisse-moi sentir mon corps en pleine santé !
  • Montre-moi comment avoir plus de rêves lucides !
  • Montre-moi ma vie antérieure qui a eu le plus de succès !
  • Laisse-moi voir mon animal familier d’enfance !

Ou par exemple vous pouvez demander simplement un cadeau, une surprise.

Cette série de questions demande à voir et expérimenter des sentiments. En retour le contenu du rêve va changer pour satisfaire à ces demandes.

Pour des questions plus directes comme «Que penses-tu de telle chose?», il est probable que ce soit un personnage du rêve qui s’approche pour vous répondre, ou bien ce peut être une grosse voix désincarnée…

Si vous voulez que la réponse prenne une forme précise, ajoutez cela dans votre demande pour canaliser la réponse du rêve:
« et montre-moi la réponse sur ce mur ! »
« et montre-moi la réponse sur cet écran de télévision ! »
« et montre-moi la réponse par terre ! »

La réponse du rêve peut prendre toutes les formes possibles et imaginables, dans le contenu onirique, dans les personnages du rêve ou dans vos propres émotions. Restez ouvert et à l’écoute.

Si vous voulez une réponse précise, avec des mots, vous pouvez utiliser la méthode consistant à écrire. Écrivez votre question dans un cahier ou sur un bout de papier, détournez les yeux, cachez le bout de papier ou tournez la page, puis regardez à nouveau et lisez la réponse. Cette méthode présente l’inconvénient, non négligeable, que lire en rêve n’est pas toujours simple. De plus la réponse peut être une phrase ou quelques mots, mais il m’est aussi arrivé d’avoir plusieurs pages de réponses à déchiffrer, ce qui devient vite totalement incompréhensible. Et il est toujours plus difficile de se rappeler du texte qu’une modification du décor onirique ou qu’une rencontre mémorable avec un nouveau personnage.

Enfin, n’oubliez pas que « la conscience derrière le rideau du monde onirique » n’est pas omnisciente. Vous pouvez toujours lui demander quel est le mystère de la création ou comment sauver la planète, il est peu probable que la réponse obtenue vous serve à grand-chose. Mais en tout cas il y aura toujours une réponse, imaginative, délirante, amusante, interprétable ou incompréhensible, mais le rêve se creusera toujours la tête pour vous répondre.

De plus, si une fois vous n’obtenez pas une réponse claire ou la réponse souhaitée, c’est peut être que la thématique de votre rêve était inadaptée ce jour-là, ou votre niveau de lucidité insuffisant. Retentez votre chance dans un autre rêve.

Articles similaires:

9 commentaires sur “Dialogue avec le rêve

  1. C’est plutôt rare d’avoir une réponse précise en rêve, car en général, les réponses sont tout autant sujettes à interprétation… C’est pourquoi une dialogue long et structuré est difficile à maintenir, l’inconscient n’est pas le conscient… et il répond plus par les images et les sentiments que par les mots. De plus, plus le dialogue est long, plus il est difficile de s’en souvenir au réveil.
    Il n’est pas rare de mieux se souvenir d’un rêve lucide que d’un rêve normal, peut être parce qu’on y est plus “éveillé” ?
    En tout cas, c’est plutôt une méthode originale et sympathique d’obtenir un rêve lucide que de passer par une sorte d’induction WILD d’interprétation des rêves. N’hésite pas à partager ça sur le forum 🙂

  2. Bonjour,

    Je me suis retrouvé sur cette page après avoir formulé une demande plutôt étrange. J’ai tenté d’analyser mes rêve ! jusqu’à là rien d’anormal sauf que j’ai commencé à m’endormir et j’ai continuer d’analyser mes rêves dans le rêve ! Je fait cela depuis 4 jours et ca marche TOUT LE TEMPS !!

    C’est très simple. Pendant le rêve au moment le plus intéressant c’est-à-dire quand l’action c’est déjà écoulé j’ai commencé à me demandé “Pourquoi est ce que je rêve de ça ? ”

    Fait totalement incroyable (en tout cas pour moi ! ) le rêve ma répondu, mais de façon totalement inattendu. Le rêve continue de se découler sauf que les personnage en face de moi se retourne (mais les autres n’entendent pas notre conversation) et me répond : ” Je veux te montrer que ….. ”

    Je suis un peu troublé depuis que j’interroge mon inconscient ? je me souvient de la totalité des rêves !!! dans les moindres détails de ce fait j’ai le sentiment que le rêve ne rempli plus sa fonction de catharsis. Cependant une fois que le rêve ma donné sa réponse le rêve reprend. Je me demande maintenant si il est possible d’avoir un dialogue plus long et plus structuré !

  3. Bonnes idées ! J’en ai déjà essayé certaines, comme ma plus grande peur, c’était une quête iktomi, résultat plutôt intéressant…

  4. Je pense que demander à son rêve de faire l’expérience de mourir peut être vraiment intéressante. Également demander “qu’elle est ma plus grande peur ?”. Enfin trouver des réponses aux phénomènes de tout les jours qui nous font plus que peurs. 😉

  5. Cette nuit, j’ai eu mon premier rêve lucide.
    Par chance, je me suis souvenu de ce site et de ce conseil, et le moins que l’on puisse dire c’est que sa marche ! J’ai plusieurs fois demander une réponse “par terre” textuelle, et sa a toujours bien marché. Je préviens donc que cette méthode est de loin la plus simple, étant donné qu’il y aura toujours une réponse (et ce sera la réponse attendue dans la mesure où on exprime clairement le souhait ).

  6. Parler à haute voix permet de clarifier exactement ce que l’on veut. Mais on peut tout a fait le visualiser, ou ce concentrer sur une pensée etc. Beaucoup utilisent des pouvoirs de type magique. L’avantage de parler est surtout pour les débutants, c’est la méthode la plus simple, la plus directe et la plus facile pour avoir une réponse immédiate.
    Par exemple on obtient le même résultat en disant “je vais me retourner et il y aura un somptueux gâteau au chocolat”, ou en se concentrant sur la certitude qu’un magnifique gâteau de chocolat se trouve juste derrière nous. Simplement la première méthode est plus facile à faire en rêve lucide. Une troisième méthode, par exemple le faire apparaitre par magie du néant sous ses yeux est très difficile à faire.

  7. en rapport avec ce qu’à marqué Greg je trouve ça étonnant que l’on doit se montrer poli , calme ou parler à haute voix et non en pensée avec notre propre subconscient pour qu’il nous réponde .
    Imaginons qu’un macho veuille parler avec son rêve dans sa manière ? Etant donné que son rêve fait partis de lui il devrait lui répondre non ?Sinon le malheureux bougre ne pourra jamais communiqué avec lui même.
    Parce que d’après plusieurs commentaire et expérience que j’ai lu on dirait qu’en fait nous sommes des visiteurs ou “invités” chez un hôte dont les réaction peuvent être extrêmes et en total désaccord avec notre opinion !!!

  8. Comme je l’ai dis dans un commentaire précédent, c’est entièrement vrai!

    Je confirme après avoir testé, demander poliment un phénomène au rêve est plus efficace que de se montrer impératif et sûr de soi ^^ ( donc évitez de vous la jouer Macho! Le rêve c’est un peu comme une femme faut être gentil et patient 😉 )

Les commentaires sont fermés.