Auteur Sujet: [Discussion] Réflexivité handicapante pour le WILD  (Lu 3022 fois)

Hors ligne Papillonneur

  • Ch'tiTRe personnel
  • Modérateur du forum
  • ******
  • Messages: 1137
  • Sexe: Homme
  • ! sevêr xuaeb ed setiaf
Re : [Discussion] - Réflexivité handicapante pour le WILD
« Réponse #15 le: 26 novembre 2018, 14:28:55 pm »
0
Citer
Du coup tu fais comment ??? DILD uniquement ?
Presque jamais le DILD.... .
La plupart des temps, c'étaient des WILDs mais sans HHs.
Ah, oui, c'est curieux que tu n'aies pas d'HH. J'en ai quasiment toujours quand j'essaie de m'endormir et quand je prête attention à mon endormissement. Néanmoins, dans ton cas à toi, je me demande du coup si l'absence d'HH n'aiderait pas à garder conscience pendant tout le processus. Il me semble que tu as eu des résultats en ce sens avec ta technique TRILD.

Hors ligne delflol

Re : [Discussion] - Réflexivité handicapante pour le WILD
« Réponse #16 le: 26 novembre 2018, 14:53:50 pm »
0
Pas de Raduga de ce que tu dis sur ton journal donc là tu m'intrigue vraiment !!  Comment fais tu ? 
Dans la nuit, la vie prend jour...
Le monde appartient à ceux qui se COUCHE tôt !
Iktomi : 2
Iktomi : 9

Hors ligne SOMNUS

Re : [Discussion] - Réflexivité handicapante pour le WILD
« Réponse #17 le: 26 novembre 2018, 14:57:47 pm »
0
Citer
Néanmoins, dans ton cas à toi, je me demande du coup si l'absence d'HH n'aiderait pas à garder conscience pendant tout le processus.
Je trouve qu'il est bien plus facile de garder conscience en se focalisant sur des HHs qu'en se focalisant sur ... rien quoique je l'aie réussi à plusieurs reprises. Je me focalisais soit sur un point imaginaire soit tout "simplement" sur mon état d'être.

Citer
Il me semble que tu as eu des résultats en ce sens avec ta technique TRILD.
Oui, c'est vrai, parfois. Dans ce cas, on se focalise sur un TR, tout d'abord vrai, ensuite imaginaire (TR fantôme). 
Iktomi : 4 — Iktomi : 2

JR de SOMNUS

Hors ligne SOMNUS

Re : Re : [Discussion] - Réflexivité handicapante pour le WILD
« Réponse #18 le: 26 novembre 2018, 15:00:53 pm »
0
Pas de Raduga de ce que tu dis sur ton journal donc là tu m'intrigue vraiment !!  Comment fais tu ?
Je fais un peu tout et n'importe quoi.  (rofl)
Le plus souvent comme je le dis dans ma réponse à Papillonneur. Et ensuite l'endormissement conscient via les vibrations mais c'est très aléatoire, je n'arrive pas vraiment à les provoquer, ça vient tout seul pendant mes relaxations profondes le plus souvent.
Iktomi : 4 — Iktomi : 2

JR de SOMNUS

Hors ligne Pygmalion

  • Expert Onironaute
  • ****
  • Messages: 3771
  • Sexe: Homme
    • Rêve lucide
Re : Re : [Discussion] - Réflexivité handicapante pour le WILD
« Réponse #19 le: 26 novembre 2018, 18:35:38 pm »
0
Néanmoins, dans ton cas à toi, je me demande du coup si l'absence d'HH n'aiderait pas à garder conscience pendant tout le processus.
C'est pas impossible ce que tu dis Papillonneur parce que justement, le rôle des HHs c'est d'endormir le sujet par effet hypnotique. Pour me part, dès qu'elles arrivent, je sais que c'est quitte ou double; soit ça passe, soit ça casse. Il est assez difficile de traverser cette zone envoûtante sans perdre conscience. C'est là où je pense que les surfaceurs à la BFabrice peuvent jouer un rôle. Je trouve en effet que c'est plus facile de passer les HHs en ayant bu un thé, une boisson décaféinée ou énergétique un petit quart d'heure avant.

Je trouve qu'il est bien plus facile de garder conscience en se focalisant sur des HHs qu'en se focalisant sur ... rien
Mais comment tu peux savoir puisque tu n'as jamais eu d'HHs ???

la durée entre chaque RL vient de s'allonger d'un jour et je commence à perdre espoir d'arriver à Wilder, je sais bien qu'une semaine c'est rien mais j'y crois tellement chaque nuit... le temps surement, il faut pas beau c'est démoralisant et j'ai tellement hate de voyager dans mes rêves, impression que cela fait des mois... c'est devenu tellement important pour moi :(
Lâche un moment le WILD et reviens aux fondamentaux du DILD pour faire un reset et repartir sur des bases plus faciles ;)
"S'éveiller, c'est arrêter de rêver. Autrement dit, disparaître de cet univers onirique pour devenir celui qui le rêve". Alexandro Jodorowsky

Hors ligne delflol

Re : [Discussion] - Réflexivité handicapante pour le WILD
« Réponse #20 le: 26 novembre 2018, 18:50:48 pm »
0
Je ne sais même plus ou donner de la tête mdr ;D
Le soir je me couche presque en faisant plouf plouf un petit cochon pour choisir la technique de la nuit lol
Dans la nuit, la vie prend jour...
Le monde appartient à ceux qui se COUCHE tôt !
Iktomi : 2
Iktomi : 9

Hors ligne SOMNUS

Re : [Discussion] - Réflexivité handicapante pour le WILD
« Réponse #21 le: 27 novembre 2018, 11:00:36 am »
0
Citer
Mais comment tu peux savoir puisque tu n'as jamais eu d'HHs ???
Je me rappelle d'un WILD à partir des HH auditives. Un seul ! Mais ça allait tout seul ! J'écoutais la conversation entre des personnes, je ne comprenais rien de ce qu'elles disaient, j'essayait juste d'augmenter le volume en les écoutant de plus en plus attentivement. Et en faisant cela, je commençais à l'éviter au-dessus de mon lit. C'était tellement cool et ... facile.
Iktomi : 4 — Iktomi : 2

JR de SOMNUS

Hors ligne Prisme

  • Membre Onironaute Confirmé
  • ***
  • Messages: 119
  • Sexe: Homme
Re : [Discussion] - Réflexivité handicapante pour le WILD
« Réponse #22 le: 27 novembre 2018, 11:01:46 am »
0
Merci du partage Pygmalion,

Pour ma part et du peu de tentatives réussies à mon actif, j’ai systématiquement une petite perte de conscience pendant mon endormissement conscient et c’est recherché. Cela m’indique que je suis très proche de l’endormissement et que je peux me concentrer à fond sur l’IRL sans risquer l’insomnie, je suis quasiment sûr de m’endormir, conscient ou pas.

Delflol, tu peux consigner tes tentatives, réussies ou non http://www.attrape-songes.com/forum/exploration-de-l-univers-onirique/t5762/ Tu pourras ainsi avoir des retours sur tes sensations et cela aidera les futurs débutants dans leurs apprentissages (j’en fais partie).
L'ouverture d'esprit n'est pas une fracture du crâne

Hors ligne delflol

Re : [Discussion] - Réflexivité handicapante pour le WILD
« Réponse #23 le: 27 novembre 2018, 12:16:40 pm »
0
Moi aussi j'ai une perte de conscience a l'endormissement lol mais elle revient pas 😂 dormi 5h cette nuit,  une acharnée...  Merci pour le lien 😁
Dans la nuit, la vie prend jour...
Le monde appartient à ceux qui se COUCHE tôt !
Iktomi : 2
Iktomi : 9

Hors ligne bfabrice

Re : [Discussion] - Réflexivité handicapante pour le WILD
« Réponse #24 le: 28 novembre 2018, 15:55:40 pm »
0
Quand je regarde mes statistiques j'en suis maintenant à 80% de WILD autant dire que c'est vraiment devenu mon truc et pas près de cesser.

A mon sens wilder demande une architecture d'ensemble, une compréhension d'ensemble et beaucoup de travail.
Il y certes ce problème de  réflexivité: on ne peut pas savoir quand on s’endort sinon c'est qu'on ne dort pas mais ce n'est pas tout à fait vrai car en fait on bascule avant de dormir ou en se réveillant.

 Ce n'est pas une question de HH ( même si ça aide ) ou de "tenir le coup" ( même si il faut y arriver ) mais plutôt d'habitude et d'entrainement à cette frontière étrange que sont les entrées et les sorties de rêve.

Voilà comment je vois les choses:
Tout se passe après le WBTB, avant c'est dodo car après il va falloir bosser, s'entrainer encore et encore à s'endormir et se réveiller un maximum de fois possible (d'où l'utilisation d'un surfaceur afin de ne pas trop sombrer dans le sommeil ) car à chaque fois c'est deux occasions de wilder, en entrée et sortie de rêve.

Si on est débutant pas de zèle en entrée de rêve, ça ne sert à rien, le train va trop vite , HH ou pas on aura du mal à l'attraper, il est préférable de s'entrainer sur les retours  de rêve version Raduga méthodes indirectes et de s'habituer aux HH en entrée sans chercher à en faire plus, juste s'habituer, jouer avec la frontière encore et encore même si on n'arrive pas à la franchir.

de toute façon c'est la multitude d'essais qui cré l'occasion, pas les AS, pas les "je veux, je veux , oh oui je veux" , non ça sert à rien ou presque, le wild c'est du taff, de la conscience en plongée vers le grand bleu des rêves, c'est de la répétition pour s'approcher et apprivoiser le "moment magique" de la bascule.
ma technique est aujourd'hui à géométrie variable mais si je devais la résumer le plus simplement possible  je dirais que c'est comme d'attraper une vague en bodyboard, d'abord mon corps est bien entrainé, je suis reposé et j'ai du souffle, la vague arrive je m'élance, elle passe, tant pis je recommence à la suivante et j'essaie de  l'attraper quand elle arrive( entrée de rêve)  ou de la rattraper quand elle est passée ( sortie de rêve), chaque nuit je me jette à l'eau et j'attends la vague, les vagues, le maximum de vagues.

Il n'y a pas de technique idéale, chacun doit apprendre à surfer avec ses propres découvertes mais il y a à mon sens au moins deux facteurs clé:
le premier c'est notre niveau de détente, si l'esprit est préoccupé c'est mort, il faut  vraiment être détendu, détaché de tout même de sa propre envie de réussite, en ça la méditation est la technique reine car si on s'habitue à faire le vide et à observer ce vide, on saura le reproduire la nuit quand le moment sera venu et maitriser ce qu'on appelle Body asleep, mind awake ( just awake).
le deuxième c'est le point climax, l'état liminal de bascule, là il se passe un truc, si c'est une sortie de type transition en corps onirique ( à la Raduga) on sens clairement le déphasage, on peut même  le  booster ou le provoquer par SSILD flash car il faut être en état de "déséquilibre intérieur" pour basculer, c’est  une question de feeling, ça vient avec le temps comme de tenir sur un vélo, à un moment on "sent". 
Actuellement  je découvre la facilité avec laquelle on peut basculer en corps onirique en entrée de rêve ( Raduga méthodes directes ) pourquoi  maintenant ? parce que je sens enfin le truc, pas avant, maintenant et pt1 que je me suis entrainé pour le sentir, ce truc.

pour les wilds classiques, version entrée en HH visuelle ou sonore, là ça part dans tous les sens, j'estime que le phénomène est le même mais ce sont des vagues plus difficiles à attraper, plus subtiles, on les voit moins et donc c'est en multipliant les tentatives qu'on est parfois au bon endroit au bon moment...

hope this will help.

"We shall not cease from exploration, and the end of all our exploring will be to arrive where we started and know the place for the first time" T. S. Eliot

Hors ligne delflol

Re : [Discussion] - Réflexivité handicapante pour le WILD
« Réponse #25 le: 28 novembre 2018, 19:25:37 pm »
0
Merci bfabrice pour ces explications :)
Tu as raison en fait on a 2 moments pour wilder en entrée et en dessert et pour un débutant la sortie de rêve est plus facile forcement, tout est posé sur un plateau.
Comme la dernière fois, j'ai senti la sortie de rêve et hop j'ai chopé la vague comme tu dis, cette nuit pareil sauf que là (de mauvais poil toute la journée) quand j'étais à deux doigts de sortir, les ronflements de mon chéri m'ont fait revenir, j'ai lutté pour ne pas écouter et j'avais les boules quies mais les ronflements se faisaient plus forts et résonnaient dans mon oreiller, j'ai donné un coup de pied en réussissant à rester dans un bon état mais aucune réaction, je crois qu'il faisait exprès en fait lol !!! je le hais, je ris mais je suis vraiment énervée.
Du coup j'ai loupé la vague que j'attends depuis 1 semaine et 5 jours je crois, je veux pas regarder le calendrier...

Je me suis endormie hier avec des techniques raduga en mode entrainement, apprendre à visualiser, chercher celles qui me font de l'effet, du coup mon cerveau s'est endormi avec et je pense qu'il a enregistré l'information "dès que tu te réveilles, tu fonces" tel un AS
Je vais me concentrer sur ça pour le moment on verra, je pense avoir plus de chance de ce côté et la technique direct sera peut être plus facile par la suite.

Ce matin j'ai remarqué qu'hier soir je voyais de scènes mais j'étais très loin et je n'ai pas sur remonter, il y a un petit avancement j'imagine car avant il n'y avait rien du tout...
J'ai écouté ça avant hier et justement je m'entraine aux 3 éléments visuels pdt 30 jours, j'ai l'impression d'entendre Raduga, je remarque qu'au final il a faitt un mix du témoignages de plusieurs personnes et simplifié le tout sans tourner autour du pot et sans rentrer dans du paranormal, c'est bien pour ça que j'adore ce type :D

J'imagine que je ne fais rien découvrir à certains mais je partage pour d'autres

Dans la nuit, la vie prend jour...
Le monde appartient à ceux qui se COUCHE tôt !
Iktomi : 2
Iktomi : 9

Hors ligne Pygmalion

  • Expert Onironaute
  • ****
  • Messages: 3771
  • Sexe: Homme
    • Rêve lucide
Re : Re : [Discussion] - Réflexivité handicapante pour le WILD
« Réponse #26 le: 30 novembre 2018, 17:45:48 pm »
0
Quand je regarde mes statistiques j'en suis maintenant à 80% de WILD autant dire que c'est vraiment devenu mon truc et pas près de cesser.
Impressionnant. Tu maîtrises bien ton affaire et ça rejoint le message que Charlie Morley essaie de faire passer dans ces livres et conférences.

Citer
A mon sens wilder demande une architecture d'ensemble, une compréhension d'ensemble et beaucoup de travail.
Oui, énormément de travail jusqu'à atteindre la masse critique qui fait que cette approche s'intègre totalement dans notre mode de fonctionnement et qu'on puisse un peu lever le pied et WILDer plus naturellement.

Citer
Il y certes ce problème de  réflexivité: on ne peut pas savoir quand on s’endort sinon c'est qu'on ne dort pas mais ce n'est pas tout à fait vrai car en fait on bascule avant de dormir ou en se réveillant.
Je pense que c'est une "meta-conscience" qui nous permet de rester lucide en WILD, c'est à dire, une conscience d'un niveau légèrement supérieur à la conscience IRL et largement supérieure à la conscience onirique. En ce sens, c'est certain qu'un entrainement régulier et sérieux en méditation est du pain béni pour les entrées en WILD. 


Citer
Tout se passe après le WBTB, avant c'est dodo car après il va falloir bosser, s'entrainer encore et encore à s'endormir et se réveiller un maximum de fois possible (d'où l'utilisation d'un surfaceur afin de ne pas trop sombrer dans le sommeil ) car à chaque fois c'est deux occasions de wilder, en entrée et sortie de rêve.
C'est ce que j'ai toujours dit dès mon arrivée sur AS lorsque l'on s'étonnait de ma fréquence. Avec mes réveils dans la deuxième partie de la nuit  (entre 2 et 4, voire plus les week-ends) c'est potentiellement quasi 25 tentatives de RL par semaine. Et si tu prends en compte aussi les sorties de rêve, tu peux doubler effectivement. Et ça, sans compter les prises de lucidité en DILD. Donc il est normal qu'un personne qui travaille sur tous ses endormissements et tous ses réveils affiche une bonne fréquence. 

Citer
Si on est débutant pas de zèle en entrée de rêve, ça ne sert à rien, le train va trop vite , HH ou pas on aura du mal à l'attraper, il est préférable de s'entrainer sur les retours  de rêve version Raduga méthodes indirectes et de s'habituer aux HH en entrée sans chercher à en faire plus, juste s'habituer, jouer avec la frontière encore et encore même si on n'arrive pas à la franchir.
Je pense que les débutant ont tout intérêt à s'entraîner régulièrement et de manière ultra soft aux endormissements conscients, mais sans chercher à RLer, juste observer tranquillement sa descente, c'est tout, et voir jusqu’où elle mène.

Citer
ma technique est aujourd'hui à géométrie variable
Il y a des nuits ou je suis sûr de pouvoir WILDer quand je me réveille ou après un WBTB (clarté d'esprit et expansion du champ de la conscience, corps léger presque absent, comme éthéré déjà IRL) et là, ça ne rate pour ainsi dire jamais, c'est assez "facile". Mais je n'ai pas encore trouvé quelle est la cause de cet état particulier.


Citer
Actuellement  je découvre la facilité avec laquelle on peut basculer en corps onirique en entrée de rêve ( Raduga méthodes directes ) pourquoi  maintenant ? parce que je sens enfin le truc, pas avant, maintenant et pt1 que je me suis entrainé pour le sentir, ce truc.
C'est le fruit de ton travail et tu mérites amplement cette réussite. 

Citer
pour les wilds classiques, version entrée en HH visuelle ou sonore, là ça part dans tous les sens, j'estime que le phénomène est le même mais ce sont des vagues plus difficiles à attraper, plus subtiles
Citer
Se sont surtout des vagues qui ont tendance à t'engloutir, sans compter le chant des sirènes par là-bas en-dessous

Ce matin j'ai remarqué qu'hier soir je voyais de scènes mais j'étais très loin et je n'ai pas sur remonter, il y a un petit avancement j'imagine car avant il n'y avait rien du tout...
Tu avances Delflol, mais tu ne t'en rends pas forcément compte. La maîtrise du WILD se passe un peu par paliers, ça n'est pas linéaire à mon sens. Il est nécessaire d'atteindre, pour chaque palier, une certaine masse critique qui te permet de passer au palier suivant. 
"S'éveiller, c'est arrêter de rêver. Autrement dit, disparaître de cet univers onirique pour devenir celui qui le rêve". Alexandro Jodorowsky